Syrie: un bon Alaouite est un Alaouite mort

Syrie: un bon Alaouite est un Alaouite mort

le 12 octobre, 2013 dans International / Alternational par

C’est le genre de rapport avec lequel on aimerait botter énergiquement le postérieur de nos grandes têtes molles. Les Fabius, BHL, Hollande, Kerry, pour ne citer que les figures les plus proéminentes de cette obscénité sans nom, qui voudrait en Syrie, nous faire prendre des vessies pour des lanternes.

Le 4 août 2013, jour de l’Aïd el-Fitr marquant la fin du ramadan, les idiots utiles terroristes baptisés « rebelles »  par l’Empire ont assassiné dans la région de Lattaquié au moins 190 civils, dont 57 femmes et 18 enfants. C’est ce que révèle une enquête réalisée par l’ONG Human Rights Watch (HRW), publiée ce vendredi.

« Ces exactions ne sont pas le fait de quelques combattants incontrôlés », relève l’organisation, avant de préciser que cette opération a consisté en « une attaque planifiée et coordonnée contre la population civile de ces villages alaouites ». Les constats effectués sur le terrain indiquent clairement que les meurtres, les prises d’otages et les autres exactions  commises, le plus souvent à l’arme blanche, sont assimilables à des crimes de guerre et à des crimes contre l’humanité, souligne le rapport.

HRW a identifié précisément les groupes rebelles auteurs de l’attaque : Ahrar al-Sham, État islamique d’Irak et du Levant, Jabhat al-Nusra, Jaish al-Muhajireen wal Ansar, Suquor al-Izz. Ainsi que leurs commanditaires, pour le même prix : « Des personnes résidant au Koweït et dans d’autres pays du Golfe », peut-on lire dans les conclusions de l’enquête.

Dans une revendication vidéo postée sur les réseaux sociaux le 11 août, Selim Idriss, chef d’état-major du Conseil militaire suprême de l’Armée syrienne libre (ASL), clamait haut et fort sa participation active à l’offensive de Lattaquié. Les principaux soutiens de l’ASL que sont les Etats-Unis, la Grande-Bretagne et la France n’ont pas semblé incommodés par ces propos.

 À ce jour, près de 200 habitants de ces villages attaqués, essentiellement des femmes et des enfants, restent retenus en otages. Une note positive, tout de même : les villages ont été vite repris par l’armée régulière syrienne.

Partager

Il n'y a pas de commentaires pour cet article, laissez-en un!

Réagissez à cet article :