Le sionisme (partie 2)

Le sionisme (partie 2)

le 16 juillet, 2014 dans Inter-national par

Nous ne prolongerons pas l’histoire d’Israël et du sionisme jusqu’aujourd’hui, l’actualité fera très bien le travail  tout en confirmant le notre. Mais force est de constater que les sionistes n’ont jamais eu autant d’influence dans le monde. Via de multiples réseaux, le mouvement poursuit sa stratégie de lobbying et de désinformation. Le but est d’agrandir le territoire israélien en faisant croire que l’on s’implique dans un processus de paix : il faut gagner du temps pour gagner du terrain.

De cessez le feu en négociations de sécurité, il y a chaque jour un peu plus de constructions dans les territoires occupés. Jamais de retrait de ces territoires, les palestiniens n’obtiennent au mieux qu’un gel de la colonisation. Car pour les sionistes et le premier d’entre eux, Benyamin Netanyahou, la colonisation est une « chose naturelle ». Ainsi à l’exception du retrait de Gaza en 2005, les palestiniens ont vu leurs territoires fondre depuis 1948. Il représente aujourd’hui moins de 22 % de la Palestine sous mandat britannique, sans continuité territoriale et avec un blocus sur Gaza.

Sans relâche, la manipulation médiatique perdure grâce à une novlangue bien rodée :

- « Clôture de sécurité » pour désigner un affreux mur de 8 m de haut, rognant 9 % du territoire de la maigrichonne Cisjordanie.
– « Pacifier » pour attaquer avec des armes interdites par la Convention de Genève.
– « Paix en Galilée » pour désigner l’attaque du sud Liban (et Sabra et Chatila).
–  Abuser du mot « terrorisme » même pour parler d’une résistance à l’occupant.
– « Processus de paix » pour colonisation accélérée.
Les sionistes sont mêmes allés jusqu’à déformer les propos du pape pour le décrédibiliser.

L’Etat israélien, création du droit international, est un état hors-la-loi en matière de droit international, maintes fois épinglé par l’ONU. Puissance nucléaire monopolistique au Moyen-Orient, Israël n’a pas signé le traité de non-prolifération. Sur le plan sociétal, cet état colonialiste et théocratique interdit les mariages mixtes. Pourtant, l’influence de « la seule démocratie du Moyen-Orient » n’a jamais été aussi grande dans le monde. Aujourd’hui, Israël est même un des sous-traitants du projet impérialiste de remodelage du Moyen Orient. La majorité du congrès américain est sioniste et le puissant lobby AIPAC, où chaque futur président américain vient donner des gages de sionisme, est situé à une portée de fusil de la Maison blanche. Le mouvement sioniste participant largement au financement des campagnes électorales, il est  toujours payé de retour : les USA opposent quasi systématiquement leur véto aux résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU concernant Israël. En septembre 2011, Barack Obama a refusé l’octroi d’un siège à L’ONU pour la Palestine.

Le B’nai Brith, sorte de franc maçonnerie sioniste recense plus de 500 000 membres sur toute la planète. Le groupe Simon Wiesenthal fait également partie du réseau. Le site internet sioniste Yerouchalmi montre que le magazine « Vanity fair » a dénombré 51 juifs sionistes sur les 100 personnalités les plus puissantes du monde.

En France, l’influence du mouvement sioniste est grandissante.

Lorsque l’autorité palestinienne fit sa demande d’un siège à l’ONU en septembre 2011, 108 parlementaires de droite et de gauche réclamèrent le véto de Sarkozy. La mémoire de la Shoah est entretenue : une plaque a été vissée devant chaque école parisienne en mémoire des déportés juifs de la Shoah, ce qui est bien compréhensible. Mais quid des noirs, des communistes, des homosexuels, des handicapés victimes de cette tragédie ?

A l’assemblée nationale un mouvement d’amitié franco israélien joue son rôle de lobby. Depuis que la France est devenue « l’ami d’Israël » en 2007, le CRIF donne ses directives au gouvernement dans de nombreux domaines. Les détracteurs de cette organisation sont peu nombreux et immédiatement marqués du sceau infamant d’antisémite. Lors de l’opération plomb durci en janvier 2009, Nicolas Sarkozy envoie une frégate pour protéger Israël alors que plus de 1500 victimes ont été dénombrées chez les palestiniens. Dernier privilège communautaire octroyé au CRIF : le calendrier des examens prend en compte la pâque juive (Pessah). Comble du sophisme, le ministre des cultes s’appuyait sur la loi de 1905  pour justifier sa mesure…

Partager

9 Commentaries

  • mehdi dit :

    C’est vrai que les réseaux sionnistes sont puissants, comme d’autres réseaux…dont on n’en parle moins.
    Je pense qu’ont ne peut pas critiquer le sionnisme où du moins sans oublié d’évoquer la responsabilité des autres réseaux tels que les francs maçon où celles des réformistes fondamentalistes musulman.

    • Bardamu dit :

      Commentaire pertinent, néanmoins comme dirait Carl Schmitt, il faut savoir hiérarchiser ses adversaires. Le sionisme tel que le défini Gilat Atzmond « consiste à éviter l’assimilation, à empêcher les Juifs de dériver, et à prendre part à un quelconque discours politique judéocentré. Le sionisme comme nous le savons, a bien sûr colonisé la Palestine, mais ses effets sont d’une portée bien plus considérable […] Le sionisme est un réseau mondial sans tête, c’est un esprit ». En effet, cette idéologie s’appuie sur des relais (les francs-maçons ou les réformistes fondamentalistes musulmans) pour asseoir sa domination. C’est pourquoi, le sionisme doit être critiquer en priorité.

      • mehdi dit :

        Très intéressant comme point de vue…je suis tout à fait d’accord, sauf…que je ne me permettrai pas de hiérarchiser ces differentes entités, celà reviendrai à soutenir les uns contre les autres et de participé à cette mise en scène macabre, les rivalités en façade ne sont que des miroirs aux alouettes…les intérêts des uns servent les intérêts des autres, un échiquier tridimensionnel.
        Sinon…serais tu ba’athiste ?

        Tu pense quoi de shalom archav…une association sionniste (réaliste) de gauche, combattant pour la paix voulant la création d’un territoire palestinien sur les frontières de 67 ?

  • DJOUMOI dit :

    C’est un état con se construit avec les armes, ils ne seront jamais en paix et Dieu sait mieux que tous

  • mehdi dit :

    @djoumoi, « dieu sait mieux que tous » mais toi le sait tu ? As tu déjà entendu parlé du hamas…une officine qui sert les intérêts israéliens ? As tu déjà entendu parlé de la démographie arabe israélienne ? Connais tu la définition de la guerre « le temps et l’espace » ? Alors oui israël se construit par les armes…mais pour faire la guerre il faut être deux, c’est pour celà que le mossad n’a pas hésité à assassiné ahmed djibril (chef branche armee du hamas), ce dernier voulait combattre israel par les voies diplomatique et médiatique et par ce fait idem pour itzhak rabin et bien d’autre qui s’oppose à la guerre, les israéliens ont besoin de la radicalisation des arabes pour servir leur intérêt stratégique pour créer le grand israël…en une certaine façon ont peut dire que israël fait de la propagande anti-israélienne, de ce fait ont peut dire que dénoncer israël celà revient à renforcer le sionnisme de droite (idealiste)…comme ils disent c’est une question de survie, pour eux c’est tout où rien et pour toi c’est quoi ? Connais tu les rapports de force ? Un rappel…la guerre des six jours ?

  • Jean-Baptiste. dit :

    Tout mon soutien va à ce peuple et à sa terre qu’il doit garder à tout prix et défendre face à l’envahisseur.

  • mehdi dit :

    C’est vrai qu’il faut un minimum de compassion pour les palestiniens, ils sont les premières victime de la cupidité des puissants qui dirigent ce monde…aussi bien arabes, israéliens, européen, iraniens etc…, juste une variable d’ajustement dans les rivalités géostratégiques, je suis parfois virulent dans mes propos…car je sais très bien où celà va les menés, une nouvelle catastrophe…rien n’est du au hasard et tout le monde en sera responsable idem pour moi.
    Je ne vais pas vous importuner plus longtemps…ni interférer dans votre démarche, chacun doit faire face à soi même dans ces propres choix, bon vent à vous.

  • Jean-Baptiste. dit :

    Je te comprends, j’aime vraiment bien ce site j’y viens tous les jours lire deux ou trois choses que je trouve toujours interessantes, je ne suis juste vraiment pas d’accord avec les arguments habituels gauchos sur le Sionisme qu’on peut trouver ici et là en France, ma foi.. Chacun ses idées et je ne peux m’empêcher de soutenir Israel pour plusieurs raisons, ce n’est pas politique mais bien plutôt spirituel dans mon cas, après je ne nie rien de ce que leurs dirigeants font subir aux palestiniens.

    • COURTILLE dit :

      —« ce n’est pas politique mais bien plutôt spirituel dans mon cas, après je ne nie rien de ce que leurs dirigeants font subir aux palestiniens. »—Jean-Bathiste, Je ne vois pas ce que tu viens alors faire ou chercher sur ce site là? Tu ne vois pas qu’on y dénonce la synagogue?
      Le fait d’idolâtrer USRAEL de manière spirituelle est pire que tout! Ne sais tu pas qu’ils installeront leur MASSIAH qui n’est rien d’autre que l’impie par la puissance de satan?
      —« …Car le mystère de l’iniquité agit déjà ; il faut seulement que celui qui le retient encore ait disparu. Et alors paraîtra l’impie, que le Seigneur Jésus détruira par le souffle de sa bouche, et qu’il anéantira par l’éclat de son avènement. L’apparition de cet impie se fera, par la puissance de Satan, avec toutes sortes de miracles, de signes et de prodiges mensongers, et avec toutes les séductions de l’iniquité pour ceux qui périssent parce qu’ils n’ont pas reçu l’amour de la vérité pour être sauvés. Aussi Dieu leur envoie une puissance d’égarement, pour qu’ils croient au mensonge, afin que tous ceux qui n’ont pas cru à la vérité, mais qui ont pris plaisir à l’injustice, soient condamnés. »—
      Prions pour ces juifs à l’esprit pharisaique et tous leurs affidés faux chrétiens et francmaçons afin que Dieu notre Seigneur enlève de leur coeur le voile qui les empêchent de reconnaître notre Seigneur Jésus-Christ.
      « Oremus et pro perfidis Judaeis »

Réagissez à cet article :