Archive de justice

Le pouvoir du Peuple : Individu et Masse

le 23 novembre, 2015 dans Asservissement moderne, Démocratie par | 4 Commentaires

A toi lecteur, Je veux t’amener à réfléchir ; réfléchir sur ce que tu es. Dans l’espoir que tu sois autre que ceux que je vais décrire. Je me suis déjà exprimé sur l’esclavage et son abolition, vu par nos maîtres. Cela n’était non point la mort brutale de ces…

Partager
Continuez à lire...

L’éternel retour d’une explosion de colère

le 11 octobre, 2015 dans Lecture du dimanche par | 3 Commentaires

J’avais suivi avec attention les évènements de Carmaux. Les premières nouvelles de la grève m’avaient comblé de joie : les mineurs paraissaient disposés à renoncer aux grèves pacifiques et inutiles, où le travailleur confiant attend patiemment que ses quelques francs triomphent des millions des compagnies. Ils semblaient entrés dans une voie…

Continuez à lire...

Commander et obéir

le 24 août, 2015 dans Lecture de vacances par | 1 Commentaire

Pour comprendre le lien que les Athéniens établissaient entre le tirage au sort et la démocratie, il faut tout d’abord faire intervenir un principe capital de la culture démocratique grecque : le principe de la rotation des charges. Les démocrates n’admettaient pas seulement l’existence d’une distinction des rôles entre gouvernés et…

Continuez à lire...

Pour la législation directe par le référendum (partie 2)

le 08 juillet, 2015 dans Lecture de vacances par | 6 Commentaires

Un autre des grands bénéfices à tirer de la législation directe est la défaite des partis politiques et du sectarisme politique qui sont parmi les pires fléaux dont nous souffrons aujourd’hui. La loyauté à la nation est oubliée au profit de la fidélité au parti, et les talents des meilleurs…

Continuez à lire...

Justice et empire

le 14 juin, 2015 dans Lecture du dimanche par | 0 Commentaires

La justice est l’astre central qui gouverne les sociétés, le pôle sur lequel tourne le monde politique, le principe et la règle de toutes les transactions. Rien ne se fait entre les hommes qu’en vertu du droit ; rien sans l’invocation de la justice. La justice n’est point l’oeuvre de…

Continuez à lire...

Révolution démocratique

le 13 mai, 2015 dans Démocratie par | 11 Commentaires

Il existe aujourd’hui une intelligentsia alternative qui démystifie avec diligence l’imposture de nos gouvernements représentatifs quant à la prétention démocratique qu’ils revendiquent. De Moses I. Finley à Yves Sintomer en passant par Pierre Rosanvallon, Bernard Manin, Hervé Kempf, Jacques Rancière ou Etienne Chouard, tous oeuvrent – ou ont oeuvré –…

Continuez à lire...

De l’homme grégaire à l’homme démocratique

le 30 avril, 2015 dans Lecture de vacances par | 3 Commentaires

Répétons ici, encore une fois, ce que nous avons déjà dit à cent reprises : car aujourd’hui les oreilles n’entendent pas volontiers de telles vérités — nos vérités. Nous savons assez combien cela passe pour une injure lorsque quelqu’un, sans fard ni symbole, compte l’homme parmi les animaux ; mais…

Continuez à lire...

Discours sur le colonialisme

le 23 février, 2015 dans Lecture du dimanche par | 2 Commentaires

Une civilisation qui s’avère incapable de résoudre les problèmes que suscite son fonctionnement est une civilisation décadente. Une civilisation qui choisit de fermer les yeux à ses problèmes les plus cruciaux est une civilisation atteinte. Une civilisation qui ruse avec ses principes est une civilisation moribonde. Le fait est que…

Continuez à lire...

La dette publique, une affaire rentable

le 01 février, 2015 dans Lecture du dimanche par | 3 Commentaires

Si aujourd’hui les Etats avaient conservé le pouvoir de création monétaire, nous pourrions financer, sans augmenter la fiscalité, et sans emprunter, tout ce qui serait possible de réaliser pour répondre à la situation :

Continuez à lire...

La raison du plus fort est toujours la meilleure

le 14 janvier, 2015 dans Asservissement moderne par | 4 Commentaires

D’ailleurs, il faut bien que cela arrive tôt ou tard, qu’on vous classe. » – Céline C’est bien pratique cette morale à deux cases, ça évite de réfléchir et donc de débattre. C’est d’ailleurs ainsi qu’on instaure une dictature sans recourir à la violence. D’un coté le bien, toujours cautionné par…

Continuez à lire...