Scandale des parrainages de maires : Exigeons les parrainages citoyens !

Scandale des parrainages de maires : Exigeons les parrainages citoyens !

le 13 février, 2012 dans élections 2012 par

Pour les sceptiques doutant encore de la volonté des deux partis majoritaires de croquer toutes les parts du gâteau électoral, la polémique actuelle sur les 500 parrainages devrait les éclairer. Il y a bientôt 40 ans l’amateur de chasses présidentielles en Centrafrique (Valéry Giscard d’Estaing) avait instauré cette mesure afin d’éviter les candidatures fantaisistes à l’élection suprême. Mais aujourd’hui les partis politiques à faibles moyens – et non « petits partis » comme disent les médisants – rament pour obtenir leurs parrainages, consacrant l’essentiel de leur temps et de leur argent à supplier des signatures. En conséquence, les partis – censés être des usines à idées et des plates-formes de promotion – se transforment peu à peu en Centre d’appels !

Les parrainages étant rendus publics, les maires n’y trouvent que des inconvénients : soit ils ont peur d’être montré du doigt, soit ils craignent des sanctions des responsables de leur parti. Les élus obéissent aux ordres car les consignes « UMPS » sont claires : « Rien pour les autres partis ! ». Il va sans dire que l’oligarchie complice se frotte les mains. Le bipartisme les conforte dans leurs positions dominantes car ce système ne soulève pas de questions dérangeantes et les aide à prospérer.

L’exigence des 500 parrainages est hautement contestable pour de multiples raisons. D’abord, au nom de quoi un parti vieux de 40 ans, parvenu au second tour de l’élection présidentielle devrait-il prouver que son candidat n’est pas fantaisiste ?! Que l’on adhère ou non aux idées du FN, le sang de tout citoyen ne devrait faire qu’un tour devant cette obstruction démocratique. Quant à  la fantaisie, l’argument pourrait être retourné au président Bling Bling qui a gouverné de manière fantaisiste tout au long de son quinquennat. Le Fouquet’s, la nomination ratée de son fils à l’EPAD,  le «Casse-toi pauv’con », la multiplication par trois de son salaire, les promesses non tenues, les palinodies, les mensonges éhontés… tout cela n’est-il pas fantaisiste ?

 En outre, pourquoi exiger 500 signatures de maires – qui pourraient être tentés par un graissage de patte – alors que l’on pourrait demander les parrainages directement aux citoyens (500 voire plus si l’on souhaite accroître la légitimité des candidats) ? Les hommes et femmes inscrits sur les listes électorales sont-ils des « sous-citoyens » ? Pourquoi les élus détiennent ce monopole ? Sont-ils des « sur-citoyens » ? Pourquoi réserver cette mesure au pouvoir politique si ce n’est pour barrer la route aux « antisystèmes » ?  Les « antisystèmes » sont-ils les Galilée modernes, mis au ban par l’inquisition des partis majoritaires pour vision non politiquement correct ?

En France, le diagnostic de notre démocratie est sans appel : elle végète dans un coma profond et a besoin d’électrochocs. Le parrainage citoyen serait une première étape vers la vraie démocratie, pour que tous les courants soient représentés. « Diktacratie.com » est un site populaire, fait par le peuple et pour le peuple, le contraire d’un site « people » conçu pour une poignée. Alors si vous adhérez à notre proposition, diffusez-la car il est urgent que le peuple se réapproprie la démocratie !

                                                                                  Alexandre Freydier

6 Commentaries

  • orgerus dit :

    Un parrainage avec 500 gars! Allons-y pour 5000 si vous voulez. Alors si ça ça ne favorise pas les plus riches et les réseaux, y faut qu’on m’explique!
    J’ai 500 potes, tous macros, dealers, boursicoteurs ou amateurs de prunettes et me voilà candidat à l’élection présidentielle!
    C’est avec ce genre d’initiative mafieuse que vous voulez instaurez une nouvelle démocratie?
    J’arrête la bagarre car finalement je vous trouve quand même bien sympathiques…mais aussi bien jeunes et bien naïfs. On ne peut confier le pouvoir à n’importe qui, sinon c’est la porte ouverte au premier facho venu, si vous voyez ce que je veux dire! Toute façon quel candidat de gauche n’a pas ses signatures? Le reste je m’en branle: les chasseurs et les nationalistes au trou!
    Si je me souviens bien cette idée de parrainage citoyen, l’autre vieil ampoulé de Balladur l’avait déjà proposé y a 4 ou 5 ans, mais avec plus de sérieux et moins de fantaisie que Diktacratie.

    • RomainD dit :

      « Toute façon quel candidat de gauche n’a pas ses signatures? Le reste je m’en branle: les chasseurs et les nationalistes au trou! »

      Êtes-vous sûr que c’est la démocratie que vous voulez ? Non, parce qu’avec des arguments comme ceux-là, il faudra rétablir le goulag et le peloton d’exécution pour les opposants !

      Vive la France ! Vive la Nation !

      (Oui, je suis nationaliste ! Et fier de l’être !)

      PS: ne pas confondre nationalisme et racisme (ou même fascisme) !

  • Villèle dit :

    Il me semble surtout que de 1976 à 1995, les 500 parrainages étaient secrets.
    Que ce n’est qu’à partir de 1995 qu’ils ont été publiés. Le Conseil constitutionnel était à l’époque présidé par Roland Dumas qui avait quelques problèmes avec la justice et une certaine putain de la république… Edouard était Premier ministre, Chirac copinait un peu moins avec lui mais toujours avec Roland. Il me souvient d’avoir entendu parler à l’époque d’une décision ad hominem… Quelqu’un se rappelle-t-il de l’épisode ?

  • freydier dit :

    Bonjour Orgerus,

    Ton paternalisme est inutile, on peut débattre en respectant les autres et sans les prendre de haut, c’est un premier pas vers la vraie démocratie… Quant à ta vision des choses, désolé mais tu fais fausse route! Ce n’est pas naïf de ne jamais transiger sur les principes de la démocratie et considérer que toutes les tendances doivent être représentées. Nous ne sommes ni manichéens, ni hémiplégiques chez Diktacratie. Nous ne tombons pas dans le piège des étiquettes « Facho », « Trotsko », « Gaucho », ça ne fait pas avancer les choses. Nous respectons toutes les tendances et pas seulement les partis majoritaires qui grâce à leurs moyens ont tout trusté!
    Le pouvoir de signer pour une candidature ne doit pas être monopolisé par les élus. Nous proposons d’ouvrir cela aux citoyens, des citoyens souvent « moins macros, dealers ou boursicoteurs » que nos élus. Si les élus étaient tous exemplaires en France, ça se saurait! La France est en retard dans plein de domaines par rapport à d’autres pays européens et notamment la possibilité de demander un projet de loi à l’assemblée. En France, par exemple il faut un million de signatures et 10 % des députés, en Suisse 100 000 citoyens et ça suffit!
    Alors tu devrais te réjouir de notre proposition qui te donnerait à toi aussi la possibilité de prendre part au processus démocratique…
    Exigeons le parrainage citoyens !!!
    A bientôt, Cordialement!

  • Annie dit :

    J’ai moi-même participé à la recherche de signature de François Asselineau qui faisait parti de ces « petits candidats » comme les qualifient les médias. Tous les maires des petites villes à qui j’ai rendu visite on trouvé nos arguments valables et étaient d’accord que ceux-ci méritaient d’être entendu par les français. Pourtant aucun n’ont donné leur signature, ils ne voulaient pas avoir de problèmes. Sur les quelques 200 promesses que nous avons obtenu les 9/10 nous ont été retiré parceque Asselineau n’a jamais été invité dans aucun grand média national, les maires en sont venus à croire qu’il n’était pas réellement candidat.

    Aussi c’est avec l’expérience acquise que j’affirme que les élections présidentielles reposent désormais sur un système de présélection mafieuse fondé sur le copinage, le pouvoir discrétionnaire des médias et l’intimidation des 2/3 des maires. Le système s’assure ainsi qu’aucuns opposants réels au système (quelqu’un qui dénoncerait par exemple les articles 32 et 64 des traités de l’UE qui organisent les délocalisations) ne viennent perturber leur petite mascarade démocratique…

    J’espère que mon témoignage aura été éclairant pour certains. Merci à vous pour ce genre d’article qui a le mérite de faire réfléchir.

  • max dit :

    bonjour moi je suis royaliste et je soutien alliance royal! le but est de restauré une monarchie « parlementaire » sur le model belge , ne faite pas l aire étonné « rire » on ne vise pas versaille et les pérruques de louis 14 ! on est aux XXI éme siecle !! le probleme des 500 signature de maires est deplorable car la moitié est de « droite » et l autre de « gauche » en gros « ump et ps » deux gros « boulet » qui se dispute le pouvoir tout les 5 ans ! et se fiche total de la france leur bute ?? faire carriere, point barre !! bref si ON fesait signé les citoiyens ! les petit parti aurait au moins la parole dans les medias comme « cheminade » ! et vous seriez surpris du nombre de royaliste mais surtout de la qualité de notre programe! mais les medias refuse de nous recevoir! (pas étonnant)!! je vous invite a jeté a tapé « aliance royal » pour vous faire une idée!!

Réagissez à cet article :

FERMER
CLOSE