Lutte des classes et cinéma

Lutte des classes et cinéma

le 29 juin, 2015 dans illusion artistique et sportive par

La lutte des classes est une réalité effective que l’idéologie dominante s’efforce de masquer en permanence pour désamorcer tous les conflits sociaux et maintenir l’hégémonie de la classe au pouvoir. Le cinéma commercial a cette fonction politique. Fort de cette théorisation marxiste rigoureuse mais imbitable, va voir au cinoche le dernier blockbuster venu d’Hollywood. Etudie notamment les points suivants : 1) collaboration de classe entre deux individus que tout oppose dans le champ social (ex : Intouchables, La Belle et le Clochard, Shrek) ; 2) naturalisation des rapports de domination (ex : Le Roi Lion) ; 3) héroïsation des agents d’oppression au service de l’Etat (superflics) ou diabolisation des minorités sociales ou politiques (artistes toujours drogués, contestataires toujours sales) ; 4) représentation dégradante des travailleurs manuels (systématiquement éboueurs ou travaillant dans les dépôts clandestins de drogue) ; 5) héros débarrassé des contraintes du salariat (heures de travail, revenu, hiérarchie). Fais le décompte des séquences qui entrent dans l’une ou l’autre des ces cinq catégories. Au delà de dix points, le film est un outil de propagande de l‘impérialisme américain. Au-delà de vingt points, tu peux être certain que cette merde fait deux millions d’entrées, et c’est à désespérer de la classe ouvrière… »

Alain Guyard (33 leçons de philosophie par et pour les mauvais garçons)

Partager

Il n'y a pas de commentaires pour cet article, laissez-en un!

Réagissez à cet article :