Racialement différents ?!

Racialement différents ?!

le 12 décembre, 2014 dans Les prohibés, Provoquer le débat par

Alors, comme ça, depuis la parution du texte A-t-on lu la Bible ?, nous nous serions révélés n’être à Diktacratie.com qu’une bande de sournois antisémites !?
Il faut dire qu’il y a des sujets auxquels on ne touche pas…

Jusqu’alors, il nous est arrivé de ne pas respecter, raisonnablement, des textes sacrés recelant des incitations à la haine et à la guerre. Nous le fîmes sans dommage. En effet, les arguments alors avancés, dénués de provocations blasphématoires et avalisés par notre sanglante Histoire, n’auraient pu être réfutés que par les esprits les plus malhonnêtes. Nous restions dans une vindicte globale, de sorte que personne n’eut pu s’y sentir réellement outragé, sinon quelques musulmans rodés et chrétiens érodés…

Mais voilà, depuis que nous eûmes le malheur d’ouvrir le livre de Jean Soler (Qui est Dieu ?), une envie, ou plutôt un besoin irrépressible s’est emparé de nos consciences : il nous fallut impérativement surligner l’odieuse vision racialiste, et surtout raciste, d’un Livre invitant à une sélection radicale des hommes : l’Ancien Testament.

Aujourd’hui, si vous raillez un musulman, on vous qualifiera d’islamophobe. Si vous insultez un catholique, on vous taxera tout au plus d’intolérant. Pourtant, si vous remettez en question les fondements du judaïsme, on ne vous estampillera pas de « judaïsmophobe », mais bien d’antisémite !

Alors, qu’entend-t-on réellement par « antisémitisme », si ce n’est un racisme envers les juifs ?

Il faut comprendre qu’être juif n’est pas le fait d’appartenir à une religion transmise par culture ou par initiation. Non, être juif c’est avant tout appartenir à une race.

Face à ces révélations, notre naïveté de gauchiste en prit un sacré coup ! En effet, nous croyions bêtement que chaque religion se définissait par rapport aux pratiques et aux croyances envers un Dieu, lui-même définit par des textes sacrés.
Certes, baptêmes et circoncisions donnent une incarnation à toute la dimension transcendante de ces modes de vie spirituelle, mais un homme préalablement initié à l’eau bénite et au bistouri, crachant soudainement sur Jésus ou Allah, ne pourrait plus être considéré comme chrétien ou musulman. Car, ce n’est en rien sa race qui définit sa spiritualité, mais bien sa pratique.

Pour les juifs, c’est « racialement » différent.

Nos amis juifs non croyants en sont d’ailleurs nos garants. Ils peuvent ignorer tout de la Torah, dire du Talmud que c’est de la chienlit, si leur mère est juive, ils resteront juifs quoiqu’ils fassent, et quoiqu’on en dise… Seule  la loi du sang fait autorité.

D’ailleurs, il est intéressant de noter qu’à l’inverse, pour se convertir au judaïsme, il faut braver un vrai parcours du combattant : entre lettres de motivation, tutorat par un rabbin, présence effective dans la communauté, suivi assidu de cours de judaïsme qui aboutira au bout d’une ou de plusieurs années à un examen écrit de quelques 280 questions… Toutes ces étapes pour finalement passer devant une commission rabbinique constituée de trois rabbins qui, en dernière instance, jugeront des motivations profondes du prétendant, et inaugureront, peut-être, la nouvelle vie du fils ou de la fille d’Abraham.

Notons que pour les plus orthodoxes d’entre eux, nulle conversion n’est possible. D’ailleurs, le judaïsme se distingue, entre autre, par son absence de prosélytisme doctrinal, ne recherchant clairement pas à susciter des conversions… Ainsi, certains biologistes israéliens s’efforcent même de démontrer que les juifs forment un peuple doté d’un ADN spécifique. Shlomo Sand l’explicite dans son livre : Comment le peuple juif fut inventé. Il y parle notemment d’un État juif en tant qu’État ethnique, fruit d’une conscience nationale échafaudée sur des racines ethnico-organiques.

Alors oui, si être antisémite c’est refuser une telle philosophie nationalo-racialiste, où l’ethnie prime sur la culture, nous sommes clairement des antisémites.
Nous rappelons, en outre, qu’à Diktacratie.com nous défendons une réflexion radicalement athée, fondée sur le logos, ce qui incite les dévots dévoyés à nous amalgamer, déjà, avec des satanistes, des impies ou des libertins.

Mais, notre idéal politique se fonde sur des principes égalitaires dépourvus de toute hiérarchie tyrannique ou transcendante, et par lesquels tous – sans exception – peuvent s’exprimer et  prétendre au pouvoir  sans pour autant recourir à des intermédiaires humains ou divins.

Mais trêve de plaisanterie, maintenant que nous sommes stigmatisés de la sorte, il est temps de vous révéler l’inavouable !

Déjà, il faut que vous sachiez que tous les rédacteurs de Diktacratie.com sont des descendants de collabos. Demandez autour de vous, recherchez honnêtement, vous n’en trouverez plus ! Eh oui, nous sommes bien l’exception française, le fleuron de son génie, malheureusement exterminé, que disons-nous, génocidé depuis Vichy ! Alors que tous les fils de France prétendent être des enfants de la Résistance, nous, nous sommes fiers de pouvoir enfin assumer devant vous notre nostalgie.

Mais soyons encore plus précis :

Vous devez savoir que l’un des auteurs de Diktacratie.com, petit fils de collabo et de franquiste, fils de colon, s’est diverti d’une belle africaine, musulmane et sodomite, très pratiquante, avec laquelle il a eu plusieurs enfants. Le premier fut baptisé d’un prénom juif, histoire de satisfaire, à titre privé, ses pulsions xénophobes et antisémites. Il a carrément aménagé sa cave dans laquelle il torture son petit afin de calmer sa fureur chaque fois qu’il entend prononcer son prénom. Il paraît même que les voisins ont porté plainte pour vacarme odieux, mais la main courante ne relate que de la musique trop forte. Du Wagner il semblerait…

Un autre auteur du site, lui descendant d’un pur aryen, SS de surcroît, considère les nègres comme des animaux, et, pour exorciser ses lubies zoophiles, s’est autorisé à rédiger un article titré « Mali mon cul », dont l’illustration – un postérieur d’hippopotame – n’était en définitive que l’objet de son fantasme.

Aussi, avec ses grands yeux bleus, sa peau diaphane et sa blondeur germanique, la plus charmante d’entre nous, camouflée comme il se doit sous un prénom anglophone, s’attellerait en secret à rédiger les mémoires des aventures de son grand père, alors enrôlé dans les jeunesses hitlériennes. Pour ajouter à sa schizophrénie franco-allemande, elle s’est entichée du plus célinien de nos camarades, dont la grand-mère, juive de par sa mère, nourrit une haine exacerbée envers les plus hauts dignitaires de sa race, qu’elle soupçonne d’avoir contribués à la déportation de quelques uns de ses semblables. Ce couple dont les ébats confinent nécessairement plus au massacre qu’à la bagatelle, s’imagine même que le fruit de leur union pourrait offrir à l’humanité une nouvelle race de seigneur, proche du surhomme nietzschéen.

Enfin, le plus méditerranéen de nos rédacteurs, l’inventeur même du mot Diktacratie, se retire régulièrement au pays de ses rêves : l’Iran, dans lequel il a édifié un harem de femmes voilées au diapason de sa libido antisémite. C’est ainsi que nous pouvons vous dire de source sûre, qu’au pays des mollahs, les gouvernements travaillent à la fabrication en série de chambres à… pétrole, dans lesquelles des convois secrets de juifs seront noyés, puis dissous simultanément de par la formule atomiquo-ziklonée, fruit de leur raffinerie diabolique.

C’est pour cela que nous défendons sur Diktacratie.com ce pays, qui est pour nous un paradis inespéré…

Partager

14 Commentaries

  • Alex dit :

    Du lourd! Je reprends mon souffle… Du très lourd, sardonique et sans concessions. A bon entendeur, salut !

  • Saga Gemini dit :

    Franchement, les loulous, j’ai failli me pisser dessus là X’)

  • Léon dit :

    « D’ailleurs, notre idéal politique se fonde sur des principes égalitaires dépourvus de toute hiérarchie tyrannique ou transcendante »
    Pas bien passionnant tout ca. C’est même carrément ringard tant l’égalitarisme et l’idéologie des bisous nous sont servis à toutes les sauces depuis Nuremberg. Lisez Bardèche.

  • Prof Crasseux dit :

    Bah, finalement vous n’échappez pas à la crispation qui accompagne le plus souvent le sujet.

    Ne peut-on être de culture juive comme berrichonne ? bien sûr que si, et des tas de gens juifs se reconnaissent en cela, comme tous les feujs que je connais ou que j’ai connus (je connais aussi beaucoup de reubeus et de renois, mais je ne connais pas de mot de verlan pour me désigner moi-même), et parmi mes élèves notamment.

    Sur le site Akadem il y a beaucoup de conférences en ligne qui expliquent très bien à l’attention de Juifs qui se disent intensément Juifs ce que c’est qu’être Juif. Et c’est là le rôle assumé par une partie du rabbinat durant une longue histoire, les masses juives pouvant osciller entre l’émancipation ou une appartenance plus fermée voire étanche au monde des autres hommes.

    Sur Akadem, Attali explique dans une conférence très claire et très pédagogique, qu’être Juif c’est être distingué (= « élu » en langue bobo) et être scandalisé par la pauvreté (quand le monde chrétien est lui scandalisé par la richesse) et par la nature. La nature est mauvaise et il faut changer les forêts en jardins (il faut tout exploiter et faire de tout une ressource, ce qui éliminera la pauvreté).

    Mais attention, le monde ne le veut pas et Auschwitz en témoigne (Attali en cela insiste pour qu’on admette que ses idées ne sont pas l’expression d’une politique contemporaine mais de toute époque). Les Juifs doivent être prudents. Et hop le glacis de crispation autobloquant verrouille tout.

    C’est la définition la plus soft de la différenciation racialiste, elle n’en est que plus terrible car elle dit que les Juifs agissent à l’insu des autres hommes pour tout exploiter et accumuler des richesses, ce qui est bien un cliché antisémite… Quand d’autres se spécialisent dans le cliché du juif fauteur de guerre…

    La conf d’Attali sur le thème de l’élection est facile à trouver sur Akadem.

    Autre chose. Avez-vous vu sur la toile un reportage sur ces jeunes Israéliens qui se font tatouer le même numéro que leurs grands parents rescapés des camps nazis ? Les Juifs, pas ceux du Berry, mais ceux qui ont comme Jacques Attali le sentiment de leur « distinction », appartiennent au peuple de la simultanéité. Le Juif qui se comprend ainsi est au même moment tout son passé et l’ensemble de tous les juifs.

    Ainsi je trouve peu efficace votre contre-argumentation humoristique par l’hérédité de la lignée ‘collabo’ qui finalement se place dans cette même optique sans vraiment la déjouer ou alors c’est un second degré que je n’ai pas compris.

    bravo et bonne continuation par ailleurs

    • cosmos dit :

      j’espère que c’est de l’humour quand tu fais référence aux conférences d’attali ? c’est peut-être ceci qu’on appelle « l’humour juif » ou alors c’est du 18° parce que ton « Attali » c’est quand même lui qui nous explique en vidéo et devant un parterre de juifs sionistes que seuls les juifs sont des humains et que « les autres auront beau faire 6 ou 7 enfants ils ne seront pas des hommes puisque seuls les juifs sont des hommes » et là de grands éclats de rire raisonnent dans la salle où tous ces juifs hilares se moquent bien de nous les goys bref c’est aussi lui qui disait que l' »antisémitisme c’est de l’ingratitude des goys envers nous les juifs » (oui je sais çà m’a fait le même effet quand je l’ai entendu dire une telle absurdité et oui çà n’est pas un fake il l’a dit sur un plateau télé ..) donc je ne saurais trop te conseiller de citer ce pauvre type en référence pour parler d’un sujet aussi sérieux (sic) bref la menace à l’antisémitisme c’est l’arme ultime des juifs pour qu’on les différencie bien de nous car si il fut un temps où l’on pouvait les différencier d’un seul coup d’oeil de nous de nos jours çà n’est plus possible la plupart d’entre eux le savent ils nous ressemblent même physiquement et c’est à ce seul dessein que l’antisémitisme fut « inventé » tout comme le peuple juif le fut simplement pour qu’ils puissent se « sentir » différents des autres ;.

      • Prof Crasseux dit :

        merci de m’expliquer les choses…
        j’ai écrit que je trouvais le discours d’Attali acceptable ?
        je ne fais pas d’humour, j’ai cherché à restituer objectivement sa conférence
        je connais bien Attali, ce dont tu me parles et bien d’autres choses
        et je ne comprends pas ce qui te gène dans mon commentaire qui à mon sens donne des billes pour désamorcer calmement toute insulte « antisémite »
        en fait toi aussi tu te crispes
        domine ton cœur jeune padawan

        je trouve une idiotie dans ton commentaire  » il fut un temps où l’on pouvait les différencier d’un seul coup d’oeil de nous de nos jours çà n’est plus possible la plupart d’entre eux le savent ils nous ressemblent même physiquement  » c’est stupide il n’y a même pas besoin d’en parler

        et ensuite tu écris quelque chose de juste  » l’antisémitisme fut « inventé » tout comme le peuple juif le fut simplement pour qu’ils puissent se « sentir » différents des autres » il suffit de regarder sur youtube l’excellent documentaire « diffamation »

  • ANDRE dit :

    « l’argent est le dieu jaloux d’Israel devant lequel il n’est permis à aucun autre dieu de subsister  »
    « quel est le fondement profane du judaisme? le besoin pratique,le profit personnel »
    « quel est le culte profane du juif ? l’agiotage. quel est son dieu profane ?
    l’argent . » Etc….Etc
    KARL MARX Zur Judenfrage – 1844

  • Shocacao dit :

    Certes , mais quand on dit judaïsme = transmis par la mère , cela souligne surtout que ce sont les mères juives, trouvant un géniteur goy, puis se séparant vite fait de lui après la naissance de l enfant, qui ont permis aux juif d infiltrer tous les pays, de donner aux juifs en une ou deux générations, les traits quasi d autochtones : d où la facilité de progresser à couvert. C est cela la « transmission par la mère », pas autre chose! Ce sont ces milliers de mères célibataires qui ont tout le loisir de transmettre la cabale à leur petit, qui est embrigadé dès sa naissance ds cette conception du monde : eux les goys/ nous les juifs, qui n en sortira jamais et qui la transmettra à son tour… Dans un couple juif/juif si c est un garçon, ou mère juive, mari goy si c est une fille. ( c est pr ça que rav ron chata dit que le peuple juif disparait à chaque fois qu un homme juif epouse une goy!). Entre les deux il y a la cabale, le crypto sionisme et l impunité shoatique pr continuer à couvert, en se faisant passer pr chretien, musulman pu athée, cette tradition profondément athée à l origine ( puisque Moïse ordonnait la destruction des temples des autres cultes pdt l exode, c est bien après que les juifs ont décelé tt l avantage de faire passer leur communauté pour religieuse).

  • Jerome dit :

    « L’Histoire n’en est pas à une Ironie près : il fut un temps en Europe où celui qui affirmait que les juifs, du fait de leur origine, constituaient un peuple étranger était désigné comme antisémite. Aujourd’hui, a contrario, qui ose déclarer que ceux qui sont considérés comme juifs dans le monde ne forment pas un peuple distinct ou une nation en tant que telle se voit immédiatement stigmatisé comme « ennemi d’Israël ».
    Extrait du livre « Comment le peuple juif fut inventé ? » de Shlomo Sand.

  • echo dit :

    encore une fois… quelle fougue… mais si curieusement employée?

    pourquoi un sujet aussi mineur (sauf pour les concernés et leurs proches?) vous mets ds un tel etat?

    pour reflechir a la faiblement inteessante question ‘juive’… peut etre faut il avoir quelques bases, concetpts et definitions un peu satbles et pertinentes?

    tout d’abord savoir que a 95% plusieurs mots, histoire, masquages, hasards ont a peu pres le meme sens… celui de ‘haine/rejet’a l’encontre des juifs… qu’ils soit cache sexe plus poli d’antijudaisme judeophobie haine des juifs sous les variante d’antisionnisme /antisemitisme…. mzmz qi suite a des glissemnt de vocabulaires ces formes haineuses ou phobique se sont appelé du concept peu pertinent de haines ‘racialses’/’racistes’.

    meme sui aujourd’hui a part pour quelques ‘racistes’ ou personnes peu cultivées (souvent des politicards… ou des personnes tres ‘siples’) les concepts dits de ‘race’ au sein des ethnies et cultures de l’espece animale / humaine sont considérés comme totalement non-pertinents.

    ——-
    l’embrouillamini suivant est l’assimilation (sans aller en detail jusqu’aux termnologies proposées par albert memmi!) de juif a une ‘religion’… certes pour les quelques rares pour cents de juifs dit ‘croyants’/eligieux… cette notion peut etre retenue complementairement comme facéte d’un identité… mais pour les 90 ou 95% laics et/ou athées???
    cela ne peut fonctionner..
    ‘etre’ juif ou juive, c’est avant tou reference a une ‘nationalité’ (non exclusive d’autres citoyennetés, [si plus d »exposés sur ces sujets vous passionnait ou vous semblaient utiles…])meme si les metaphore font dire appartenance a ‘peuple(s)’ donc coté ethnico-culturel, la diversité d’auto perceptions et de renvoi des tiers est particulierement forte…
    cette multiplicité a aussi pour une grande majorité un contrepoids « d’identité » souvent moyenne ou assez forte…

    avec son pendant (en echo?) souvent assez passionnel aussi d’auto-haine (sand, zemor, ufjp
    finkels. voir en pus leger le genre braum. ou e.sivan…) juddische selbsthasse (haine juive de soi) decrit l’interessant et premonitoire ouvrage de lessing, l’un des premiers assassiné des nazis en 30, bien avant mmeme leur prise de pouvoir par les urnes…).

    alors meme si le traitement des minorité est un bon indicateur de qualité de focntionnement /structure ‘social’ de diverses cultures…
    en avoir aussi une vision un peu distante et apaisé… est un bon factuer de reduction des tensions des haines et des petrtes de temps!?

    enfin voila peut etre un autre angle de vues?

    ————–
    en index sommaire..
    .- terminologie et imprecision de ‘rac/e/isme’
    – ‘juif’ = ‘nationalité’/’culture(s)’ et non ‘religion’…

  • lilworks dit :

    Tous les hommes sont égaux, mais certain sont plus égaux que d’autre …
    Merci pour l’article

  • celtykdestroyer dit :

    J adore!!!!bien écrit et avec une taquinerie que j emploi aussi!!!resistez les gars même si les autres croient que vous suintez la haine….la haiiiine!!!!Moustapha haya haya

Réagissez à cet article :