Vers un pouvoir horizontal

Vers un pouvoir horizontal

le 09 novembre, 2013 dans Démocratie par

Comment aujourd’hui engendrer un monde où tout en donnant à la collectivité, nous en profiterions tous?

D’abord instaurer de nouvelles structures proposant un partage plus égalitaire de l’information, ce qui favoriserait des prises de décisions plus collectives et synergiques,  c’est-à-dire approuvées par un consentement unanime.
De fait, tous ces éléments restent malheureusement peu étudiés et ne préoccupent qu’une minorité… alors qu’ils sont aujourd’hui à la portée du plus grand nombre !
Ici, par exemple, l’utilisation d’internet à large échelle apporterait la possibilité d’avoir un accès équitable aux informations utiles dans de très grandes structures. Sans cet outil, il est impossible de participer avec plus d’équité à des décisions d’ordre général.
Ce sont des éléments clés pour comprendre les grands enjeux du XXIème siècle.
D’autres formules comme la démocratie délibérative pourraient aussi apporter ses pierres à l’édifice…

Pourquoi ne pas alors nous rediriger vers ces modes de décision ancestraux à plus large échelle ? Surtout qu’avec les moyens technologiques d’aujourd’hui nous pourrions sans difficulté pratiquer l’holoptisme !

Ce mode de fonctionnement permettrait d’être radicalement plus efficace comme en témoignent ces grandes entreprises qui tendent à réduire leurs échelons hiérarchiques (Google), voire les supprimer (Valve), ou ces nouvelles formes de révoltes ou mouvements sociaux (Tunisie, Egypte, Occupy, 15M).

Mais ces pratiques appelées unanimité, palabre, décision par consensus apparent, ou décision au consentement de tous sont encore peu comprises et totalement inconnues du grand public.

Si l’on doit partager autour de soi la solution véritable d’un système équitable radicalement différent de l’existant il faudra mentionner 5 caractéristiques :

– La recherche du consentement de tous : le fonctionnement le plus répandu de l’histoire de l’humanité (voir Urfalino) qui est de très loin le plus efficace, et qui supprime individualisme politique et l’exploitation entre nous.

– Le besoin de rechercher un maximum d’holoptisme : cette transparence totale en temps réel, à minima, des informations liées aux décisions qui vous concernent, qui ne peut être écarté d’une recherche du consentement de tous, et qui réduit considérablement corruption et manipulations.

– Un système évolutif : car nous changeons autant que le monde, et que les générations futures n’ont pas à être limitées par notre vision d’aujourd’hui.

– Une architecture vivante : qui permette à chacun d’aller aider et participer à divers endroits, de se forger des expériences multiples ; et à une autorité naturelle de se mettre en place, qui varie d’un individu à l’autre en fonction de ce que nous sommes en train de faire.

– Une décentralisation : nécessaire pour que chacun reste maître de ce qui le concerne en ayant le dernier mot sur ce qui ne regarde pas les autres, tout en devant décider avec les autres lorsque la décision les concerne.

Un tel système est possible et nous permettrait d’avancer pas à pas dans la résolution de nos problèmes sans jamais nous arrêter puisqu’il est évolutif en lui même : une Constitution écrite par nous tous et aux données variables en fonction des besoins du collectif et non d’une poignée d’ambitieux serait déjà une amorce de véritable changement. Elle serait revue régulièrement sous des conditions similaires afin que les générations qui suivent soient maîtresses de leur société, et pas régis par les lois que les générations précédentes auront considérées meilleures dans un monde alors bien différent.

Agir concrètement

Le plus important est qu’un tel système peut et doit être appliqué dès aujourd’hui, entre nous, avec notre propre économie interne, et l’expérimentation de ces méthodes pour prouver leur efficacité supérieure.

Trop d’égarés rêvent qu’ils peuvent tout avoir du jour au lendemain, par une mobilisation de masse, alors même que la réalité d’un changement s’obtiendra par la détermination constante d’individus surmontant leurs difficultés en comptant sur leurs propres forces, et au travers d’un apprentissage continu.

Nous sommes conscients que tous ne peuvent pas agir à plein temps, ou même en partie. Beaucoup ont des responsabilités, et ne peuvent s’engager dans une lutte continue et difficile tout en pourvoyant aux besoins de leurs familles. D’autres n’y croient simplement plus, ou ont d’autres priorités.
C’est également pour ces raisons que nous devons offrir des alternatives concrètes aux populations, en respectant ceux qui ne peuvent s’investir autant que nous dans ce changement.

A l’ère d’internet un système horizontal bien géré est plus efficace qu’un système pyramidal, voilà un premier maillon !

Mais surtout il y a un moyen encore plus simple d’agir : à partir de soi, concrètement, en évoluant et en progressant chaque jour davantage. La constitution d’un petit groupe de confiance peut changer énormément les choses, en particulier en adoptant des fonctionnements horizontaux similaires, qui leur permettent de s’allier très aisément et très efficacement.
Notre rôle est d’apprendre à travailler ensemble en toute équité dès aujourd’hui. Il faut agir au plus près des gens, avec des objectifs précis, et en reconnaissant nos réussites comme nos échecs.
La constitution d’un petit mouvement horizontal qui va se connecter avec les autres, et partager ses outils de connexion. Nous devons faciliter les liens entre les personnes qui adhèrent à cette volonté d’établir un pouvoir horizontal salvateur, et leur permettre d’être tous en contact directement les uns avec les autres, tout en continuant de développer nos projets concrets et l’entraide.

De nombreux outils existent aujourd’hui : Mumble, PADS, crowd-funding, plateformes collaboratives, …

Où que vous soyez et qui que vous soyez, il y a un énorme travail concret qui n’attend que vous. Nous ne vous demanderons pas simplement de « communiquer autour de vous » ou de tirer au sort un grand chef ! Nous réfléchirons ensemble des décisions qui nous concernent tous avec efficacité, et nous nous entraiderons tout en laissant une entière liberté à chacun.

Nous devons apprendre des uns des autres, et adopter des méthodes qui nous permettent de grandir chaque jour davantage.
Si nous ne pouvons pas nous entendre entre nous dans un système équitable dès aujourd’hui, comment pouvons-nous espérer le faire à plus grande échelle ?

Ce système existe. Et vous pouvez le tester dès aujourd’hui dans vos propres groupes et surtout l’améliorer puisqu’il n’est au final qu’une proposition que chacun doit s’approprier et améliorer, qui reste évolutive. Nous pouvons tous nous entraider et décider ensemble du monde dans lequel nous voulons vivre et l’appliquer immédiatement entre nous, établir des stratégies afin de reprendre ce qui nous revient de droit et devenir chaque jour plus fort que le jour d’avant.

L’horizontalisme est né naturellement dans notre société et nous ne l’avons pas encore défini précisément. Il est temps que chacun se l’approprie et l’applique dès aujourd’hui.

***

Si vous souhaitez découvrir en détail des propositions de méthodes complètes et en savoir plus sur ces éléments, vous pouvez lire le livre « L’espoir horizontal » disponible gratuitement à cette adresse : http://www.horizontality.org/espoirhorizontal/

Rami Brahem du site Horizontality.org et auteur du livre L’espoir horizontal

 

2 Commentaries

  • Sébastien dit :

    Très déçu de ce prêchi-prêcha politique. Evidemment, pas un seul exemple à se mettre sous la dent sinon des communautés…virtuelles et anonymes.
    Bref, c’est pas gagné. Retourner à la préhistoire pour arriver au virtuel. Plutôt dubitatif…

Réagissez à cet article :