Elections présidentielles : J-4

Elections présidentielles : J-4

le 18 avril, 2012 dans élections 2012 par

Nous voici à 4 jours du premier tour de l’élection présidentielle. Malgré nos efforts, nous savons que nombre d’entre vous iront se cacher dans l’isoloir. Certains arguant le prétexte du moins pire, tandis que d’autres naïfs ou arrogants croient encore qu’ils auront le pouvoir de changer les règles du jeu !…

Avons nous encore une chance de vous mener vers une abstention assumée ? Car l’alternative est simple :

Devenez citoyens et refusez d’aller voter ou restez des esclaves et élisez votre maître !

Quand on sait que plus d’un quart des électeurs sont encore indécis la veille du scrutin, ceci démontre combien la conscience politique de nos compatriotes est insignifiante ! Ainsi, ils voteront à l’humeur ou laisseront l’habitude décider, de la même façon qu’ils font les courses au supermarché. D’ailleurs, il serait intéressant de savoir combien d’électeurs sont en surpoids. Ou combien consomment de la série américaine régulièrement… celle qui promeut toujours la morale des vainqueurs, celle des libéraux.

Il y a aussi ceux qui prétextent voter au nom du moindre mal, s’érigeant comme rempart à la monté d’un fantôme fascisant. En effet la Marine en effraie beaucoup, surtout les plus peureux qui croient encore les histoires qu’on raconte aux enfants, et confondent inlassablement les promesses de l’ombre avec l’efficience du pouvoir. Pourtant, elle ne sera pas, c’est sûr, la prochaine locataire de l’Élysée.

Enfin, soyons lucides à défaut d’être sérieux : pendant que l’on agite la menace fasciste, nous laissons fleurir les beaux discours de nos faux démocrates satisfaisant ainsi nos consciences trop sevrées.

L’ivresse est telle que nous instaurons toujours au sommet de l’Etat, ceux qui ont un réel pouvoir… Pouvoir d’endetter, de déclarer la guerre, de contrôler les médias, de cacher la misère et d’anéantir les dernières miettes de la démocratie

Cédric Bernelas & Yohan De Doncker

14 Commentaries

  • John Doe dit :

    Le vote blanc n’est pas reconnu et l’abstention est juste un indicateur.
    Ne pas voter aujourd’hui en France, c’est ne pas s’exprimer aux élections.
    Ceux qui ne s’expriment pas lors des élections on s’en fout politiquement, ils ne sont pas utiles électoralement. Démocratiquement, c’est la dictature du 51% qui aura le dernier mot, alors la rébellion romantique de l’abstention…

  • tshirtman dit :

    Les élècteurs de gauches ont beaucoup écouté ce discours ces 30 dernières années… résultat? Une droite totalement décomplexée, une gauche qui ne veux plus oser s’assumer, et une régression sociale constante. Les dirigeants ne reconnaitrons jamais l’abstention comme une contestation… quand bien même elle serait de 50%, ce ne serait que le signe d’un «désintéressement»… Mais allez-y continuez à inciter les gens a lâcher prise à la démocratie, puisque ce n’est que le moins mauvais des systèmes qu’on ai trouvé, ça ne vaut surement pas le coup d’être sauvé… et un peu plus, un peu moins de souffrance, ça pèse quoi face a la suffisance de se sentir absout de cette mascarade, de se sentir supérieur à tous ces moutons qui votent bêtement. C’est vrai quoi, on est quand même 30% à pas trop voter, c’est pas comme si on pouvait élire n’importe quel candidat juste en ce mettant d’accord entre nous…

    Abstention… piège à cons!

  • kelly dit :

    John Doe, accepter ceci comme une fatalité, revient bien à renoncer à toute démocratie digne de ce nom. Ce que tu dis c’est bien que les conditions d’expression en « démocratie » sont strictes,un papier avec un nom, à dégainer une fois tout les cinq ans, pas l’ombre d’un outil démocratique donc…les référendums n’existant que pour le folklore, et étant bafoué au final.Pourquoi alors continuer à apporter de l’eau à l’instrument d’une dictature bourgeoise?
    Tishirtman, selon toi, l’abstention serait la cause de notre enlisement politique et du développement de logiques de droites libérales prédatrices. Mais tu n’est pas sans savoir que le gouvernement Jospin est celui qui a le plus privatisé! Où étaient alors Hollande et Mélenchon ?! Ce qui est drôle, c’est que Mélenchon pour ne citer que lui, a consenti à tout ce qu’il dénonce crânement aujourd’hui! A savoir, le traité de Maastricht et l’arnaque de la privatisation monétaire. Hollande a fait fort lui aussi, lorsqu’il disait au Guardian « La gauche a été au gouvernement pendant 15 ans durant lesquelles nous avons libéralisé l’économie et ouvert les marchés à la finance et aux privatisations. Il n’y a pas de craintes à avoir. » Nos maîtres ne considèrent ni l’abstention, ni le vote blanc qu’ils soient de gauche ou de droite. Pourquoi continuer à accepter les chaines que l’on nous met avec l’espoir de les briser? Pourquoi continuer à jouer avec leurs règles à un jeu perdu d’avance? Et puis quelque soit la couleur du pantin sortant, ce sera la récession, subie ou assumée! Un seul projet de proposé: sauver les oligarques et les banques.Voilà pourquoi l’abstention massive constitue un acte authentiquement citoyen aujourd’hui et peut faire la différence…si on veut défendre l’intérêt général! Et puis si tu regardes en amont sur notre site, ce sont de réelles propositions qui germent. Mais elles ne passent pas sans un constat sérieux de la situation. « Arrêtez de servir et vous voilà libre » disait Etienne de la Boétie, mais non, encore trop pensent que se soumettre relève d’un privilège et acceptent les règles de l’impuissance programmée avec fatalité. Et les justifications vont bon train, on soulage sa conscience comme on peut, car la vérité est bien laide!

  • Isé Goria dit :

    Le « piège à con » c’est … L’élection ! La mascarade c’est la représentation donc l’élection. Le principe de démocratie est opposé à la représentation, et pour cause ! La représentation est la porte ouverte à l’Oligarchie car un petit nombre de personne en contrôle un grand nombre. Pour le vérifier, rien de plus simple! il suffit d’ouvrir les yeux sur les « partenaires » des partis politique et de prendre en compte le poids qu’ils pèsent sur les décisions de nos soit disant « représentant » qui comme « l’histoire » ou les faits nous l’on montré sont en faite les représentants des dits partenaires.. Pour n’en citer que quelque uns, les groupes pharmaco-chimique, militaire et les cartels bancaire : Dassault, BNP, Societe generale, Natixis, Loréal, Servier…

    Je rajouterai également que l’existence même des partis politique est Anti-Démocratique et favorise l’accès au pouvoir des élite. En effet qui à part les très riches peuvent financer un parti politique et une campagne afin de se présenter à une élection présidentiel? Certainement pas le peuple en tout cas !

    Toi qui dit que notre système est le moins pire que nous ayons trouver, je te dirais de t’intéresser de près aux conférences tenu par M. Etienne Chouard. Il expose d’autre systèmes ayant déjà existé et ayant été bien plus viable que celui dans lequel nous vivons. Nous en avons récemment fais mention dans de précèdent articles sur Diktacratie.

    Les Electeurs de gauches auraient écouté ce discours depuis trente ans ? pourtant la gauche a belle et bien été au pouvoir tout ce temps, que ce soit sous le gouvernement de Jospin ou de Mitterand, et qu’elle belle affaire ! Analyse les actions politiques mener notamment sous le gouvernement de Jospin, la gauche a privatisé et libéralisé plus que la droite et je ne rentre pas dans les détails, c’est accablant !!

    De mon point de vue, et je parle au nom de Diktacratie, voter c’est ce soumettre au système et donc aux Elite, l’abstention c’est ne pas s’y soumettre ! La Résistance c’est de ne pas s’abstenir de parler de tout ceci autour de nous, à nos amis, parents, collègues et enfants. Plus les gens ouvriront les yeux plus les masques tomberont.

  • tshirtman dit :

    Ils doivent bien rire les «élites» s’ils lisent ça…

    «super, ces cons laisse tomber le peu de pouvoir qu’ils ont de nous emmerder!», «y’a plus que les plus manipulables qui votent! on risque pas d’être mis en difficulté :)»

    Et j’en passe…

    • Isé Goria dit :

      Malheureusement ils n’ont pas attendu pour rire de nous tu sais !

      Quel banquier s’est plaint de l’élection par le suffrage universel ? Si ce système organisé un contre pouvoir, pourquoi ne nous sentons nous pas représenté? et surtout pourquoi est-il défendu par nos Elites?? il faut être bien naïf pour croire que la lutte des classe n’est plus ! Et aussi « naïf » que Condorcet lorsque ce dernier dit que nos Elite oeuvreront pour le bien être du peuple !

      J’ajouterai qu’ils se moquent ouvertement de nous tout les cinq ans, quand plein d’espoir la masse pense pouvoir trouver un échappatoire en émettant un vote, pour la personne qu’ils jugeront la moins pire ! Je te l’ai dit plus haut.. ce sont ces mêmes Elite qui financent de manière plus ou moins abstraite les partis politiques. Pense-tu qu’ils financerai un représentant qui n’irai pas dans le sens de leurs intérêts? Pas la peine de me parler de Mélenchon, on sais très bien qu’il est l’idiot utile qui joue le rôle de rabatteur de voix pour le PS…

      La seule chance que nous aurions de les emmerder avec ce Système, serai qu’un homme (ou une femme?) comme un Chavez ou un Sankara se présente, remporte l’élection et décide de dissoudre son pouvoir au profit du peuple.. Mais sans pour autant vouloir être pessimiste, le système est vachement bien verrouiller en France…

      • tshirtman dit :

        On peut rarement être complètement représenté, les avis et les visions politiques sont complexes et ne dépendent pas seulement de la condition sociale et de l’exposition aux diverses théories existantes, donc on peut peut se rassembler que sur ce qu’on arrive a mettre en commun, ce n’est pas simple. Les banquiers se sont pleins du vote pour Mitterand en 81, je pense, ça ne faisait pas vraiment leurs affaires, idem sans doute dans une moindre mesure, en 97, même si ça s’est sans doute mieux passé pour eux que ce qu’ils pouvaient supposer.

        Nos élites défendent le vote pat égoisme, en effet, pour diriger, ce n’est pas tant que l’ensemble des votants qui votent, mais que son camp, vote, donc ils en ont besoin, ensuite, dans une moindre mesure, si la participation est forte, ça leur donne une légitimité, mais s’ils ne l’ont pas, ils s’assoient dessus, la loi leur suffit pour rester en place.

        On est pas obligé de voter pour « le moins pire », on balance toujours entre ce qu’on veux, ce qu’on peut accepter, et ce qu’on peut avoir, cette année je suis content, par ce qu’un candidat qui représente vraiment ce que j’attends de la politique est non seulement présent, mais annoncé comme très rassembleur, ce qui veux dire qu’un espoir de projet politique très novateur est possible, et je ne vais pas lui laisser passer sa chance (sérieusement, la possibilité de réécrire la constitution, approuvée par référendum, dans un contexte ou le peuple sentirait qu’il a le droit de changer les choses, ne serait-ce pas un _vrai_ changement?), d’ailleurs, même si c’est plus une attaque qu’autre chose, certains n’hésite pas à le comparer à chavez, en tout cas, il me semble en avoir les bons cotés, et tout à fait capable de redonner le pouvoir au peuple… hé, il veux diminuer l’importance du poste pour lequel il concourt, c’est quand même un signe non? Je pense qu’il est une clé possible pour « dévérouiller » le système, et on voit que ça fait vraiment flipper certains de nos mondialistes « préférés », n’est-ce pas un autre bon signe?

        Tu l’accuse d’être un rabateur de voix pour hollande, sans doute par ce qu’il a dit qu’il appellerait à voter pour le candidat de gauche le mieux placé, mais il compte bien être ce candidat! Il n’est pas d’accord avec le programme de hollande et il le fait savoir, et il prévient hollande que s’il veux ces (et non pas ses) voix au second tour, il faudra convaincre les électeurs… Il ne veux pas spécialement d’hollande, mais le préfère à sarkozy, ce qui me parait une opinion tout à fait respectable (vu que j’ai la même ^^).

        En fait, s’il n’avait aucune chance de gagner, on dirait qu’il ne sert à rien, mais comme il met en danger hollande, on l’accuse d’être un rabatteur de voix… il faut savoir! Perso, je souhaite sa victoire, et je ne sais pas encore si je voterai hollande dans un second tour hollande/sarko, j’espère voir mélenchon au second tour… certains prétendent avoir des infos… enfin, rien n’est sur, mais l’espoir et là.

        Et s’il n’y est pas, le combat continue après les présidentielles, et il compte bien peser aux autres niveaux, c’est le programme qui compte, pas les personnes… Le fait qu’il soit un excellent orateur et un bon débatteur est utile pour être populaire, mais c’est le programme qui compte, et son programme est, à mon sens, le plus utile aujourd’hui, celui qu’on attends depuis longtemps… et qui fait – réellement – trembler les banquiers.

  • kelly dit :

    Si le droit de vote était un réel moyen de les emmerder pourquoi en ferait-il ardemment la promotion? Lorsqu’on sait que le pouvoir ne s’exerce que par l’abus de pouvoir…
    Nous sommes loin de mépriser tout ceux qui iront voter, mais nous voulons plutôt agir comme des électrochocs pour parer à ce lavage de cerveau administré quotidiennement par les média de masse.« Le suffrage universel ne me fait pas peur, les gens voteront comme on leur dira » disait Alexis de Tocqueville.
    La fabrication du consentement par la psychologie des foules fonctionne à merveille, (on le voit avec l’instrumentalisation des sondages en ce moment), et il est difficile d’y résister, mais possible. Nous le faisons ici et nous incitons à le faire, à se désaliéner pour retrouver une conscience éclairée et critique. Joins-toi à nous!

  • tshirtman dit :

    Ils en font la promotion par ce que le système les y incite… chacun en fait la promotion à son camp, car c’est comme ça qu’on gagne… c’est mécanique… ce qui les emmerde, c’est quand on vote pour un autre.

    Oui, la manipulation de l’opinion et la fabrique du consentement tourne à pleins régime dans nos gouvernements et nos systèmes médiatiques, c’est normal, et de plus en plus de monde le sait, donc on commence à savoir se défendre, et la décentralisation des médias, via internet, peut être un formidable outil de démocratie, pour peu qu’on connaissent les limites de l’outil (google vous montre ce qu’il suppose vous plaire, facebook aussi, ce qui fait que votre biais est renforcé). La confrontation des opinions permet de faire avancer les choses beaucoup plus qu’avant…

    D’ailleurs, qui vous dit que les appels au boycotte du vote dans les cercles intellectuels autrement plutôt gauchistes ne sont pas une manipulation de la droite? il est évident que l’extrême droite le fait de façon peu subtile en venant nous dire que Mélenchon ne changera rien, que si la solution est quelque part, c’est avec MLP… lol, mais qui vous dit que la droite ne le fait pas plus subtilement, pour démobiliser?

  • Nom Required dit :

    Bonsoir, je rejoins tshirtman sur le fait que grâce au net, chacun se fait son propre point de vue en choisissant ses sources, face à la télévision ou la radio, nous sommes en mode passif, alors que sur le net, mode recherche, on est actif face à l’information.
    Je ne comprend pas que des gens qui se prétendent éclairés appellent à l’abstention, surtout avec la justification que voter c’est collaborer… parce que vous croyez qu’en vous abstenant vous ne collaborez pas tacitement? Le problème n’est pas nouveau en France, en 2007 16% d’abstention, en 1969 31.5% (le record) et alors, il c’est passé quoi, et bien Pompidou élue et en 1973 nous goutions aux affres de la dettes, bien vue pour le coup le laissé faire. L’abstention favorise les sbires du système, se sont eux qui trustent les médias de masse, se sont eux qui ont le profil le mieux peaufiné, se sont eux qui sont valorisés dans les médias, se sont eux qui subissent le moins d’attaques (cf: le traitement de Ségo vs SuperSarko).
    Alors l’abstention anti-système, je n’y crois pas et l’histoire prouve le contraire avec Pompidou (le début de la dette 1973).
    Actuellement je ne suis pas sur que Sarkosy soit ravi de devoir se représenter pour briguer un second mandat, forcément il prend le risque de perdre son immunité, la justice l’attend, profitons en, allons voter, même si on n’est pas emballé, il faut le faire, heureusement que nous avons encore cette possibilité.
    Je vous souhaite bien du courage pour votre vote

  • kelly dit :

    Donc tu constateras que le gouvernement représentatif est une malice pour une dictature bourgeoise! Il s’agit bien d’abandonner notre sort pendant 5 ans au meilleur menteur, lui même soumis à ceux qui l’auront porté jusqu’à l’Elysée. Et sans parler de la case gouvernement européen. 80% de nos lois y sont votées, et bien loin de chez nous. Et tu oublies juste une chose, aujourd’hui, quel candidat est réellement crédible et anti-système, quelle garanties avons-nous contre les abus de pouvoir? Car comme tu le dis internet est aujourd’hui le seul moyen de trouver de l’information…N’attendons rien des candidats au poste, mais plutôt de nous, par nous, pour nous!
    « Car enfin le trait le plus visible dans l’homme juste est de ne point vouloir du tout gouverner les autres et de se gouverner seulement lui-même. Cela décide tout. Autant dire que les pires gouverneront. » Alain.

  • Nom Required dit :

    C’est avec plaisir que je constate que mes réflexions te poussent à réfléchir plus que ce tu aurais pût t’imaginer.
    Kelly, je veux bien, mais à un moment il va falloir arrêter de chipoter et de jouer sur les mots. Si tu t’abstiens il faut abandonner ton sort pendant 5ans au meilleur menteur (comme tu l’appelle), par contre, si tu as suffisamment de recul et de réflexion tu as la possibilité d’influencer, il va falloir que tu sortes ce que tu as dans le caleçon et que tu affirmes ta pensée, parce que c’est facile de renier, c’est à la portée de tout le monde de dire non, mais anticiper , visualiser, et développer peux d’entre nous en sommes capables.

    Et puis pour être franc, le meilleur menteur, je l’ai esseulé, et cela fait plus de 5 ans.

  • Kelly dit :

    Cher Nom Required (tu as peut être un vrai prénom, et tu milites également certainement pour un candidat qui a un nom lui aussi!), dans les actes, que me reste t-il pour traduire un refus de ce mode de gouvernement par la représentation ? Comment puis-je voter lorsque je fais le constat que par la logique même de représentation et de substitut, aucun gouvernement démocratique n’émanera. Avec le vote, le peuple est à la fois bourreau et victime, car nous leur donnons les moyens de notre impuissance. Il faut penser hors-cadre, et ne surtout pas se satisfaire d’un simulacre, où le citoyen est en bout de chaîne, et en dernière instance le maillon qui validera l’ensemble de cette structure anti-démocratique. Tu espères un changement par les urnes? Ce soir tu déchanteras vite, car la gauche même est ultra-libérale. Mélenchon ? Son rôle dans cet campagne est bien d’affaiblir le Front national, puisque économiquement leur programmes sont similaires et plutôt anti-système. Il ira bien assez tôt racoler pour Hollande, nous le verrons. Donc ne pas voter, ne nous épargnera pas cette crise aggravée qui se profile. Le contraire renforce et conforte cette dictature. Nous allons au chaos quoiqu’il advienne, mais après il faudra s’unir et s’organiser. Je pense à une assemblée constituée de citoyen tirés au sort; ce qui suppose néanmoins une refonte du système et une possibilité pour tous de s’investir dans les affaires de la cité. Inventons la suite! Une fois que le peuple sera souverain.

  • Nom Required dit :

    Bonjour Kelly, bonjour à toutes et tous,

    Oui j’ai un prénom, Pierre.
    Non, je ne milite pour aucun candidat, mais plutôt contre certains candidats.
    Je suis d’accord avec ton analyse. Je ne me fais pas d’illusions.
    Pour apporter simplement une nuance, pour s’abstenir et être comptabilisé comme abstentionniste il faut être inscrit sur les listes électorales, ensuite j’estime que voter au 1er tour peut être utile, car lors de la campagne, certaines « vérités » ou points de vues sont exprimés dans les mass-média ce qui est bénéfique pour la liberté d’expression et cela change du son de cloche véhiculé à l’accoutumé à l’unisson par nos escrocs institutionnalisés, politiques et journalistes confondus.
    Ensuite, oui nous sommes dans une impasse, à voir le score des deux candidats de tête je me dis que le matraquage télévisuel et radiophonique a bien fait son travail de propagande. Je n’irai pas plus loin, car pour les deux suivants c’est la même histoire, et malheureusement tu as raison.
    Nos concitoyens sont sous perfusion de télévision.
    Pour le second tour, je me range dans le camps des abstentionnistes. Au premier tour j’ai donné ma voix à un petit candidat, c’est une façon également de faire baisser le pourcentage de votants pour les têtes d’affiches, et donc leur légitimité… une façon de ne pas abandonner le champs libre aux votants conditionnés par le système.
    Tant que ce système est en place nous devons y participer, donc au moins être inscrit pour s’abstenir.
    Pour le tirage au sort, pourquoi pas, mais si les candidats potentiels sont triés et sélectionnés par le système cela ne changera pas grand chose.
    Nous sommes dans une impasse.

Réagissez à cet article :

FERMER
CLOSE