Archive de Michel Collon

Récit d’un assassinat géostratégique

le 20 octobre, 2015 dans Afrique, Inter-national par | 11 Commentaires

Rappelez-vous il y a quatre ans, quand on a attrapé le Colonel, ça faisait des mois qu’on le voulait mort ou vif ! Ben, on l’a pas raté… De la bouche jusqu’au thorax, qu’il saignait, assailli par des dizaines d’hommes armés, en pleine montée d’adrénaline. S’ils l’ont pas égorgé – et…

Partager
Continuez à lire...

Hugo Chavez ou la révolution démocratique

le 05 mars, 2015 dans Démocratie, Inter-national par | 9 Commentaires

C’est bien au Venezuela, riche pays en pétrole – mais longtemps exploité par les apparentes démocraties du Nord -, qu’il y eût jusqu’au 5 mars 2013, un dirigeant véritablement soucieux de sa nation. D’ailleurs, si Hugo Chavez – car c’est évidemment de lui dont il s’agit – fut autant diabolisé par notre Occident perverti, c’est qu’il…

Continuez à lire...

Les révolutions de Chavez

le 09 mars, 2013 dans Dictature de l'économie, Inter-national, Modèle politique par | 10 Commentaires

En partie grâce à l’argent du pétrole, Chavez put mettre en oeuvre toutes ses révolutions nécessaires : à l’instar de Sankara, il instaura d’abord une réforme agraire : les sols furent rentabilisés pour que, par exemple, les vénézuéliens ne consomment plus le cacao ou le tabac importé. Des centaines de milliers de famille furent aussi…

Continuez à lire...

Se réapproprier les richesses naturelles

le 08 mars, 2013 dans Dictature de l'économie, Inter-national par | 7 Commentaires

Ou comment débuta  la révolution des Vénézuéliens guidés par leur mentor bolivarien :  Chavez a perpétué cette  façon subversive, voire insolente, de régir par son droit et ses attributions une économie qui se voulait impératrice. Comme Sankara, le président vénézuélien se libéra de la dépendance envers les multinationales. Première étape : récupérer…

Continuez à lire...

Liberté d’expression (Partie 1 : Du tabou à l’inquisition)

le 05 juin, 2012 dans Démocratie / Propagande par | 0 Commentaires

Jusqu’à présent, il était inutile pour nous de montrer l’importance d’une communauté plus qu’une autre dans la constitution d’une oligarchie. C’est avant tout la complexion anthropologique de l’homme qui détermine son comportement en société et non son humeur religieuse. En effet, nous croyons plus en la nature corruptible de l’homme…

Continuez à lire...