Votre opinion ne compte plus

Votre opinion ne compte plus

le 05 février, 2016 dans Démocratie, Les prohibés par

Nous le peuple, servons le pouvoir d’une bourgeoisie, qui au cours des deux derniers siècles a acquis les outils nécessaires à notre soumission : les appareils politiques et le pouvoir militaire, les réseaux médiatiques et leur culture de masse, alimentés par leur exponentiel pouvoir économique.

Non seulement ils contrôlent et organisent nos quotidiens, mais en plus ils nous rançonnent suffisamment pour bâillonner toute velléité d’émancipation, le tout en annihilant notre liberté d’expression. Autrement dit : plus besoin de contrainte par la force aujourd’hui. En effet, affaiblis et divisés, nous consentons de nous-mêmes à ce qui va contre nos intérêts… Nous consentons à notre servitude.

Tous les vecteurs de contestation réels et effectifs nous ont été retirés, banalisant et glorifiant notre impuissance. Il s’agit bien là de méthodes d’un genre nouveau, celle d’une dictature soft, insidieuse et évoluée.

VOTRE OPINION NE COMPTE PLUS

Conformément au caractère diktacratique des élections présidentielles et législatives de 2012, le gouvernement et sa majorité parlementaire ont acquis le droit absolu de régenter vos vies. Ils se sont donc accordés, selon les volontés et diktats de l’Union Européenne, le droit d’augmenter vos impôts et de baisser vos salaires, de privatiser vos services publics et délocaliser vos entreprises, de casser le code du travail et multiplier les emplois précaires, de surcharger les classes de vos enfants et réécrire les manuels scolaires, de s’ingérer militairement dans des pays souverains pour voler leurs ressources… Bref, ils vous gouvernent contre vos intérêts et dépensent votre argent à leur guise, pour le plus grand bonheur des banques !

Désormais, tout français consciencieux et insoumis à la propagande médiatico-politique sera considéré comme un potentiel ennemi public.

Ne vous posez pas de question : travaillez !

Ne chercher pas à savoir : divertissez vous !

Pariez sur l’avenir : endettez-vous !

Telle est notre Diktacratie : un monde généreux et un empire cupide, fait de consommateurs passifs, lobotomisés par un confort précaire qui n’a de valeur que périssable, laissant ainsi le pouvoir à d’autres : Rothschild, Blythe Masters ou Goldman Sachs, qui ont déjà trop et qui veulent encore plus…

Nos salaires sont nos chaînes, la rançon de notre servitude : trop petits pour entreprendre, trop gros pour se rendre compte qu’ils nous asservissent…mais juste assez pour qu’on s’endette. Soit la complémentarité parfaite pour ériger une dictature de l’argent.

L’alternative est donc simple :

Soit vous continuez de fermer les yeux, tout en feignant l’indignation pour soulager votre conscience trop sevrée. Soit vous regardez la réalité du monde, en face, avec nous, pour amorcer une véritable révolution.

À une époque de supercherie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »
George Orwell

Partager

24 Commentaries

  • fondrevey dit :

    article simplement realiste idealement realiste

  • Eric dit :

    J’aime beaucoup votre site, et vos dénonciations.
    Seulement je trouve qu’il est dommage de seulement dénoncer, quand on dénonce, on doit être capable de proposer un après, Proposer des évolutions qui pourraient amener a changer le quotidien des gens, leur permettre de voir de nouveaux horizons. Comment voulez vous rallier des gens a votre cause si les gens ne peuvent pas mettre en perspective un « après révolution »…
    Je pense que l’être humain a besoin d’être guidé, a besoin de se sentir écouté, pour pouvoir avancer dans telle ou telle direction. Aujourd’hui les gouvernements ont effectivement réussir à leurrer les populations en leur faisant croire qu’elles n’ont pas d’autre choix que de se soumettre à la volonté des gouvernement & banques.
    De mon coté je pense qu’un monde diffèrent, nouveau, libre, généreux, et qui se soucie non pas du bonheur des « nobles » mais réellement des personnes qui peuplent notre terre, des Humains et animaux, est tout a fait réalisable compte tenu des avancées technologiques dont notre civilisation fait preuve. Seulement, toute la civilisation actuelle étant basée sur des valeurs corrompues que sont le profit l’argent et l’individualisme, la majeure partie des gens, ne comprennent pas (inconsciemment) qu’elles sont capable de refuser la privatisation de liberté individuelle dont nous sommes constamment victime, et de passer a autre chose.
    Des americains ont commencés a penser à l’après, ils ont mis en place un site internet qui explique les différentes parties de leur projet. Eux ont pour mérite, de dénoncer pour proposer. Je vous invite tous a aller faire un tour sur leur site :

    http://thevenusproject.com/

    De plus, une serie de reportages intéressants ont été publiés sur youtube dénonçant les manipulation perverses dont nous sommes victimes. Il s’agit des reportages de la série ZeitGeist au nombres de 3.

    Ceci étant dit, j’adore naviguer sur votre site et lire vos articles qui sont toujours extrêmement bien rédigés, un vrai plaisir!

    Merci

    • Décibel dit :

      À une époque de supercherie universelle, dire la vérité devient un acte révolutionnaire. »
      George Orwell

      Relis cette citation Eric ;) Les dénonciations des uns engendrent le projet des autres!
      Tout commence par là..!

    • Smith dit :

      la solution c’est la Méritocratie renseignez vous.
      nous on a déjà commencé au Mali : page facebook Méritocratie Malienne.

    • jalabola dit :

      Attention Eric, les USA sont passés maîtres dans l’art de la fourberie, et ce site Venus n’est pas un projet mais un de ces suppositoires anesthésiants qu’ils savent bien mettre au bon moment,au bon endroit, ne rêvez plus, pour l’élite pourrie qui favorise ce genre de publication vous n’êtes plus que les esclaves orwelliens.

  • En clair nous sommes des esclaves du seul gouvernement l’ONU=Israel

  • Cédric dit :

    Abdelkrim-raqui, je crois que tu as mal compris notre papier et encore moins notre ligne directrice ! Si ça te console de cibler les responsables de notre servitude et de notre abrutissement à l’ONU ou dans l’oligarchie israélienne, soit ! Mais sache qu’à Diktacratie nous développons une réflexion quand même moins caricaturale et plus métaphysique que cela, notamment autour du thème de la servitude volontaire de La Boétie et d’autres nombreux concepts inspirés par exemple de la pensée de La Rochefoucauld, de Proudhon, d’Orwell, de Huxley ou de Laborit, qui eux n’hésitent pas à incriminer l’homme dans ses motivations et ses résolutions bien avant de condamner des réseaux et des lobbys, finalement bien arrangeants à l’heure de tous prendre les chsoses en main pour enfin instaurer ne serait-ce qu’un embryon de vraie démocratie…

    Je t’invite d’ailleurs à lire dès la semaine prochaine, l’ensemble de nos travaux sur Spartacus, qui t’expliqueront tout cela en particulier.

  • Khebir dit :

    … j’ai affiché ça dans mon village, mais l’affiche (A3) n’a pas tenue plus d’une journée avant arrachage !

  • anis dit :

    Bonjour à tous!Merci de dénoncer tout ça!Le souci,c que tout ça,on le sait déjà…Nous sommes esclaves dans un monde oú on nous fait croire que nous sommes libres. Maintenant,la véritable question est que doit on faire pour arrêter tout ça???le taux d abstention record n’empêche pas l oligarchie de réaliser ses plans contre nous tous. Donc la question que je vous pose: hormis le fait de dénoncer tout ça, que proposez vous concrètement??

    • Marrant ça Anis, la veille de cet avis nous proposions sur un petit texte une réforme scolaire fondée sur des rouages foncièrement démocratiques ( texte « pouvoir égalitaire »). Et là, y avait plus personne, et surtout pas les donneurs de leçons !
      C’est un véritable problème pour nous : dès que nous crachons sur le système, des milliers d’internautes acquiescent, et dès que nous proposons quelques voies de réflexions originales, il n’y en a plus que quelques centaines…
      Tiens, cette semaine nous nous risquons à dévoiler certains gènes de la révolution, via une analyse très travaillée de l’épopée de Spartacus. Ca va faire très mal, et surtout je pense que personne n’aura vu ça ailleurs. J’espère que tu seras présente pour débattre avec nous ?

      • Anis dit :

        Biensur!!!je viens juste de découvrir votre site et c’est une belle rencontre.Je n’hésiterai pas à vous lire et effectivement redécouvrir comment déjà aà l époque le refus d’être traité comme un simple esclave était déjà très présent!!Nous sommes lobotomisé des la plus tendre enfance,le chemin sera long et semé d’embûches ,mais j’espère que les peuples se réveilleront !!!!

  • Depositaire dit :

    Comme le disent certains commentateurs, ces faits sont largement diffusés sur Internet et beaucoup de gens savent à quoi s’en tenir sur la situation.

    Alors, oui, effectivement, que proposons-nous pour changer ce système là ?
    Il m’est souvenance lors d’une rencontre interspirituelle de la réponse d’un grand maître spirituel auquel certains de ses disciples se plaignaient de la présence d’éléments intégristes au sein de rencontres de ce genre. Les disciples s’attendaient à ce que leur maître leur donne un conseil avisé pour « bouter » ces intégristes en question, mais lui, il s’est tourné vers eux en disant : « Eux, ils font leur travail »! Sous entendu, faites le vôtre !

    Nous passons trop de temps à nous plaindre de l’oligarchie mondiale et pendant ce temps, elle fait son travail et nous ne faisons pas le nôtre.
    Ce travail que nous devons faire est d’élaborer un autre paradigme de société qui mettra l’être humain et son épanouissement sur tous les plans, du spirituel au matériel, en passant par le culturel, au centre des préoccupations.

    En parallèle, commençons par créer des petites structures locales afin d’expérimenter une autre façon de vivre. Selon les lieux, ce peut être une forme d’économie locale, ou encore une agriculture locale privilégiant des agriculteurs locaux, et en privilégiant l’agriculture biologique ou, en tout cas, qui n’utilise pas des engrais chimiques et des pesticides pour l’agriculture, ni le soja OGM pour le bétail.

    En ce sens, on peut s’inspirer, voire rejoindre le réseau « colibris » de Pierre Rabhi, ainsi que bien d’autres initiatives.

    Il y a également une autre activité qui me parait importante à mener, c’est d’informer, de déconditionner les consciences de tout ce système d’influences pernicieuses. On ne peut pas changer une société si on trouve normal d’avoir une économie de marché basée sur une croissance illimitée, et un consumérisme effréné.

    Il faut bien comprendre que si vous êtes encore à l’affut du dernier Iphone dernière génération, ou du dernier gadget en cours ou de planifier vos vacances à l’autre bout du monde, c’est que vous êtes encore bien conditionnés. Il va falloir que nous apprenions à la fois à moins consommer, et à prendre conscience que les derniers gadgets en cours sont fabriqués sur la sueur et le sang de pauvres gens à l’autre bout du monde.

    C’est toute une mentalité à changer.

  • Exact dit :

    Bonjour,
    J’ai une solution pour changer tout ça.
    Il faut crée des communautés indépendante de la société.

  • Alex dit :

    Il faut surtout foutre l’oligarchie au pilori, renverser toute cette caste d’escrocs profiteurs, tiens si on les invitait sur une petite croisière du Titanic…!

  • lkj dit :

    il me semble tout comme « depositaire » que l’inforamtion est le nerf de la guerre
    voyais comme la theorie du troisieme sexe ,de meme que l’education sexuel en maternel et trés peu relayé ,
    je pense que les meres de familles seraient trés heureuse d’apprendre la nouvel , vive la france … mai a bas tout ces conspirateurs qui veulent la perdre dans les marasmes et les limbes que sont dieudo , sorale ,et bien d’autres

    moi je vous propose donc de relayer l’info la vrai auprés de nos connaissance mai il faut etre persuasif, une personne qui ouvrira les yeux ne les refermera jamais
    pour info Egalité et Reconciliation est le premier site d’information en france et il est a la 140éme place des sites les plus consultés
    petit a petit le combat prend forme et lorsqu’on le pourra il se muera en la revolution que l’on attend tant !

  • queteur dit :

    au fil des articles que j’ai lu sur ce site, et d’autres aussi, il m’apparait clair que, si révolution il doi t y avoir, elle ne doit pas se cantonner à une région spécifique, il faut qu’elle soit générale … POur que toute action marche, actuellement, il faut « frapper » à plusieurs endroits en même temps car, les décideurs, ceux qui ont détournés notre volonté, ne vivent pas en france uniquement, nie en allemagne, ni à aucun endroit précis en europe mais dans le monde entier .. que ce soit ceux qui décident ou ceux qui exécutent comme les responsables des pays émergeants dont le sol regorge de richesse … C’est tou un monde, toute une conception des choses qui doit être révisée … Alors, quitte à trouver un point de départ, pourquoi ne pas commencer à sortir du rang d’abord et cela en n’ayant plus le comportement qui est attendu de notre part … Etre dissident n’est pas un slogan ou une bonne parole pour paraitre fun ou in ou branché non, c’est être dans le chemin du concret qu’est l’action qui doit suivre impérativement toute parole, tout énoncé …
    Je pense qu’on va devoir constituer une plateforme où tous peuvent se réunir .. tous sous entend tout le monde sans distinction de nation ou autre …

    Le pire ennemi des peuples est cette division finalement inventé et appliqué par les décideurs, tenants du pouvoir, afin de mettre une barrière entre les peuples qui en fin de compte n’ont aucun problème entre eux … Quel problème pourrait bien exister entre un asiatique disons de la chine ou un péruvien, ou un français ou quiconque si ce n’est l’à priori qu’on nous inculque dès le bas âge … Non, à bien y réléchir, les peuples n’ont pas de problèmes entre eux … c’est toujours les dirigeants, le rois, les Maitres qui décident qui est bon ou pas, qui est patriote ou pas, qu’est-ce qui constitue une menace pour la nation ou pas .. Je serais étonné que le gar du coin puisse s’étaler sur ce qui peut contituer une menace à l « sécurité de l’état et de la nation » …
    Donc, avant toute action, avoir déjà les idées claires et s’être débarassé de tout ce contentieux et de toutes ces fausses croyances qui induisent des comportements dont nous ne sommes pas toujours les initiateurs …

    On se complait dans la médicorité … cela sonne si vrai dans un monde où la perte des repères est arrivé à un stade tellement avancé qu’on ne trouve plus de référent à nos choix ou nos actions …

  • Mad' dit :

    Bonsoir à tous,

    Article très intéressant, je viens de tomber sur votre site et il me donne envie d’en lire plus encore.
    J’ai lu également tous les commentaires, et de manière générale il en ressort toujours la même chose. Arriver à trouver une solution, puisque apparemment, nous sommes tous bien au courant des problèmes idéologiques, sociaux, politiques, culturelles … Bref, nous voyons bien que le système capitalisme ne marche pas (a t’il un jour fonctionné ?), mais alors, par quoi le remplacer ?

    Et c’est là où, dans mes discussions quotidiennes, je me retrouve face à une résignation générale, une incompréhension du monde qui nous entoure, simplement une forme de peur. Car oui, il est plus facile de se contenter de nos petits conforts quotidiens (quand bien même nous éprouvons une difficulté énorme à les obtenir). Et il est plus facile de nous dire que le système capitaliste et la forme de société qui en découle va de soi, nous sommes nés dedans, nous y mourrons probablement (ou pas!). Bref, essayer de se rassurer tant bien que mal, même si notre inconscient nous rappelle sans cesse à d’innombrables inégalités de plus en plus marquées.

    Tout ça pour dire, que des solutions, chers camarades, il y en a. Car tout au long de l’histoire il y a eu des luttes (la révolution d’octobre en Russie, la commune de Paris, l’autogestion de certaines usines comme LIP à Besac en 73 …).
    Vous allez me dire : oui certes ! mais ces luttes n’ont pas abouties, alors tout de même, que fait-on après la révolution ?

    Pour ma part, je pense qu’effectivement, il faut changer tout notre système de pensées (influencé depuis notre enfance par toutes les formes d’institutions : école, famille …). Ensuite, arrêtons de nous sous-estimé, nous sommes capables d’inventer une autre forme de société, un nouveau vivre-ensemble égalitaire, supprimer les inégalités de classes, le racisme, le sexisme et toutes les formes d’oppressions de l’homme sur l’homme.

    Je m’arrête ici car il y aurait encore beaucoup à dire ! Et sachez que je parle sous influence communiste révolutionnaire !
    Je vous invite donc tous et toutes à lire des théoriciens et penseurs tels que Marx et Engels, Trotsky, Lenine qui ont essayé d’instaurer une société créée par et pour les travailleurs. Ainsi que nombres de sociologues tel que Bourdieu ou Foucault (c’est très intéressant) (et bien d’autres encore) …
    En sachant que je pense profondément qu’il faut s’inspirer de toutes les luttes, de toutes les erreurs qui ont été commises pour ne pas les reproduire, pour apprendre de nos propres leçons et évidement réactualiser toutes ses théories à notre contexte sociale, politique, économique.

    Continuez de vous poser des questions, continuez de vous instruire en lisant et en vous confrontant aux opinions des autres. En lisant tout cela, je garde espoir et j’espère que vous aurez comme moi, l’envie de changer ce monde.

    Bonne continuation à vous tous.

  • David dit :

    Très bien résumé… On peut aussi exprimer tout ça en un geste : la quenelle.

    Depuis la quenelle c’est inversée et c’est une bonne chose, à notre tour de leur en glisser une.

    L’exemple de Saillans dans la Drôme est à suivre :
    http://rue89.nouvelobs.com/2014/03/29/a-saillans-les-1-199-habitants-ont-tous-ete-elus-premier-tour-251062

  • dav dit :

    il faut pas tomber dans le soit vous etes ainsi ,soit vous faite avec nous . le nous doit etre le peuple ,je ne tomberais pas pour ma part dans le piege de remplacer untel par un autre pour en revenir plus tard au meme .nous devons nous le peuple reprendre entièrement le pouvoir .avec les technologies actuel ,nous pouvons absolument voter toutes lois ,il suffit d’une carte a puce personnelle pour voter.le president et gouvernement ne doit plus avoir de pouvoir mais etre juste là pour representer la volonté du peuple et en etre l’intermediaire au près des gouvernements exterieur .de meme taxe et impot ne peux pas et ne devrais pas exeder en tout et pour tout les 30 a 35 % de nos revenues .les priorités du peuple devrais etre notre santé ,notre bien etre a tous ,et revenir vers une consomation bien plus naturel et ecologique .etc etc

Réagissez à cet article :