Un système d’épouvantails et de pions

Un système d’épouvantails et de pions

le 02 avril, 2015 dans Afrique, Dictature de l'économie par

Les plus grands criminels de la planète ne sont pas les Bachar, les Ben Laden ou autres Kadhafi. Bien au contraire, combien même ils peuvent être de vrais résistants, on les diabolise et les utilise surtout comme épouvantails. Les vrais malfaiteurs, eux, ne se donnent jamais en spectacle comme un Hitler au meilleur de sa forme, mais sont d’autant plus dangereux qu’ils agissent derrière le rideau… Vous ne les voyez donc pas, et pourtant, ils nous gouvernent, nous manipulent comme si nous étions des pions.

Des “pions de casino” comme le disait si bien Thomas Sankara :

On nous a présenté des dossiers et des montages financiers alléchants. Nous sommes endettés pour cinquante ans, soixante ans et même plus… La dette ne peut-être remboursée. La dette ne peut pas être remboursée parce que d’abord si nous ne payons pas, nos bailleurs de fonds ne mourront pas. Soyons-en sûrs. Par contre si nous payons, c’est nous qui allons mourir. Soyez-en sûrs également. Ceux qui nous ont conduits à l’endettement ont joué comme au casino. Tant qu’ils gagnaient, il n’y avait point de débat. Maintenant qu’ils perdent au jeu, ils nous exigent le remboursement. Et on parle de crise.»

Il criait ces vérités il y a 25 ans, quelques mois avant d’être assassiné. Pourquoi ne l’a-t-on pas entendu ?

Pourquoi continuons-nous à servir un système qui ne condamne jamais les vrais responsables de son déclin ? Un système arrogant laissant libre cours à la voracité d’un Total ou d’un Areva pendant que les peuples, eux, ne mangent plus à leur faim. Un système, aux ingérences philanthropiques, détruisant des pays grâce aux armes d’un Dassault, pour qu’ensuite l’ami Bouygues reconstruise sur les ruines… Un système, en définitive, favorisant toujours plus les spéculations de ces bienfaitrices de l’humanité que sont Goldman Sachs ou JP Morgan.

Voilà, sournoisement, comment la finance nous gouverne. Doit-on continuer à se prosterner devant ses fétiches ?

Partager

9 Commentaries

  • docdjamel dit :

    Très bon article comme d’hab ! Tout ce réseautage de puissants est à vomir et je suis pessimiste quant à la destinée de la plèbe…

    Merci quand même d’éveiller nos consciences : Avant je savais que la populasse se faisait entuber, mais ignorais comment. Maintenant au moins, je sais comment et quelles élites nous la mettent bien profond.

    Un réveil ? Je n’y crois pas, il faudrait tout simplement que la race humaine renaisse de ses cendres pour y arriver.

  • cervide dit :

    je suis d’accord pour la résistance de Kadhafi et d’Al Assad… pour celle de Ben Laden j’ai plus de doute… c’est un agent au service de l’impérialisme. Un wahhabite comme ceux qui font les guerres au moyen orient grassement fournis en armes et en données militaire pas l’Arabie Saoudite, le Qatar, Israel, les US et l’EU.

  • benji dit :

    Très bonne article mais ce serais bien de proposer aussi des solutions

  • borg dit :

    bonjour

    je suis assez d’accord avec vos analyses en général mais j’aimerais quand même y mettre un petit bémol et rétablir quelques vérités concernant AREVA pour qui je travail au niger
    j’aimerais préciser que les gens ne crèvent de faim sur les zones minières comme vous semblez le laisser entendre
    dans les villes d’Akokan et de Arlit, ils ont l’eau courante gratuite et l’électricité gratuite payée par Areva (irrigation d’immenses jardins). ainsi qu’un hôpital au frais du groupe également
    Areva finance également la gendarmerie pour lutter contre les coupeurs de route et finance également l’entretien de ces mêmes routes (même si on ne sais souvent pas ou passe l’argent et que les routes se détériorent)
    pour finir cette petite remise à niveau, je voudrais dire que nos amis nigériens sont heureux et fiers de travailler pour Areva et que la situation actuelle les inquiètes énormément
    si Areva se retire avec son savoir faire, là oui, il y aura grand péril en la demeure

    pour Total Bouygues et dassaut, vous pouvez vous lâcher, je ne connais pas leur interventionnisme dans les pays étranger ;)

    • Yellow cake dit :

      @borg
       » pour Total, Bouygues et dassaut, vous pouvez vous lâcher, je ne connais pas leur interventionnisme dans les pays étrangers ».

      Pas besoin de se « lâcher » pour ces trois fossoyeurs des peuples. C’est leur « tendance » à dicter les règles à ceux qu’ils déshéritent et oppriment.Et leur appellation suffit à elle-même :
      – La guerre économique à outrance (concurrence non faussée) ou la TOTALE pour la pétroleuse.
      – Bulldorizer à la Tsahal pour celui dont la fortune première vient de la construction de chars d’assauts d’où son nom de Dassault. Son vrai nom de famille est BLOCH. Allez savoir pourquoi ce maquillage de plaque de chars?!
      -Quant au sinistre Bouygues, il a fait sa fortune, à l’origine, en faisant « suer le burnous » ,dans ses chantiers en France,à des générations entières de pauvres immigrés nord-africains qu’il faisait venir par charters entiers dans les années 60! Le dumping social, ça le connaissait! Mais sans les « raisins de la colère » car c’était des travailleurs taillables et corvéables à souhait!

      Pour finir cette petite « remise à niveau » : c’est à lire.
      1 / « Comment Areva laisse mourir ses travailleurs au Niger ». -http://www.w41k.info/75829
      2/ Françafrique.
       » L’industrie nucléaire française procède à un véritable pillage au Niger » -http://www.bastamag.net/L-industrie-nucleaire-francaise

      On fait comme çà ?! @borg?!

    • enebre dit :

      @borg,
      N’est-ce pas là une vision un peu étroite, car de fait ces sociétés qui te semble bien aimables avec leurs personnels, ne font preuve que du bon entretien de leur bulldozeur « personnels » machinerie qui détruit tout sur son passage, de plus ces sociétés laissent les villes et villages exsangues et sales après leur départ, preuve qu’ils ne s’inquiètent que très peu des gens en tant qu’êtres humains mais ne sont pour elles que des rouages qu’il est bon de graisser et bichonner un minimum pour qu’ils offrent ce qu’on en attend.

      @Cedric, yohan, c’est de loin le meilleur résumé qu’il m’a été amené à lire ces derniers mois. Plus c’est court plus c’est précis et plus ça percute, c’est une qualité à travailler, en forgeant ne devient-on pas forgeron.

  • christian dit :

    @borg: mais bien sur, Areva est un bienfaiteur du Niger !
    La gendarmerie payée par Areva n’est que pour la sécurité d’Areva et n’hésitera pas à tuer des grévistes, Areva pollue, Areva utilise des expats qui gagnent x fois plus que les autochtones, et Areva est aussi interventionniste que le reste de la france, nation belliqueuse par excellence, et Areva corrompt le gouvernement nigérien. Pourquoi le Mali et pourquoi renforcer les criminels uniformés appelés armée française en Afrique si ce n’est au bénéfice de Total et d’Areva ?

    Et vous l’écrivez vous-même: si Areva se retire le Niger perd le savoir-faire, Areva exploite le Niger et le maintien en état de dépandence par rapport au savoir-faire français, ce qui est criminel. Et un gouvernement nigérien corrompu accepte cette exploitation, un gouvernement type Chavez/Maduro aurait au moins réclamé un transfert de technologie.

    C’est sur qu’Areva jette quelques os aux chiens en guise de propagande, comme toute multinationale criminelle. Areva n’a rien à chercher en Afrique, c’est du colonialisme purement et simplement.

    Alors votre petit couplet de propagande, hein…

    La France est la première coupable de l’honteuse pauvreté des Africains malgré la richesse des sous-sols et la soi-disant décolonialisation, et Areva tout comme Total, les banques et l’état français en est sont les premiers bénéficiaire

  • bertin dit :

    Les plus grands criminels actuels sont ceux du Mind Control, ce système de surveillance par satellite qui permet de manipuler les corps et esprits par ondes électromagnétiques.

  • Passagers dit :

    Bonjour,

    Je découvre ce blog…
    La réponse du « pourquoi » est simple un mon humble avis; les gens ne savent pas tout simplement.
    On ouvre les yeux dans un environnement capitaliste ou on nous explique qu’il faut acheter un appart (pas n’importe, avec un balcon et un jardin) une voiture, des meubles, s’offrir des voyages et j’en passe. 80% de la population n’a pas les capacités de se procurer cela et acceptent le crédit, c’est justement ce que dont le capitalisme à besoin, de consommateurs. Ainsi les gens acceptent travailler plus et plus longtemps (voire même dans des situations précaires) pour s’offrir tout cela, pour la plupart c’est ca le sens de la vie.

    C’est ainsi que nous maintenons ce système capitaliste dont nous somme le constituant le plus élémentaire. Sans nous il n’y a pas de système. Si vous essayez d’en échapper (acheter ce dont vous avez besoin sans excès, acheter toujours ce que vous pouvez payer sans faire appel aux banques) c’est la société qui vous regardera bizarrement, pourquoi rouler en 106 alors que vous pouvez acheter la dernière Mercos à crédit, il est là le dilemme.

    Juste un petit avis sur Areva, Total ou toute autres entreprise multinational. Ce sont avant tout des entreprises, ils sont là pour faire de l’argent, pas de humanitaire, le mot d’ordre est le bénéfice, peu importe les gens, les salariés ou l’environnement. Mais toute entreprise doit de rester politiquement correcte, alors oui, elle montrera qu’elle oeuvre pour le bonheur et la prospérité des peuples qu’elle ne fait que exploiter. Niger, Mali ou autre, le peuple africain a connu des siècles de liberté sans Areva (que je ne prend ici que pour exemple), comme des indigènes la plupart, mais libre !
    Maintenant ils sont exploités comme des esclaves, mais ils ont une autoroute.

Réagissez à cet article :