La politique du pire

La politique du pire

le 29 août, 2012 dans Les prohibés, Provoquer le débat par

Depuis la publication de l’interview de Jann-Marc Rouillan, nous avons été calomniés sur divers sites et dans de nombreux commentaires, tentant de nous faire passer pour des petites mains du Front National

Les hostilités ont commencé lorsque monsieur Rouillan s’est fendu d’un communiqué au ton belliqueux concernant Alain Soral, dont le site Égalité & Réconciliation avait repris « l’entrevue » que nous avions réalisée.

Nos lecteurs de la première heure seront sûrement circonspects à la lecture de cette introduction, tant ils savent que le combat de Diktacratie est hors de tout clivage politique partisan.

Ainsi, pour informer les nouveaux venus et les langues pendus qui prendront la peine de lire ceci : si Diktacratie défend les nationalismes de Sankara et de Chavez, nous sommes loin de penser que celui que prône le FN s’incarne un jour dans les modalités des deux précédents. De plus, pour ceux qui n’auraient pas compris, car n’auraient que survolé le contenu de nos nombreux articles, Diktacratie est un collectif défendant « La Vraie Démocratie » : celle où le consommateur devient citoyen, de par son implication à tous les niveaux de la société et dans tous les pouvoirs : économiques, politiques, culturelles, militaires. Où le travail et sa plus value sont redistribué équitablement entre les travailleurs, pour que chacun soit acteur de sa vie, et non soumis au salariat, aux crédits et aux votes illusoires ! Pour une économie du réelle et non spéculative, pour une culture libre et non Étatique, et pour une liberté d’expression totale !!! 

Nous vous le répétons : Soit on sauve personne, soit on sauve tout le monde !

Alors, voici ce que nous écrivions au lendemain du premier tour de l’élection présidentiel de 2012, sur ce que représente à nos yeux le nationalisme du FN de Marine Le Pen : 

« Non mais j’y crois pas tellement que ça me dégoûte, 20 % ! Vous vous rendez compte ? 1 électeur sur 5 a voté pour cette ordure, ces sales races de français racistes, ces xénophobes, moi je vous le dis, y a pas de nom, y a plus de mot assez fort pour les qualifier… Tu m’étonnes qu’il y en a qui se sentent pas français, c’est une honte quand j’y repense, et Mélenchon qu’a fait pas plus de 11%, c’est à ne plus rien y comprendre !… »

Hé oui, voilà ce qu’on peut entendre depuis une semaine en allant au boulot, en lisant les journaux, ou en regardant les débriefings du premier tour à la télé. « Un mini 21 avril a secoué la France », comme un séisme de magnitude 6,5 sur l’échelle de Richter, car en effet, six millions et demi de français, des ouvriers aux paysans, artisans, jusqu’aux petits fonctionnaires, ces oubliés de toute part, ont adhéré, à en croire l’intelligentsia médiatique, à « la politique du pire ».

Mais objectivement, c’est quoi la politique du pire ?

En mettant de côté les relents émotionnels inconsidérés de nos chers électeurs, nous avons du mal à voir quelle politique pourrait être pire que celle entreprise depuis près de 50 ans par nos libéraux de droite et de gauche de droite ! En effet, même un Hitler au meilleur de sa forme n’a pu – et tout le monde le sait – conquérir le monde à l’image de l’impérialisme bancaire réglementé par de véritables vautours cosmopolites, prêts à tout pour étendre leur pouvoir et le conserver. Ainsi, ils asservissent les Etats et leurs peuples par des dettes irremboursables, planifient pénuries et famines, provoquent des guerres où les peuples martelés de propagandes s’étripent entre eux, ou égorgent leurs voisins au nom d’un drapeau ou d’un dieu qui les ont abandonnés depuis longtemps…

Les médias tolèrent cette dictature de l’argent par une justification des plus consensuelles : « c’est l’empire du moindre mal. » Cette politique hégémonique, apparaissant aux yeux de la majorité comme une marche fatale en avant, en devient même la meilleure possible !… Revendiquée sans cesse et assumée par nos gouvernants, elle semble ainsi être le fruit d’un processus raisonnable, tirant sa légitimité de la sacro-sainte élection.

Alors, Marine Le Pen incarne t’elle justement le vote populaire ?

Son protectionnisme économique est, comme l’a répété Emmanuel Todd, le seul programme actuellement raisonnable. En effet, comment lutter réellement contre le libéralisme mondialisé – relayé par notre Europe autocratique – sans fermer nos frontières à tous ces capitaux sans foi ni loi ? Comment être compétitif face à des marchandises conçues par une main d’oeuvre bon marché, inondant nos rayons de supermarchés pour le seul bénéfice des dirigeants et des actionnaires de ces mêmes enseignes ? Et depuis la crise de la dette, comment relancer la croissance économique lorsque la stabilité de notre monnaie dépend encore et toujours de ces mêmes marchés financiers auxquels nous empruntons toujours plus contre intérêts ?

Par ailleurs, nous devons souligner que Marine Le Pen est la seule, dans une logique alternationaliste de bon aloi, à respecter la souveraineté de toutes les nations, quelque soit leur puissance, leur culture ou leur religion. Elle condamne ainsi ouvertement notre ingérence hégémonique quelque peu excessive et criminelle de ces dernières années…

Mais tout ça évidemment ne sont que discours, car comme pour tout autre prétendant, à l’heure d’agir, seuls les intérêts et les contraintes feront lois. Quand on sait de quelle bourgeoisie provient Marine Le Pen – château, chevaux, champagne – il nous est légitime de douter que ses principales préoccupations seront tournées vers le peuple, et vers un plus égalitaire partage des richesses. Certes, le père était lui d’une origine réellement très modeste (père pécheur et mère couturière) ; mais ce legs fut vite abjuré en propriété vaste et spéculation rentière… instaurant donc un paradigme familial peu favorable au développement d’une politique proudhonienne !
C’est pourquoi, en bon animal politique, le récent combat antilibéral de la fille Le Pen rappelle l’opportunisme plus circonspect d’un Fabius pendant les primaires socialistes de 2006… ou celui, plus hystérique, d’un Mélenchon aujourd’hui.

De plus les amalgames, par le parti nationaliste, entre l‘insécurité et l‘immigration, les insultes islamophobes en lieu et place d’une laïcité bien mal définie résonnent outrageusement avec la politique nocive, dangereuse et actuelle – corrélativement libérale – de notre cher président SarkozyDans les faits cette politique du pire fut tolérée dans notre pays durant cinq ans, pendant que l’on continuait systématiquement à diaboliser les discours du front.
Comme quoi, les étiquettes politiques façonnent toujours notre réflexion citoyenne et nous collent au cerveau au point de se soumettre au pire, quand il est là, en croyant qu’il est ailleurs… »

Cédric Bernelas & Yohan De Doncker

68 Commentaries

  • delongvert dit :

    c’est sans compter François Asselineau

  • Christian dit :

    Je reprends ci-dessous un commentaire posté sur la page facebook de ce site, à la demande du webmestre.

    Il me semble qu’on trouve beaucoup sur votre site d’idées favorables au nationalisme et conséquemment à l’idée commune dans les années 30 d’un complot judéo-maçonnique contre les nations.

    Le discours du FN est étymologiquement diabolique, diabolus signifiant celui qui divise. Et de fait, dire que tous nos problèmes viennent de mauvais français, de français moins français que d’autres : ceux qui n’ont pas la bonne origine, ceux qui n’ont pas la bonne religion, ceux qui ne font pas un vrai travail parce qu’ils sont fonctionnaires ou syndiqués etc. c’est diabolique.
    Alors oui, le FN est surtout le chien de garde du capitalisme qui sert à rabattre vers le « vote utile » PS-UMP, mais j’ai le sentiment qu’en incitant de votre côté à ne pas participer aux élections, quand une offre pour une 6ème république est présente, participative et sociale, c’est aussi une façon de conforter la population dans son apathie politique, condition sine qua non du maintien de l’oligarchie.

    L’argument que j’ai trouvé contre Mélenchon est assez pitoyable : puisqu’on est en droit de supposer qu’il est Franc-maçon, alors il est nécessairement du côté de toutes les magouilles qui ont été faites par des FM dans le passé. La franc-maçonnerie est originellement une société de gens qui veulent construire un monde plus juste et comme dans toute société, certains en détournent l’idéal pour satisfaire leurs ambitions personnelles au détriment de l’intérêt général. Mais cela ne veut pas dire, au delà des fantasmes complotistes, que tous ceux qui adhèrent à cette société sont forcément des oligarques. C’est comme si on disait que puisque vous êtes démocrates, vous êtes forcément pour la guerre en Irak, la dictature du FMI etc. puisque tout cela se fait « au nom de la démocratie ».

    Enfin, vous êtes globalement anti-parti et apparemment pour remplacer le vote par le tirage au sort. Mais qu’est-ce qu’un parti ? C’est un rassemblement de gens qui veulent donner force à des idées quelles qu’elles soient par leur unité, sans quoi elles restent seulement de belles paroles pour quelques beaux esprits. Pour donner force à des idées dans une société, il faut être beaucoup et unis par un processus de coéducation populaire. Ainsi, quand bien même vous voudriez réellement concrétiser le tirage au sort dans les institutions, vous seriez obligé de constituer un parti pour faire valoir cela. Ce qui montre bien au passage que sans réflexion d’ensemble sur les problèmes de la société et leurs solutions possibles, il n’y a pas de changement social possible. Or une telle réflexion d’ensemble ne peut être menée correctement par des individus isolés, elle ne peut l’être que par des membres d’un groupe se reconnaissant dans certaines idées fondamentales comme la critique de l’oligarchie par exemple. Instituer à tous les niveaux le hasard, c’est disperser et atomiser la réflexion politique là où seul le nombre peut faire pencher la société dans un sens nouveau. De son côté, le FdG a élaboré un programme partagé dans lequel des milliers de personnes ont apporté leurs contributions, dans des réunions et par Internet, et tranché ensuite collectivement par le vote. Ce programme prévoit comme je le disais l’élaboration d’une nouvelle constitution dans laquelle le peuple pourrait contrôler les élus et participer à l’élaboration des lois tout au long d’une législature.

    Le modèle assumé est l’amérique du sud, à commencer par le Venezuela, pour lequel vous semblez avoir quelques sympathies alors qu’il est clairement internationaliste, contrairement à ce que vous semblez en percevoir. Si vous parlez de faire comme Chavez, dans sa politique intérieure (sans pour autant se reconnaître dans son soutien au régime théocratique d’Iran), ce n’est nulle part en dehors du FdG et plus particulièrement du Parti de Gauche que vous rencontrerez des échos : l’extrême gauche est contre le fait d’améliorer la situation présente, dans l’espoir de hâter la fin du capitalisme, les Verts-PS-Centre-UMP sont pour la soumission aux diktats financiers, le FN est pour aussi pour mais à l’intérieur de nations fermées sur elles-mêmes ; en dehors de cela, pour faire nombre et ainsi faire pencher la société vers un changement souhaitable, vous ne trouverez que des gens qui croient qu’on ne peut rien changer ou plus absurdement encore qu’on peut changer la société par des actions isolées et sans lendemain.

    • Christian, je prendrai le temps de te répondre plus longuement très prochainement. En attendant je t’invite à lire nos différents textes sur le socialisme – le vrai, pas celui de Mélenchon!- et ceux plus récents sur « l’essence démocratique ».
      Je t’invite aussi à lire Simon Bolivar pour mieux comprendre la politique de Chavez. Quant à Sankara… y a du boulot !
      De très nombreux et grossiers amalgames transpirent en général dans tes propos.

      Comme souvent, les caniches mélenchonistes jouent aux prêcheurs, et n’hésite pas à nous traîter de fascistes !?! (référence à ton précédent commentaire) Ils utilisent parfois même une fausse réflexion socio-historique pour justifier leurs insultes ! La belle affaire. Nous avons cesser de tenter de souligner en quoi les logiques partisanes -quelles qu’elles soient – sombraient dans le fanatisme le plus dangereux. Au moins 10 de nos textes le développent déjà…

      Notre combat est désormais ailleurs. A d’autres les stériles querelles politiciennes.
      Au delà des complots simplistes, je ne peux non plus maintenant t’expliquer en quoi la Franc-maçonnerie, – d’où qu’elle soit -, est plus que néfaste pour la démocratie que nous voudrions. Ai-je besoin encore de te souligner en quoi Mélenchon et son ambition personnelle, éclairée par une philosophie des Lumières plus que superficielle, sont incompatibles avec notre vision plus égalitaire et collective de la politique?…

      Nous avons écrit de nombreux textes provocateurs pendant ces élections, histoire d’inviter tous les citoyens – en puissance – à réfléchir et débattre avec nous quant à la proposition de nouveaux fondements démocratiques pour nos sociétés. Il a fallu donc casser de nombreux murs…
      Nous sommes désormais, et c’est le premier but de notre site, dans la pensée et l’élaboration d’une nouvelle démocratie où le pouvoir ne serait plus hierarchisé de la même façon… Notre travail sera long et demande à être débattu.
      Alors j’espère à très bientôt !

      • Christian dit :

        C’est bien gentil tout ça Cédric, mais à part me dire de lire en long en large et en travers ton site et m’insulter (me traiter de caniche et plus gravement encore de prêcheur :-D, mais aussi de mélenchonniste, c’est vraiment pas sympa), c’est quoi tes réponses à mes arguments ci-dessus ?

        Vous n’êtes pas pour stigmatiser les immigrés avec les néo-fascistes, très bien. Mais pourquoi parler à tout bout de champs de la nation alors ? Le nationalisme, c’est poser qu’il n’y a pas de droit légitime en dehors du cadre de la nation et donc qu’en dehors de ce cadre, c’est l’état de nature qui doit régner. Mais tu as peut-être une meilleure définition à proposer, j’attends de voir.

        Vous dites que la logique des partis, c’est pas bien, mais concrètement qu’est-ce que vous proposez de réellement différent à part vandaliser de façon dérisoire des affiches de campagne ?

        Ou tu as des réponses claires et elles peuvent être résumées en quelques lignes, quitte à me renvoyer à des pages précises, ou c’est encore un peu le fourbi et tu me dis de lire quelques milliers de pages avant de pouvoir discuter avec toi.

        En attendant, la logique des partis n’est pas en soi de mettre au pouvoir des hommes plutôt que des idées, au contraire, mais dans notre cinquième république où le pouvoir collectif est systématiquement et institutionnellement supplanté par le pouvoir personnel, c’est logique, y compris à gauche pour pouvoir exister. Seulement, explique moi en quoi Mélenchon use de cette mise en avant de sa personne pour son intérêt personnel, autrement qu’en relayant les calomnies du FN. Et dis moi comment on peut sortir de cette situation autrement qu’en instituant par l’intermédiaire du FdG une assemblée constituante susceptible de mettre en place un véritable contrôle des décisions prises au nom du peuple ? c’est-à-dire autrement qu’en unissant politiquement le prolétariat au lieu de continuer à l’encourager à l’apathie politique avec le « tous-pourris » ?

        • Le problème Christian, c’est que t’as l’air de croire encore aux contes pour enfant ! Tu crois vraiment que ton Merluchon va former une constituante populaire, tirée au sort etc ?? Déjà faudrait qu’il en ait les moyens, c’est à dire qu’il soit élu, et surtout faudrait que son discourt ne soit pas juste un positionnement habille de politicien opportuniste ! Parce que tout ce qu’y compte pour la Méloche c’est d’avoir une bonne place au banquet, comme il l’a depuis si longtemps.
          Alors vas-y, crois et continu à faire le malin, on en reparlera dans quelques années, quand ta baudruche se sera dégonflée comme ce fut le cas de l’ami Besancenot ! Tu t’en rappelles de notre postier révolutionnaire ? Hé ben voilà c’est pareil, à la différence que la Besace elle avait pas 35 ans de parti socialiste derrière !… La blague.
          L’état de nature… Alors selon toi, notre Union Européenne nous confère une meilleure civilisation, plus juste, sociale, plus égalitaire ? Mais, sur l’autel de l’euro ne sommes nous pas entrain de ruiner des pays et de les faire basculer dans la violence ? Le bombardement du peuple libyen était il un droit légitime ? Parce qu’au cas ou tu ne t’en souviendrais pas, la France est en guerre, impliqué en Afrique, maintenant les réseaux de la Françafrique, ou faisant le sous-traitant des intérêts américains sous le sceau de l’OTAN !
          C’est donc ça ton état de droit ? Un état où justement le Droit valide la loi du plus fort ?Et le plus fort dans le monde néo libéral, c’est le plus riche, ou celui qui a le pouvoir de toujours s’endetter…. le mieux armés ! La vérité, c’est que c’est la jungle mon gars !

          Donc oui la nation a des vertus, elle rassemble autour d’un nom, une histoire, une géographie, des valeurs communes, mais surtout elle est l’unique potentiel rempart contre la mondialisation sauvage des marchés financiers ! Et, elle est la seule entité assez forte que nous puissions reconquérir pour instaurer un nouvel ordre politique.
          Mais ça les militants fdg ont pas l’air de le saisir, en même temps c’est normal quand on est dirigé par un franc maçon. PArce que dans le genre internationaliste, écoutez la bonne parole ! et si t’es pas content c’est pareil ! Et j’irai te la foutre dans le cul parce que ça te fera du bien ! Si, si je t’assure !.. Ce qui est bon pour moi est bon pour toi mon petit africain ! À la Jules Ferry style quoi…

          Alors voilà mon cher Christian, si ça fait de moi un nazis, grand bien me fasse. Mais sache que ton parti n’incarnera jamais l’ébauche d’une solution, il ne pratique que le détournement de fond ! Trop soumis pour être honnête…

          Et pour finir, lis attentivement ceci : nos actions même insignifiantes valent tous leurs mensonges. Petit n’est pas rien ! Tu comprends ?

  • Ced dit :

    Salut Christian !
    Excuse moi pour cette réponse tardive…je rentre d’une course de vélo, je suis épuisé !
    D’ailleurs j’ai fait part de tes dires à mes confrères de compétition : des peintres en bâtiment, des mécanos, des vendeurs de pizza, des paysans et des ouvriers – donc, sans doute des ploucs pour toi ! -, ça les a bien fait marrer!!!

    Comme je te le dis , j’en ai marre de me faire traîter de fasciste et de nazi par des des ignorants qui n’ont même pas lu Balzac, Proudhon ou Jaurès et qui se prétendent de gauche. Vraiment, cultive toi sérieusement avant de revendiquer un idéal à même de faire rêvasser ne serait-ce que les imbéciles…. Tu me fais penser à ces vrais intolérants que nous avons rencontré, avec mon ami Yohan, lors de notre campagne promotionnelle : http://diktacratie.com/la-gauche-des-tyrans/.

    Au moins nous respections la règle du jeu, à la différence de ces « individualistes bourgeois du front de gauche » qui ont collé n’importe où leurs affiches sur tous les murs de Paris , Marseille, et Lyon. Méthode de dictateur…on connaît : je colle n’importe où, je suis au dessus des autres !!!
    Oui, j’en ai marre des fanatiques de la politique partisane, sans cervelle, qui courent toujours dans la direction inverse de celle où ils prétendent aller.
    Tu prétends qu’on parle à tout bout de champs de la nation, alors pourquoi ce mot n’apparaît même pas dans nos mots clés ?
    Le nationalisme n’est pas notre affaire…. Nous revendiquons une nouvelle réflexion sur des fondamentaux démocratiques… des fondamentaux qui ne se limitent pas qu’au tirage au sort !!! Aussi faut-il faire l’effort de lire réellement nos textes. Faire semblant, ça marche jusqu’à l’université… et encore plus la troisième année !

    Il faut prendre le temps de nous lire, donc, au lieu de regarder la télé ou d’écouter les imposteurs de « gauche » qui ne pensent avant tout qu’à leur gloire personnelle… Ya basta ! La sixième République ne se fera surtout pas avec Mélenchon…cet escroc ne pense qu’à lui et surtout pas à nous.
    Tous les hommes ne répondent qu’à leurs intérêts (La Rochefoucauld, Hobbes, Spinoza, Pascal…), alors tant que le pouvoir ne sera pas plus partagé, ça sera l’oligarchie assurée ! Droite ou gauche, ça n’est que de la poudre aux yeux. La démocratie n’est surtout pas là !!!!

    Pour ce qui est de la Constitution je t’invite à lire ce texte : http://diktacratie.com/une-constitution-pour-qui-pourquoi/.
    Enfin, si tu parles au nom du peuple, vraiment va t’immerger un peu plus au milieu des hommes, car ils ne se réduisent, aujourd’hui, pas seulement au « prolétariat »…comme dans le livres de Engels et marx, des livres de bibliothèque et non de la vraie vie !

  • Jym dit :

    2 ou 3 questions afin d’eclaircir le debat , nous discutons par ecrits il faut donc etre clair , quelles sont vos relations avec Egalité & Reconciliation ? Je veux dire par là comment certains de vos textes atterissent directement sur leur site ? et comment le texte de Rouillan a aterri tout naturellement sur E&R ? etait il au courant ? je ne pas vu de mise au point de votre part sur cet incident . . Rouillan a bien du vous envoyer un mail ? autre que la mise au point sur E&R ? qu’en pense t’il ? Il s’est bien entendu fait lyncher par les lecteurs d’ E&R qui sont tres tres loin ideologiquement de la lutte armée et des mouvements radicaux de ces « années de plomb » , un contexte que la plupart n’ont pas connu quand aux autres ils collaient des affiches pour le FN avant de se rendre compte que la pensée soralienne etait plus « innovante » que les vieilles lubies d’avant guerre des Le Pen . Donc , quelles sont vos relations avec E&R ? cette reponse suffira a m’eclairer sur vos relations direct , ou indirectes , avec le FN . Comprenez bien qu’il ne s’agit pas là de vous « titiller » inutilement , je veux juste que vos lecteurs sachent exactement de quoi il retourne , sinon n’importe qui peux enfumer n’importe qui avec un peu de dialectique ! Beaucoup d’identitaires se sont regroupés dans des sites presentant tous les aspect de sites . . disont « anar » (pour faire court) , le mot « alter » est employé a toutes les sauces et beaucoup d’anars et de libertaires vont vers ces sites sans vraiment savoir ou ils mettent la souris . Merci pour vos precisions .

    • kelly dit :

      Jym, comme te l’a dit Cédric, il est arrivé que nos articles soient repris par E&R ,comme validés par Agoravox d’ailleurs. A moins que ce dernier soit aussi un site manipulé ! Si tu sais comment s’agencent les méthodes de récupération d’une info anti-système pour amener insidieusement à voter FN, je suis toute ouïe. D’un autre côté j’aimerais t’exposer une autre forme de manipulation, consciente ou inconsciente: celle d’une extrême gauche, qui inclut les antifascistes, afin que leur combat reste toujours stérile et qu’ils préservent inconsciemment ou pas, la domination . En concentrant leurs énergies et leur attention sur tout les procédés de l’extrême droite et sur tout ceux qui pourraient y être sensible, ne délaissent-ils pas le combat contre la dictature nouvelle génération, la pseudo-démocratie et l’alternance de façade ? J’en déduit de manière logique, qu’évoluer politiquement en étant focalisé sur l’idée que « le ventre est encore fécond d’où a surgit la bête immonde » comme le disait Brecht – soit le système du pire – conduit à laisser le champs libre au totalitarisme marchand, où le marché fait le crime, ici et maintenant. On qualifie par ailleurs ce système de « moins pire » par opposition aux dictatures à l’ancienne. Mais je trouve une coïncidence frappante: cette idée de résurgence du fascisme est exploitée par les médias dominants, chiens de garde de la pensée unique. Ainsi en touchant directement les affects et le pathos, il devient difficile de prendre du recul et de cibler l’ennemi au présent, qui pourtant lui, nous soumet.
      Il est clair que l’extrême droite comme l’extrême gauche agissent de manière opportuniste et récupère des contestations légitimes pour les ramener dans le giron du vote. Je pense donc que la récupération se fait dans ce sens, et non de notre part pour alimenter des viviers extrémistes, puisque nous luttons contre la délégation des pouvoirs à des représentants.

      • Jym dit :

        Que l’extreme gauche soit anti fasciste , c’est pas un scoop et ça a pas commencé avec la guerre d’Espagne ou les bastons contre le Gud ou l’OAS . . .ça date d’un peu plus longtemps , la fonction crée l’organe . . . Ce que j’essaie de souligner c’est le manque de clarté de certains sites , qui avec un plumage d’extreme gauche vehicule des idées d’une nouvelle extreme droite , pour revenir a l’affaire Rouillan , c’etait facile pour vous d’interdire E&R de reproduire l’interview de Rouillan , tres facile , vous savez tres bien que si vous aviez dit a Rouillan que son interview allait se retrouver sur ce site il aurait REFUSE de vous parler purement et simplement ! Aucun doutes là dessus , perso je suis tolerant et je peux (je prefere meme) discuter avec des gens venant de tous horizons ideologiques , essayer de comprendre . . d’ecouter . . .je suis libertaire et pour moi un parti de plus de 5 personnes c’est deja un troupeau ! Bref j’ai quand meme l’esprtit assez ouvert pour eviter de trop m’embrouiller avec mes contemporains mais encore une fois je pense qu’apres cet incident vous ne risquez plus de faire l’interview d’une « personnalité » d’extreme gauche ! C’etait enfantin pour vous d’eviter la parution dans E&R , pour Rouillan ça a du etre perçu comme une escroquerie intellectuelle , et le voir se faire lyncher de cette maniere avant et apres sa mise au point ça me fout vraiment mal a l’aise ! Je crois qu’il a payé assez cher pour qu’on lui evite ce genre de desagrement , que l’on soit d’accord avec lui ou pas ! c’est OU de l’amateurisme OU de la manip OU de l’inconscience . Si vous ne pouviez eviter cette parution dites le nous et j’en serais le premier rassuré .

        • Comment veux-tu qu’on interdise la parution ? Elle est sur Dailymotion en libre service…
          Maintenant nous ne pouvons être tenu pour responsable de sa publication de part et d’autre. Pour nous il n’y a pas de mal à ça, ce qui compte c’est que l’on puisse se rencontrer pour débattre, réfléchir, et construire. Je me répète encore, mais c’est soit on le fait tous ensemble, soit l’on se contante de se faire des gé-guerres intestines. Nous sommes on ne peut plus clairs, Diktacratie doit être un laboratoire hors des clivages partisans qui ne font que nous diviser, la seule chose qui compte c’est d’arriver à notre fin, reprendre les pouvoirs tous ensemble ! Ce qui en réalité, n’a rien d’une fin en soit, mais ne sera qu’un début.

  • Jym dit :

    Derniere question , avec mes excuses si je squatte un peu trop cette page , pourquoi passer vous votre temps a a coller le mot « nationalisme » a Chavez ou Sankara ? Pour ne parler que de Chavez le bolivarisme (et surtout le « neo bolivarisme ») a pour but ultime le rapprochement des ex-colonies sud americaines avec au bout l’unification complete , l’Alba etant le 1er pas vers cette unification totale . . là dessus je ne pense pas que vous me contredirez . . Tout ça pour dire que quand je pense a Chavez , ou a d’autres , ce n’est pas le mot « nationalisme » qui me vient a l’esprit en premier ! Ou alors tout le monde est nationalistes , Kim Jong Il est nationaliste . . Morsi l’egyptien est nationaliste . . le CNT lybien qui a pris la place de Khadafi est nationaliste etc etc etc . .

    • Vincent Lapierre dit :

      Bonjour à tous,

      Alors je ne veux surtout pas m’ériger en spécialiste de Chavez, par contre, l’écoutant plusieurs heures par semaines (afin de le traduire), je dois rétablir une vérité et dire qu’il utilise le qualificatif « nationaliste » environ deux à trois fois par semaines. Une fois, je l’ai même entendu dire lors d’un discours, à quelque chose près : « Cet homme (un homme politique qu’il avait connu lorsqu’il était soldat, je ne me souviens plus de son nom) était nationaliste, c’était un grand monsieur, selon mes critères ». C’était il y a environ six mois, lors d’un discours face à la jeunesse du parti socialiste. Je ne pourrais vous donner la source exacte, à moins de faire une recherche colossale que je n’ai pas le temps et l’envie d’entreprendre. Je ne vous oblige pas à me croire, bien sûr.

      Par contre, j’ai cette petite vidéo que je vous encourage à regarder en entier tant elle est représentative de la pensée véritable de Chavez. Je vous cite un passage (c’est à 11:06):

      « J’invite à ce que nous continuions de renforcer la véritable unité, l’unité organique, l’unité véritable, l’unité – comme on dit – dans la diversité, avec transparence, le renforcement de l’unité populaire, le renforcement de toutes les forces nationalistes. Et cela inclut les classes moyennes patriotes, conscientes. Bien sûr qu’il faut les inclure ! »

      http://www.dailymotion.com/video/xke6j9_chavez-denonce-la-mise-en-scene-hypocrite-des-pays-europeens-en-libye_news

      Puis-je tenter d’expliquer ceci sans risquer de me faire traiter de facho ? Je vous fais confiance, donc voici mon explication :

      Au lieu d’essayer de plier la réalité à nos théories, en expliquant par exemple que Chavez ne serait pas nationaliste, ce qui est faux puisqu’il le déclare lui-même très librement, tentons de comprendre cette réalité. Chavez est tellement nationaliste que, si je devais analyser sa vie, je dirais qu’il est arrivé au socialisme par le nationalisme. Et cela me semble naturel car, au final, le nationalisme c’est quoi ? C’est considérer que le cadre d’action le plus efficace pour qu’un peuple agisse c’est sa Nation, de par l’histoire, la cohérence culturelle et linguistique qui nous unis, au delà des clivages individuels. La Nation est, par opposition avec tout ce qui est transnational et apatride, l’expression du pouvoir de ce qui est enraciné, c’est à dire les peuples. Et cet enracinement, d’où provient-il ? Pas d’une tendance au « racisme », non ! Simplement du fait que vous ressentiez un attachement naturel vis à vis de l’endroit qui vous a vu naître et où vous avez grandi. Si on pousse l’analyse encore plus loin, je dirais que cet attachement envers son « chez soi » relève d’un instinct naturel de vouloir protéger son environnement, son biotope. C’est très probablement lié à des fonctions fondamentales de survie.

      Bien sûr, tout l’enjeu du système économique actuel est de briser cet instinct, de faire de nous des consommateurs identiques : que nous mangions McDo aux quatre coins de la planète, que nous embrassions la culture dominante, car l’enracinement gêne la loi du profit. Pourquoi ? Parce que le français avec son béret et sa baguette de pain n’aura pas tendance à aller voir Spiderman au cinéma et à boire du Coca-Cola. Même chose pour les latino-américains, africains ou asiatiques, restés attachés à leurs cultures parfois plurimillénaires. Faire disparaitre les Nations et les particularismes qui y sont associés est donc clairement le projet de nos élites : un seul État, mondial, contrôlant une masse indifférenciée de consommateurs isolés, voilà leur idéal. Par ailleurs, le capitalisme mondialisé requiert une main d’œuvre à sa merci, disponible, mobile, malléable et non des individus unis par une culture, une identité, une histoire, un idéal commun, un attachement à leur Patrie qui les ferait réagir en cas de mise en esclavage de celle-ci, par exemple via la dette. Commencez-vous à comprendre l’importance vitale des Nations pour les peuples ? Dans le cas de Chavez, la chose est évidente : il a besoin que sa Nation se relève car la pression de l’Empire est clairement visible, omniprésente, ce qui est également le cas de la France, mais de façon plus subtile et oblique. Donc en ce qui nous concerne, il est important de comprendre ce qui va suivre.

      L’argument principal contre le nationalisme français est de dire : « la France est un pays colonisateur, son nationalisme est fondamentalement mauvais ». Toute chose dépend de ce que nous en faisons. La France est un pays colonisateur et agressif JUSTEMENT parce que le peuple français n’a pas le contrôle de sa Nation. Le nationalisme de gauche, celui de Chavez, celui que je défends, consiste simplement à dire qu’il n’y a de révolution véritable que celle qui libère l’État-nation des forces de l’argent et place le peuple au coeur des décisions. Et qui mieux que les français, enfin réunis sur la base d’une appartenance commune, historique, millénaire, peut libérer la France ? C’est bien ce que déclare Chavez dans la petite citation que je vous ai présenté plus haut : il appelle ses compatriotes à s’unir sur la base de la Nation, pour la préservation de son intégrité et sa mutation en une société meilleure. Vous comprenez maintenant que cette libération n’est possible qu’en s’émancipant des discours qui nous divisent, en tendant la main à tous les citoyens sans exception, même ceux qui votent aux soi-disant « extrêmes », en réunissant les 99%. C’est ça le nationalisme, ni plus, ni moins (ou « alter-nationalisme », pour éviter tout confusion avec le nationalisme basé sur la « race »). Car ce qui est en jeu, mes amis, ce n’est pas simplement de savoir qui a tord ou raison sur ce forum, ni même savoir si le Front de gauche ou je ne sais quelle fraction du peuple détient la « vérité », ce qui est en jeu, c’est la France toute entière, sa dignité, les valeurs qu’elle défend aux yeux du monde, son indépendance, et à travers elle, la liberté de son peuple, qui est clairement menacée et même déjà compromise. Or, « Seul un pays libre peut parvenir à devenir grand », répète souvent Chavez et, si vous m’avez suivi, c’est parfaitement cohérent car pour lui, c’est seulement en étant grand que l’on peut espérer changer le monde, par la force de la vertu devenue exemple pour les autres Nations.

      C’est le sens de son nationalisme inter-nationaliste.

  • Cédric dit :

    Alors le problème Jym c’est que tu arrives sur le site Diktacratie sans en avoir suivi son évolution et donc tu rates tout notre analyse sur l’Afrique en général et certains pays en particulier comme le Burkina….
    Pour Sankara de très nombreux textes sur le bonhomme (une dizaine) où nous ne parlons pas de nationalisme que l’on invite à lire, relire et méditer au lieu d’aboyer. Je suis agacé de constater que certains de nos lecteurs ne prennent pas le temps de fonder leurs critiques sur l’ensemble de notre pensée et de notre système… Car Diktacratie est radicalement indépendant…c’est même sa force!
    Quant à égalité & réconciliation, c’est un site qui nous relaie parfois comme il l’a fait pour Onfray, Verschabe, Ramonet,Chouard, et pourtant…

  • Jym dit :

    j’ai lu pas mal de vos textes et ça reste flou . . .desolé mais c’est comme ça , pour precision je n’aboie pas souvent ou alors en ultra son . . là on debat et il est legitime que je vous pose des questions , donc vous avez laissé E&R reproduire VOTRE interview de Rouillan ? et lui n’etait pas prevenu . . . . je comprend que ça vous agace , mais moi ça m’agace un peu aussi de voir Rouillan se faire lyncher sur E&R et se faire re lyncher ici et là bas (dans les coms des lecteurs) suite a sa mise au point . . . . . .pour les questions de « nationalisme » je reprendre Romain Gary « Le patriotisme, c’est l’amour des siens. Le nationalisme, c’est la haine des autres. » Chavez est un patriote qui prone le neo bolivarisme c’est a dire l’union des ex colonies Sud Am . C’est LE but absolu .cordialement .

    • Si Rouillan n’avait pas écrit un communiqué si haineux et sans argument, il ne se serait pas fait lyncher de la sorte ! D’ailleurs, ce n’est pas tout à fait vrai, car hors-mi quelques imbéciles excités à la vue du sang, les commentaires s’équilibrent dans leurs propos, et nombreux ont était les défenseurs de Rouillan sur E&R. D’autre part, je préfère mille fois ceux qui ouvrent le débat, que ce qui le ferme incitant à la haine… Comprenne qui pourra !

  • Cédric dit :

    Pour finir : une quinzaine de site de tout bord nous relaient et c’est à chaque fois le site de Soral qui pose problème alors qu’il est évident que nous ne suivons pas le même chemin…l
    Mais il est très enrichissant parfois de s’arrêter en route pour dialoguer avec des êtres différents, qui ont une autre expérience ou idéologie,non ?

  • Cédric dit :

    As tu bien lu tout mon travail sur Sankara Jym ? Je doute vu tes propos un peu rapides…

  • Jym dit :

    Oui oui . . http://diktacratie.com/la-patrie-ou-la-mort-nous-vaincrons/ . . .Sankara lui aussi avait une notion du patriotisme (pour ça que j’ai repris le titre de ton texte) tres aigue qui n’etait pas specialement liée a une quelconque notion de nationalisme , j’ai bien lu les autres textes aussi , les discours de Sankara que tu as relayé . . . Là dessus c’est beaucoup plus « neutre » et je suis en phase avec ce qui est ecrit , evidemment . Tu l’as bien compris , mon soucis est de savoir pourquoi vous laissez vos articles partir sur un site « de droite pour les valeurs et de gauche pour le societal comme ils disent » (grand ecart ideologique qui pourrait bien empecher son auteur de se reproduire) , site bien marqué politiquement , alors que vous meme etes totalement independants (je vous ai bien lu) . . . Je lis aussi les coms qui suivent vos articles et on peux pas vraiment dire que la mouvance extreme gauche inspire vos lecteurs . . . et ce mot « nationaliste » a propos de Chavez . . . là c’est une plaisanterie . . . vous voyez pas de difference entre ce que j’ecris et ce que je pense , pas d’interferences , mais laissons vos lecteurs participer au debat , on va pas monopoliser le debat , ils doivent certainement avoir un avis sur votre ligne politique , meme si elle melange plusieurs ideologies , y’a pas de honte a ça , tant qu’on l’exprime clairement .

    • Jym dit :

      l’affaire Rouillan m’ennuie beaucoup . . .

      • kelly dit :

        Ce qui m’ennuie aussi, c’est le terrorisme intellectuel exercé par certains antifascistes extrémistes et paranoïdes (ou bien infiltrés) qui iraient jusqu’à accuser Jann-Marc Rouillan de collaboration…ce sont d’ailleurs ces mêmes personnes qui nous taxent de conspirationnistes, pour nous discréditer, alors qu’ils ne cessent de surenchérir dans la théorie du complot côté extrême droite.
        De plus, on peut retourner l’amalgame et la confusion dans l’autre sens, ces mêmes antifas et partisans d’extrême gauche, ne font-ils pas sournoisement la promotion d’une dictature communiste à la Staline ou bien à la manière de la Corée du Nord ? Si nous clarifions les choses et que nous précisons le sens des mots que nos employons, qu’il en soit ainsi de l’autre côté! Car il ne suffit pas de se réclamer de la vertu et du partage pour incarner ces valeurs ! L’histoire nous a d’ailleurs démontré à de nombreuses reprises que d’une idéologie à l’autre, le pouvoir ne s’exerce que par l’abus de celui qui le possède.

        • Jym dit :

          je suis d’accord avec ça . . Rouillan a eté surtout accusé d’avoir eté telecommandé par l’Iran de Khomeini puisque Georges Besse etait une barbouze de 1er plan qui a monté Eurodif pour le compte du Shah et des USA . . ce meme dossier Eurodif qui s’est terminé par les attentats dans le metro . . . sauf que l’Iran n’a pas pour habitude de faire sous traiter par des mouvements radicaux occidentaux ! Si en plus on considere le fait qu’avant de descendre Besse qui bossait pour l’Iran , Rouillan et ses camarades avait descendu le general Audran , super barbouze du ministere de la defense qui lui travaillait pour l’Irak en livrant des armes a Sadam Hussein . . . Mais encore une fois que les « militants » derniere generation ne comprennent rien a ce qu’a eté la lutte armée des années 80 ne m’etonne pas du tout ! Et qu’on le traine aujourdhui dans la boue ne m’etonne pas plus . . heureux ces simples d’esprit ils finiront a doite de Pinochet . . .

  • Yvan dit :

    Je pense que les auteurs de ce sites, qui ont pourtant une réflexion intéressante et éclairée, devrait vraiment attention aux mots qu’ils emploient.
    C’est peut-être une erreur d’interprétation de ma part, ou une erreur d’argumentation de la vôtre… j’en conviens. Cela dit, on voit dans beaucoup de billet les vulgaires raccourcis :
    « nationalisme = patriotisme »
    « monnaie unique = néolibéralisme »
    « clivage = bipartisme »

    C’est ainsi qu’on s’empêche de penser, et c’est bien dommage !
    Mais peut-être avez-vous raison, finalement. Chavez est surement aussi stupide que les caniches qui soutiennent l’ambition du Front de Gauche (de vouloir ré-écrire la constitution, entre autres).
    Certes, les détracteurs n’y verront que de la démagogie (associant ce mot à « populisme » pour ajouter un raccourci de plus)… mais le programme que portait Chavez en 1998 était bien le programme d’un parti politique, une gauche unifiée, ce même parti dont sont issus les constituants (qui ont rédigé la constitution de 1999 qu’on devrait tous lire pour comprendre à quel point une telle réforme est importante, et passe avant tout le reste).
    Les vénézuéliens ont cette force d’avoir compris que la première chose à faire, avant même de parler économie ou écologie, c’est de ré-écrire la constitution pour la retirer des mains d’une élite trop facilement corruptible.

    Et pour finir, je rejoins les commentaires qui regrettent que les auteurs affirment que « Chavez est un nationaliste »… car c’est loin d’être le cas ! (encore une fois, le patriotisme est bien différent du nationalisme… et ne pas comprendre cette différence vous attire forcément toutes les critiques et dérives que vous observez… car c’est bien ces raccourcis rapides qui servent le discours des rabatteurs du FHaine) 😉

    Un billet intéressant tout de même, merci pour vos contributions.
    …mais gare aux mots, car les mots avec lesquels vous vous exprimez sont aussi les mots avec lesquels vous pensez ! (et il devient difficile de réfléchir honnêtement quand on a l’esprit pollué par des mots qui se contredisent eux-mêmes). La « démocratie » est surement le pire des mot-virus à chasser de notre vocabulaire pour désigner les régimes politiques actuels, mais comme vous le dites dans un autre billet, le « père Chouard » explique très bien cela (mieux que personne je crois, depuis le temps qu’il se penche sur le sujet).

    Mais en clamant haut et fort « Uh Ah Chavez no se va! » n’oubliez pas non plus que derrière Chavez c’est le PSUV, que le clivage existe toujours au Venezuela, même si (on est d’accord je crois) ce n’est pas du tout ce clivage qui aliment la politique au quotidien pour les vénézuéliens (qui ont bien compris qu’ils avaient le pouvoir de changer les choses, en inventant les institutions qui leur permettront d’exercer ce pouvoir localement, etc)…
    Les débats dans la rue à Caracas sont passionnants, et impliquent les gens dans des décisions qui les concernent directement. Et le débat du clivage, le débat vraiment idéologique donc, n’a lieu que lors des élections, comme en ce moment.
    Le reste du temps, les citoyens vénézuéliens débattent de l’organisation des structures locales, pour construire ce « socialisme du XXIème siècle », cette « IVème guerre mondiale » comme ils disent, ou la « révolution dans la révolution ».

    Je comprends tout à fait l’approche de votre blog, et la nature de vos billets. Je comprends également votre désolation face aux gens qui n’interprètent pas vos textes comme vous le voudriez. Mais comprenez aussi qu’en mélangeant aussi facilement les mots, vous ne vous facilitez pas la tâche 😉

    Yvan. (http://observenezuela.wordpress.com/)

    • Yvan dit :

      NB : quand je parle des « caniches qui soutiennent le FdG », c’était bien entendu pour faire allusion à vos propos, en vous citant !
      Quant aux « caniches qui soutiennent le PSUV »… qu’en penser alors ?! ^^
      Oh je sais, le FdG n’est pas le PSUV, Mélenchon n’est pas Chavez, et la France n’est pas le Venezuela. Mais croyez-le ou non, Chavez et Mélenchon en sont bien conscients, contrairement à vous (qui ne cessez de vouloir les comparer, alors que la seule chose dont on peut s’inspirer, c’est cette « insurrection civique » qui leur aura permis de prendre le pouvoir sans verser de sang, et sans avoir besoin des militaires pour renverser la dictature établie !

      Enfin bon, c’est bien d’avoir du recul sur ce que vivent les vénézuéliens… mais c’est aussi bien de prendre du recul sur ce qui nous entoure. Chavez ne changera rien en France 😉 (alors que le FdG propose tout simplement de faire la même chose qu’en Amérique latine pour diluer les pouvoirs au sein d’assemblée populaire plus représentative et moins élitistes).
      J’ajouterai que le FdG tient aussi au protectionnisme pour ne pas laisser faire la libre circulations des biens et des valeurs ! (ce qui est un faux argument pour les détracteurs qui s’arrêtent au raccourci « FN = protectionnisme = FdG », assimilant ainsi le FdG au FN, comme d’habitude, alors qu’il faut être bien stupide pour ne pas comprendre la différence idéologique entre ces 2 partis).

      A bon entendeur !

    • Yvan, les concepts ne sont que fantasmes lorsqu’ils font l’économie du réel. C’est pourquoi nous travaillons à réhabiliter les mots qui ont été volé puis détourné par les pouvoirs en place, usant du concept pour masquer la réalité de leurs actes : « démocratie » en lieu et place de « gouvernement représentatif », « droit de l’homme » en lieu et place « d’ethnocentrisme hégémonique », « intervention humanitaire » en lieu et place de « néo-colonialisme », « citoyen » en lieu et place de « consommateur » etc.. etc…
      C’est pourquoi, quand tu dis que nous utilisons le mot « nationalisme » en lieu et place de « patriotisme », je pense que tu fais erreur. Car dans le fond, nous ne demandons à personne d’être un fervent patriote, de faire joujou avec le drapeau, mais nous voyons dans le nationalisme la définition d’un champ d’action politique viable.
      D’ailleurs, la Démocratie à laquelle nous nous attachons, la Vraie, n’est pas qu’un mot vide de substance, car la réhabilitation de son sens propre appelle et implique un changement radical dans le réel, c’est à dire : le pouvoir du peuple ! Rien de plus et rien de moins.
      C’est parce que l’ennemie nous a volé l’essence de ce mot, que certains continuent à ne pas l’identifier, et croient encore aux boniments électoraux, et vont voter, peu-importe le parti.
      D’ailleurs il n’y a que des clivages de façades dans le bipartisme… Et quand l’on pointe du doigts les clivages, ce n’est pas ceux de nos élites, qui s’accordent aisément tant qu’ils sauvegardent et pérennisent leurs intérêts, mais les clivages populaires, qui nous affaiblissent en tant qu’entité politique. On ne peut reprendre le pouvoir tous ensemble si l’on se divise dans des logiques partisanes… C’est pourquoi, La Vrai Démocratie fait l’économie de tous les partis politiques, qui ne sont que des groupes d’intérêts, ayant pour but d’imposer leurs vues à tout le reste de la société. La Vraie Démocratie est la participation de chacun, à tous les niveaux de la vie publique, et dans tous les organes des pouvoirs, qui doivent de fait, être sous contrôle citoyen.
      En ce qui concerne la monnaie unique, si elles est profondément néolibérale, c’est parce que sa conception vient d’en haut. Ce n’est pas la volonté de peuples conscients, son édification s’est faite sur notre dos et par le mensonge. Mais nous pourrions plutôt parler d’étalon Or, ou Argent, pour une monnaie unique, ou autre, mais une monnaie indexée intrinsèquement sur des valeurs réelles, tangibles, palpables, et non sur une monnaie volatile, fiduciaire et scripturale, manipulable à souhait !
      Par ailleurs, si nous défendons Chavez, c’est pour l’émancipation de son peuple qu’il incarne. Après ça, nous ne croyons pas plus aux vertus des élections représentatives… Chavez est une exception, Quand Mélenchon n’en sera jamais une ! Ici le système est trop cadenassé par les puissances d’argents, pour que le pouvoir du peuple s’incarne par l’élection. Notre position est très claire.

  • cool raoul dit :

    Pour en revenir à Alain Soral et E&R ,je pense que beaucoup ont des préjugés, petit rappel:
    Alain Soral à toujours défendu l’idée de la réconciliation entre les différentes compositions ethniques et religieuses de la France alors que la tendance est au replis communautaire et à la division
    ce qui nous menera à la guerre civile façon Yougoslavie ou à l abrutissement général façon Orwell (Là où nos élites veulent nous pousser) le combat mené ici est par conséquent plus productif et plus pédagogique que de passer à d’autres types d’actions dicidentes plus violentes .quant à diktacratie ils font le boulots d information très courageux et très utile pour les gens consciens de « l’arrière goût de pisse ambiant ».

    • Jym dit :

      Oui bah le FN dit exactement la meme chose (et pour cause) , je l’ai deja dis dans un autre com , si JM Le Pen n’avait pas refusé une tete de liste a Soral aux municipales , il serait encore dans l’equipe de Marine Le Pen aujourdhui . . . Apres si Paris se transforme en Sarajevo , Auxerre en Screbenica , les Bouches du Rhone en Kosovo et Valls en Karadjik . . . bon . . un doliprane . . houla. .

  • Jym dit :

    et je me suis permis de reponder a Kelly , plus haut dans le fil , notemment sur ce triste incident Rouillan , je l’ecris ici parce que j’estime tres humblement que le sujet interesse tout le monde .

    • cool raoul dit :

      un sujet qui en effet est très intéressant
      j’ai l’impression que ton rôle ici c’est de vouloir orienter le débat sur « e&r = fn ou e&r+diktacratie= facho »
      En fait c est bien normal de ce retrouver en accord sur certains points entre ces factions dissidentes (sauf le Fn qui est un parti politique) ces sites font un travail de décryptage de l’info alors que les partis politique c’est plutôt un travail de ralliement donc il ne faut pas tout mélanger.
      quand a tes propos sur le passe politique d Alain soral sa fait pas de lui un facho il a aussi été au parti communiste et il a aussi fait de la mode du journalisme bref un long cv qui a forgé le personnage persévérant et sûr de son combat malgré les obstacles et sur ce point il doit être comme Mr Rouillan

      • Jym dit :

        Soral a eté au PC . . . si on enleve les voix des ex PC au FN y’a plus de FN . . ou presque . . . . j’essaye pas d’orienter le debat sur E&R , j’essaye juste de faire comprendre , humblement , qu’une nouvelle ideologie d’extreme droite ça reste une ideologie d’extreme droite , on a beau agiter des bras et danser le pogo en criant « reconciliation ! » ça change rien . . .mais peu importe . .. moi j’ai pas aimé que Rouillan fasse un interview sur un site , que cet interview parte direct sur un autre qui ne partage pas du tout les idées de JMR (reconnaissez au moins ça) alors que Diktacratie aurait pu tres facilement eviter ça , encore faut il qu’ils l’ait voulu , avant la mise au point de JMR c’est deja le lynchage et apres j’en parle meme pas . . . apparemment ça heurte pas grand monde ici , a part moi qui radote dans le vide . . . je precise que je debat trankilou . . . et que je prefere debattre avec des gens qui ne pensent pas comme moi plutot que de faire des reunions « pensée unique/we love each other » . . . Et puis si des gens prefere le FN au Front de Gauche (par ex) qu’ils le disent clairement , la clarté c’est le moteur absolu , sans clarté y’a des initiés et des mecs comme moi qui ont du mal a comprendre de quoi on parle . .

        • Jym dit :

          et le ni/ni faut reconnaitre que c’est bien pratique , vous demandez aux gens quelles sont leurs relations avec le FN .. . . c’est bien simple personne les connait ! sur E&R c’est tabou faut pas en parler , ne jamais dire que Soral continue ses relations avec l’equipe de Marine Le Pen , il s’est juste embrouillé avec le pere , pas avec la fille . . .c’est d’ailleurs le seul parti qui voit E&R d’un tres bon oeil et qui le prouve .

    • david dit :

      Désolé mais rouillan, je m’en fous complètement. si tu l’idolâtres, ce n’est que ton problème. il s’est fait un peu malmené sur le site d’égalité et reconciliation, rien de plus (et encore pas tant que ça finalement si tu lis les commentaires qui concernent l’interview stricto sensu). les choses ont pris nettement une autre tournure après « sa mise au point », insultante, haineuse et menaçante. croyais-tu, que les sympathisants d’égalité et réconciliation allaient tendre l’autre joue ? je le redis je pense que Rouillan a 25 ans d’histoire à rattraper…

      de même, je me fous de savoir si un interlocuteur est de droite, de gauche ou de centre si je trouve son propos intéressant et honnête. Ce sont les seuls critères qui m’importent pour évaluer la qualité d’une analyse et d’une personne.

      je lis des auteurs de « droite » comme de « gauche » pour sortir de l’hémiplégie intellectuelle et pour être le plus juste possible, car la recherche de la vérité m’importe seule (ce qui fait de moi selon les antifas autoproclamées « un vilain confusionniste » parce que non dogmatique)

      je constate aussi que souvent ceux que vous qualifiez d' »extrême droite » ou de « fachos » sont beaucoup plus ouverts que les « gauchistes » aux échanges trans-courants et au débat d’idée. ne pas être d’accord avec quelqu’un ne signifie pas que celui qui ne partage pas tes idées doivent la fermer (j’entends beaucoup de gens du front de gauche dire « pas de liberté d’expression pour les fachos », je vous passe les contradiction interne d’un tel slogan). sans le respect de la différence, on ne s’en sortira pas. Supposons que le système du tirage au sort s’impose un jour en France, que feras-tu des gens de sensibilité « droitière », tu les excluras par principe du tirage au sort ? explique-moi alors en quoi ce système sera démocratique ? si un jour tu assistes à une conférence de chouart interroge le à ce propose, je ne doute pas de sa réponse, car Etienne est un honnête homme.

      Allez je te fais un petite confidence, pour les élections présidentielles beaucoup de propositions du front de gauche me semblaient pertinentes (malgré mélenchon…) et pourtant j’ai voté fn aux élections et je ne le regrette pas, cela fait-il pour autant de moi une « vermine qui mérite de crever » ? Qui distille la haine en réalité et fait des procès d’intention qui ne mène à rien, sinon en entretenir des guéguerres stériles au sein du peuple plutôt que de rechercher une unité même provisoire pour virer les oligarques ?

      • Jym dit :

        en tant que libertaire jme fous pas mal des partis qu’ils soient d’extreme droite ou d’extreme gauche et je vote pas . . ce qui m’interesse c’est que les choses soient claires , j’idolatre pas du tout Rouillan (je ne pratique pas le culte de la personnalité , indispensable au bon fonctionnement des mouvances et des partis) , je dis simplement que Rouillan n’a rien vu venir , qu’il s’est fait avoir comme un bleu et qu’il a peté un cable , en effet . . j’aurais dit la meme chose pour un ex OAS qui se ferait mythonné de la meme façon !

  • lakri dit :

    Moi aussi j’ai cru au fond de gauche
    mais au bout de 2/3 mois , ressentait un malaise , j’ai bien tout analysé , et la lumière fut.
    Il est évident que le front de gauche fait tout pour que les électeurs du fn et les siens ne s’entendent pas , alors que la seule solution réside en l’union des électeurs du front de gauche fait, et ceux du fn.
    Ou plutôt , en la retrouvaille de ceux qui ont dit non à l’europe , gauche et droite confondus.
    Il est frappant de lire combien les électeurs du front de gauche ont du mal à réfléchir par eux même sans ressortir les phrases de leur gourou (le patriotisme c l’amour de la patrie etc).on devrait s’unir , au lieu d’insulter l’extrême droite confondus, et c’est une algérienne sans accointance aucune pour le fn qui le dit.
    Moralité : de gauche ou de droite , ils sont tous endoctrines , et on s’en sortira pas puisqu’ils n’ont même pas compris que la vie politique n’est qu’un théâtre , et que tous les partis et syndicat ont été infiltres.
    Ouvrez vos yeux , vos cerveaux , cessez d’écouter le chant des sirènes…(sa c très exactement porte téléthon.quand je pense que j’ai été aussi endoctrinee et fanatique que certains de gauche que je lis , c affligeant.

    • david dit :

      tu as raison lakri, certains essaient de nous faire prendre des vessies pour des lanternes en soutenant l’idée absurde qu’un ouvrier « de droite » serait moins populaire qu’un haut-bourgeois de « gauche ». le pire finalement c’est qu’ils croient parfois de bonne fois à leur propre mensonge. mais le réel est coriace…

  • lakri dit :

    Désolée pour les mots bizarres , c à cause de l’écriture automatique.
    Dans la derniers phrase , je voulais dire « c très exactement pour melenchon )

  • lakri dit :

    J’avais jamais vu les choses sous cet angle , mais c’est tout à fait sa 🙂

    • Jym dit :

      le FDG ; le FN c’est pareil , c’est de l’endoctrinement ideologique , de la prise de tete pour gogos ! tu as parfaitement raison , la politique n’a rien a voir avec la moralité et le bon sens ! c’est du theatre et on est d’accord !

  • Jym dit :

    toutefois Melanchon est plus proche de Chavez que les Le Pen , il est internationaliste comme lui ( c’est l’essence meme du bolivarisme) quand le FN est nationaliste .

  • lakri dit :

    C très dangereux , tout sa.
    Lepen comme melenchon ne sont pas des solutions , ils sont vendus au pouvoir.
    ils me degoutent autant l’un que l’autre voir, voir melenchon + , puisque je me suis fait avoir à cause de squ’il y à de meilleur en moi (le fdg gratte la bonne corde , lol.j’ai même boité et tracté , c vous dire comme j’avais envie d’y croire)
    Et le + frappant pour moi restera l’attitude des militants sur les réseaux sociaux.tans que c’était pour dire « on lâche rien » et partager des liens consensuel , l’ambiance était bonne et fraternelle.
    Mais quand j’ai dit que j’aime dieudonné , on m’a traitée de fâcho ! Alors que je suis moitié algérienne moitié française , et au delà du racisme , à l’instar de dieudonné et des metisses.
    en parallèle à mon engagement pour le fdg , je faisais bcp de recherches sur l’époque , et c la que je me suis aperçue de pleins de choses (dont la duplicité de melenchon).quand j’ai voulu partager sa avec les militants fdg , je me suis heurtée à des attitudes obtuses et sectaires.sa m’a bcp choquée , un vrai fascisme de gauche.j’étais consternée.
    le cas balme aussi , à achevé (si besoin était) de me convaincre de fuire cette atmosphère malsaine.

    Quand au fn , étant donné que j’ai toujours fait parti de ceux qui les détestent et les diabolisent (jusqu’à ma prise de conscience) , je ne peux rien en dire.je ne les connais pas trop.
    Mais j’espère qu’ils sont moins endoctrines qu’au fdg , sinon on est pas rendu.mais j’ crois pas trop 🙂

  • Jym dit :

    le FN est un parti comme un autre , avec tout ce que ça represente , les guerres de clans , les purges , les luttes d’influence , l’illegitimité de la representation electorale , du bizzness permanent , la presence encore puissante des vieilles barbes du nationalisme pur et dur , le racisme y est aussi present que d’autres partis , pas de difference , y compris avec le FDG , quand Melanchon fait son discours de Marseille sur les bienfaits de l’emigration , il se tire une balle dans le pied et perd quelques % juste là dessus , erreur fatale . . . bref les magouilles politiques , je suis corse et ya bien longtemps que je ne me fais plus d’illusions sur la politique . . . ici en corse on cultive une certaine distance pleine d’ironie et de fatalisme lucide . . . et si les gens votent ici comme ailleurs c’est du au clientelisme et a rien d’autre sinon ils sortent pas de chez eux . . . . la politique c’est l’enfumage et le piege permanent , c’est pareil pour les « mouvances » et pareil aussi pour les sites qui les represente . . si tu cherche de la droiture et de la moralité c’est pas là que tu la trouvera . . apres j’attends qu’on me demande ce que je propose . . bah ne votez pas , si le taux d’abstention atteint la ligne rouge (50%) c’est là que tout le systeme tombe et que les politiques delegitimisés roulent des joints et prennent du lexomyl . . c’est la panique assurée . .:)

  • Jym dit :

    « Les hostilités ont commencé lorsque monsieur Rouillan s’est fendu d’un communiqué au ton belliqueux concernant Alain Soral, dont le site Égalité & Réconciliation avait repris « l’entrevue » que nous avions réalisée. » . . . question : comment ça s’est passé ? Rouillan etait il au courant que ça partait chez E&R ? Diktacratie l’a t’il prevenu que ça allait se passer comme ça ? Est ce qu’E&R savait qu’un interview etait prevu avec Diktacratie ? E&R peux reprendre tout l’interview au mot pres sans l’accord de Diktacratie ?
    Je le repete je poserais les memes questions si ça c’etait passé avec un ex OAS . . j’attend pas de reponses , de toute façon ça me gave ce genre de truc .

  • kelly dit :

    Jym, au risque de répéter ce qu’on a déjà pu dire là dessus, je vais tenter de répondre à tes tracas.
    E&R ont déjà relayé plusieurs articles de Diktacratie, en effet, le contenu de nos articles n’est pas privatisé,(heureusement!) chacun peut alors le partager sans nous demander d’autorisations (et je le répète tant mieux!).
    Voilà ce qu’il s’est passé pour l’interview de Jann-Marc, elle n’était pas vouée à se retrouver sur E&R ni sur les autres sites dans lesquels elle apparaît. Nous ne sommes pas sectaires, et tant mieux si les propos de Jann-Marc sont entendu par un maximum de personnes, quelles qu’elles soient. La deuxième vie de nos publications ne nous appartient pas, mais lorsqu’on revient à la source, donc notre site, le socle idéologique s’affiche clairement.
    J’ignorais qu’il y avait une lutte à mort, une guerre sociale de cette ampleur entre dissidents, guerre apparemment plus importante que la cause elle-même. Mais nous espérons que les analyses et expériences de Jann-Marc ont touché et éclairé un maximum de consciences pour mettre fin au dogme de la représentativité.

  • Jym dit :

    etre pour la fin du dogme de la representativité c’est etre sage finalement . . pour la guerre entre dissidents , c’est sur que si E&R reproduit l’interview de JMR il explose en vol ! ça c’est obligé . . .

  • Jym dit :

    j’ai pas commencé a lire Rouillan depuis cet interview , j’ai commencé depuis quelques années a lire les textes de la « bestiole » , notemment ses articles pour CQFD (Ce Qu’il Faut Detruire) , qu’il ecrivait de la prison , je vous invite tous a relire ses textes . . . si on m’avait posé la question de savoir comment allait reagir JMR si son interview atterrissait chez Soral je vous aurait repondu qu’a mon avis ça lui plaira pas ! Je ne parle pas de mon appreciation personnelle du site de Soral . . c’est secondaire . . . sinon David , les enfants ils naissent dans les choux ?

    • david dit :

      lorsque je te demandais « pourquoi obligé ? », je voulais surtout laisser entendre que rien n’oblige. sauf ce que l’on a choisi. si je suis obligé cela signifie que je suis déterminé, que suis agi (par mes passions, pulsions ou par mon environnement), est non un sujet libre qui soit capable de se maitriser. rien n’oblige à homme à un devenir un criminel, même si son répertoire de choix peut-être restreint par des conditions objectives peu favorables, le passage à l’acte est choisi, voilà tout.

      • david dit :

        et toujours cette arrogance sans laquelle on ne reconnaitrait pas un « bon gauchiste »…

        en grand humaniste, généreux j’imagine que tu ne tarderas à terminer l’une de tes réponses à un de tes interlocuteurs par la formule « achètes-toi un cerveau »

        l’humilité est l’une des vertus de l’honnête homme, Jym

  • Jym dit :

    je vous invite aussi a relire les coms sur Rouillan (sur E&R) ceux d’avant sa mise au point et ceux d’apres . . . dites moi ce que vous en pensez . . si j’avais lu les memes aneries ici je ne serais plus là pour en parler . .. je regrette donc doublement le fait que cette exclusivité n’aura duré qu’une journée .

    • Salut Jym ! J’ai noté de nombreuses confusions dans les propos de Rouillan. Par exemple quand il parle de la bande à Bonnot, qu’est ce qu’il voulait dire ? Parce que ces mecs là c’étaient que des bandits ! Rien à voir avec mes quatres fantastiques (Ravachol,Henry,Vaillant et Caserio),qui eux avaient un véritable message politique…aussi radical était-il, je le concède ! Donc que faisait Rouillan à ce moment : l’éloge laborieux d’un prestigieux banditisme ?!? J’aimerais avoir ton avis là-dessus.
      Sino tu te prétends libertaire et tu t’acharnes à défendre un mec qui s’est finalement rallié au NPA !!! Je t’invite à lire Bensaïd, et en particulier Eloge de la politique profane, pour rapidement comprendre que ces gens là sont les faux amis des libertaires. Toujours à blablater jusqu’au moment où eux auront le pouvoir – donc jamais ! -, ces faux révolutionnaires ne font que dénigrer des alternatives de révolte pourtant originales (celle zapatiste d’un Holloway par exemple)… Comme dans tous les autres partis politique l’intérêt premier est la quête de reconnaissance avant celle de « dominance » comme dirait mon ami Laborit (texte de demain !!!)
      Et puis « libertaire », aujourd’hui c’est un mot bien nébuleux et en même temps bien pratique. Sous couvert d’une quête de liberté plus grande que les autres (car dans le fond c’est de ça dont il s’agit !) on refuse en bloc ceux qui tentent de mieux vivre ensemble mais dans un style un peu différent… mais le débat serait trop long, alors je te laisse à ta liberté chérie, celle que nous autres de Diktacratie nous estimons possible que si elle est partagée par tous et SANS EXCEPTION ! (Toute la différence est là donc…)

      P.S. Si tu es lecteur, je t’invite à lire un livre d’Alain Soral – et ce n’est pas une provocation !, car ce mec est avant tout un écrivain ( et puis avant de combattre un homme comme ses idées il est important de savoir ce qu’il a dans le ventre), c’est donc son « Abécédaires de la bêtise ambiante », il fait beaucoup, beaucoup réfléchir…

  • Jym dit :

    bah Bonnot avant de se consacrer a « la reprise individuelle » (les braquages) c’est un anarcho syndicaliste qui a commencé a bosser a 14 ans dans les usines automobiles , a une epoque ou les ouvriers et leurs familles vivaient comme des chiens et ou les syndicats n’obtenaient absolument RIEN du patronat , on tirait sur les grevistes et point barre ! La « bande a Bonnot » Callemin , Dieudonné , Garnier . . ils viennent tous du journal l’Anarchie , ils sont tous fichés anar avant de devenir les « sanguinaires ennemis numero 1 » . Pour le NPA , Rouillan a besoin d’une formation politique pour le soutenir en cas de complications , son statut administratif du moment est fragile et le retours a la ratiere toujours possible , enfin moi c’est comme ça que je vois les choses , a sa place j’aurais fait pareil et le seul parti d’accord et possible c’est le NPA , il allait quand meme s’allier avec le FN ou l’UMP . . . quand au front de gauche ils doivent pas etre pressés de voir arriver un sacristain comme Rouillan . . . je ne suis pas du tout etonné de son ralliement (alimentaire) au NPA . . Quand a la liberté , ça s’organise un peu , j’aime pas le boulot , ça tombe bien je ne respecte pas l’argent , j’ai une vieille voiture de collection et c’est une des seules choses dont je suis proprietaire , je loue un chalet meublé , j’ai rien a moi , pas de portable , une seule facture papier par mois (internet) dans la boite aux lettres que j’ouvre une fois par semaine . Je me demerde comme je peux en exposant mes photos et en les vendant . . . je ne vote pas , la politique est immorale , c’est le territoire des coups tordus et je n’aime pas les reactions de meutes ni les lynchages . . .et je trouve qu’ici il y a encore du sensé dans les coms , Soral en lui meme est peut etre quelqu’un de sincere , je trouve apres avoir parcouru les coms des articles d »E&R qu’il ne merite pas , dans ce cas , un lectorat aussi nul , je suis desolé mais quand je lis les fils de com j’hallucine devant autant de connerie puerile . . . j’espere que les dieux du net seront plus clements avec vous . . .

    • La vraie raison de leur départ du journal l’Anarchie ?
      Tu comprends pourquoi pour moi ils sont donc des bandits, leur passé ne les sauvera pas, ça serait trop facile sinon. Nous sommes ce que nous faisons, pas ce que nous avons été… La bande à Bonnot est vite devenue une bande d’assassin qui a vite oublié les préceptes anarchistes de leur jeunesse.
      Les mexicains, les russes puis les espagnols ont montré autre chose dans la pratique de l’anarchie, quelque chose de plus noble je crois….

  • Jym dit :

    c’est un debat depuis 1910 , une chose est sure ce sont des anarchistes qui sont passés au grand banditisme . . des corsaires passsés a la piraterie . . . y’en a eu chez les anars , y’en a eu chez les extremistes de droite (des OAS qui passait aux braquages) ça a toujours existé . . . mais la reflexion de Rouillan sur le sujet n’est pas isolée. .

  • Jym dit :

    la raison de leurs departs d »Anarchie c’est que Bonnot est venu les recruter . . aussi simple que ça. .

    • La raison de leur départ c’est que cette anarchie là ne leur rapportait rien, pas de gloire, pas de fric. C’est aussi trivial que ça… Additionné au fait que la dimension théorique de la révolution libertaire est très ennuyeuse…d’où les braquages ! Mesrine l’explique très bien dans son livre « Instinct de mort », l’adrénaline et la reconnaissance n’ont pas besoin d’idéologie, mais si ça peut aider on peut toujours discourir alors…
      Demain nous publions un texte de Laborit qui résoudra définitivement notre débat, je t’invite à le lire avec intérêt…

  • Jym dit :

    oui , l’appat du gain , mais si on se penche un peu sur le coté suicidaire des Bonnots , des Mesrines , d’autres . . . le fatalisme des pirates qui les premiers inventent un systeme de securité sociale et des chartres basées sur l’egalitarisme . . . on peux leurs reprocher ce qu’on veux mais faut avoir des corones pour se marginaliser a ce point . . . la bande a Bonnot c’est pas des incultes , Mesrine est un gars qui lisait enormement , avec une grande culture generale . . moi qui suis corse le debat sur le commando Colonna c’est la meme chose . . . a demain alors .

  • lakri dit :

    Jym , je reviens sur sque tu disais , au sujet de ne pas voter.c’est bien mon intention , et je pense que nous serpns de + en + nombreux a nous abstenir.
    Mais je pense qu’ « ils » s’en foutent , et s’en foutrons 🙂
    Non vraiment , je ne vois pas d’issue (hormis une revolution qui sera reprimee de maniere sanglante ,mais bon )

  • Jym dit :

    je ne pense pas qu’ils s’en foutent . . .sans legitimité . . Apres une revolution . . . si on regarde les etats d’Amerique centrale ou du Sud , ils se sont tapé pour certains des decennies de lutte pour passer a l’extreme gauche , pour d’autres ça a eté a la suite d’un processus electoral avec qq coups d’etat , tous ont subi les juntes made in US governement , au Portugal ça a eté le scenario ideal , genre deux millions de personnes qui marchent trankilou vers l’assemblée generale , là y’a plus de repression et toutes les portes s’ouvrent . . . on verra bien .

  • Jym dit :

    Un seul point commun entre toutes ces luttes de liberation ont toutes eté portées par une ideologie d’extreme gauche contre une ideologie d’extreme droite . . . je n’ai encore jamais vu le contraire . . .sauf a considerer un coup d’etat militaire comme une revolution , comme disait Petain , Pinochet ou Stroessner ‘la revolution nationale » . . .:)

  • cool raoul dit :

    Alain soral nous fera peut etre part de sa réflexion à ce sujet lors de sa prochaine vidéo du mois, que je t’invite à regarder avec grande intention Jym.il est l’un des principaux concerné de ce débat il mérite donc l’écoute car il est le seul à ne pas s’être encore exprimé.tu pourra ensuite avec un peut de recule enfin comprendre que cette petite querelle est à contre sens de notre combat à tous qui est le même la lutte contre le nouvel ordre mondial

  • Jym dit :

    bon bah on ecoutera ça avec interet . . . jusqu’a present seul l’extreme gauche a engager des luttes de liberation et a les conclure . . .comme je l’ai dis juste plus haut une revolution d’extreme droite c’est un coup d’etat avec une junte au bout mais pas toujours (De Gaulle 58 , les 2 elections de Bush Jr etc etc) . . apres y’a la conception qui consiste a prendre le meilleur de chacun , perso c’est pas parce que notre classe politique a ruiné ce pays et ses valeurs que je vais m’allier ou meme collaborer de pres ou de loin avec ces cons pretentieux de pompiers pyromanes de frontistes . . j’imagine pas un Chavez collaborer avec la tres puissante extreme droite du Venezuela . . . pas de querelles là dedans , juste un opinion , le mien et je suis pas sur d’avoir raison . . pour ça que je ne demande pas aux autres de penser comme moi , ils se demerdent .

  • Sans provocation, aucune, Jym je t’invite à oublier cette extrême gauche, celle d’un bolchévisme dégénéré, et à t’ouvrir à une vision politique plus adaptée à notre société contemporaine. L’extrême gauche dont tu parles a été complice d’insupportables crimes EN NE FAISANT RIEN POUR STOPPER la gauche (demi soeur) au pouvoir qui les faisait.
    Cette logique des partis à laquelle tu participes ne fait que scléroser ta vision des choses…
    je t’invite à débattre autour de Laborit (un vrai libertaire, pour le coup), ou de notre vision de la démocratie (mixte entre Athènes de Démosthène et Cronstadt de 1921)… et là rien ! Tu t’entêtes à parler extrême gauche contre extrême droite ! Pour aller où ? L’extrême gauche française ne fait plus rêver personne, et n’apporte plus de réponses quant aux vrais problèmes de nos concitoyens. L’esprit de ce parti s’est littéralement embourgeoisé et apporte du même coup bonne conscience à quelques nostalgiques d’un grand soir fantasmé !! Et pire, ce parti n’a aucune chance de prendre le pouvoir ou d’influencer ce qui l’ont, alors c’est quoi ? L’idiot utile ?
    A l’image d’un Rouillan qui est tombé à cause d’un « Pascal » donné à un paysan qui venait naturellement de les aider… Merci aux domestiques, donc ! C’est mal les connaître quand même, putain ! Et puis ce même Rouillan n’était-il pas sensible par ailleurs aux filles, même celles aux sensibilités politiques « légérement » différentes… Alors le discours des puristes je m’en méfie sérieusement, aussi courageux et radical ont-ils été par le passé…
    A Diktacratie nous invitons à ne suivre personne mais partager le pouvoir entre tous (c’est là qu’on voudrait centraliser le débat), alors nous ne pouvons cautionner le message des extrémistes de gauche, surtout avec de telles casseroles, un message en plus relayé par des syndicats – orphelins d’un Pouget – et qui organisent la soumission des pauvres travailleurs sous couvert de revendications et d’émancipation… Ne jamais oublier que le pire ennemi du soviet c’est le bolcho, alors si tu te revendiques libertaire, oublie les partis politiques quels qu’ils soient !

  • Jym dit :

    oui oui mais je les oublie . . mon point de vue etait purement historique , je ne me sens pas plus proche de l’extreme gauche (europeenne surtout) que de l’extreme droite . . .ils ont un peu trop deconné pour moi , l’un comme l’autre . Je n’associe pas les deux , je m’eloigne des deux dés qu’ils pointent le nez . . le texte de Laborit est interessant mais j’attendais de le relire avant de poster , disons en gros que ces ecrits datent de 35 ans et qu’il n’a pas assisté au basculement des 2/3 de l’amerique latine . . mais je debattrais plutot sur la page adequate . . . l’ideologie d’extreme gauche sud am ainsi que leurs fonctionnements n’ont pas grand chose a voir avec l’extreme gauche europeenne . . on peux pas comparez le NPA et les heritiers du sandinisme par ex . . pendant que les uns squattaient les MJC les autres se bastonnaient avec des juntes surarmées qui plaisantaient pas . . . pas le meme parcours . .

  • Vincent Réjon dit :

    Sur Rouillan Soral n’a pas été très très gentil lol

    http://www.dailymotion.com/video/xtb0fk_e-r-soral-rentree-2012-partie-3_news#from=embediframe

    C’est Jym qui va être triste.

    J’entends déjà « ouin ouin Soral c’est un gro facho. Il meu rapelle Lézeurléplussombres !!! »

  • Qui ment Soral ou Dicktacratie ? dit :

    Soral a 17min48, il a relayé l’entrevue « a la demande de ceux qui l’avait faite »… CQFD

    • Salut « Qui ment Soral ou Diktacratie ? » ! Ou devrais-je t’appeler Florian Oliv… ! Toi, tu viens encore faire ton petit procédurier, ton petit caniche-gauchiste-fachiste sur notre site. Tu me fatigues à parler de trucs dont tout le monde se fout et qui n’apporte rien au débat de fond…
      J’espère te croiser bientôt pour dialoguer franchement avec toi. Nous sommes apparemment voisins, non ? Alors tu t’informes un peu, genre tu lis Finley, Guérin et Pasolini (les textes sont en partie sur le site !), puis on se retrouve au Petit Nice par exemple et on DISCUTE – tu gardes tes méthodes de collabo dans ton placard surtout. Moi je cherche à convaincre tout le monde SANS EXCEPTION (lis notre troisième maxime en haut !!!)
      Donc RDV bientôt place Jean Jaurès ! Ca tombe bien, c’était un gars ouvert et qui n’avait peur de rien… qui a construit et non détruit un idéal !
      Amicalement…

  • Qui ment Soral ou Dicktacratie ? dit :

    Si tout le monde s’en fou, tu n’as pas de raison de t’énerver !
    Quand a moi, je ne compte pas me déplacer a Montpellier spécialement pour te parler, j’y vais quand j’en ai besoin (je n’y habite pas !)
    En attendant, je procède toujours par l’argumentation, et peut-être pourras tu dire qui ment au final, soral ou diktacratie ?
    Et je ne cache pas mon identité, ce n’est pas trop compliqué. SI je n’avais pas signé mon précédent commentaire, c’est uniquement parceque rien n’indiquais que vous l’auriez publié ! Étant donné qu’il y a une modération antérieure.

    • En attendant le menteur c’est toi : d’où il y a modération antérieure ? C’est moi personnellement qui t’es publié hier soir pour la première fois et pour te montrer qu’on ne craignait personne, qu’on ne refusait personne ! Si tu as peur de parler à visage découvert, si tu as peur de dialoguer avec moi, si tu as peur de réfléchir et de t’ouvrir aux autres, aux différents, hé bien soit, passe ton chemin !
      Ne perds pas ton temps à pinailler sur notre site… et si ça t’amuse tant mieux, mais ici on dialogue, on débat, on ne règle pas des comptes petits-bourgeois façon « c’est celui qui dit qui est ! ». De plus je connais ces méthodes de caniches qui ne sont là que pour la raillerie inhibant toute réflexion sérieuse.
      Pour m’énerver, tu m’énerves et je ne suis pas « tout le monde », alors…
      Tes arguments je ne les attends plus, tu as eu l’occasion de m’en donner, ils sont où ?
      Enfin pour l’histoire Rouillan-Soral, je constate qu’indépendament du comment-la vidéo-s’est-retrouvé-à-Egalité et Réconciliation (ça n’était pas mon affaire et ça n’apporte rien au débat), le passé prestigieux d’un dissident t’a aliéné au point de soutenir aujourd’hui un fascisme pervers et dangereux,un fascisme sous couvert d’antifascisme que nous combattons vigoureusement sur Diktacratie…alors soit tu débats de choses qui en valent la peine, mais je doute que tu le veuilles vraiment, soit tu vas te faire plaisir parmi tes semblables, en crachant sur tous ceux qui ne pensent pas comme toi…
      A bon entendeur salut !

  • Qui ment Soral ou Dicktacratie ? dit :

    « modération » n’implique pas censure. C’est juste le fait qu’il n’y a pas publication instantané…
    Et si tu veux effectivement mener un débat avec des arguement évite d’insulter ton interlocuteur (caniche, petit-bourgeois) tu aura plus de chance qu’il continue a te parler.
    Et une fois encore (car c’était déjà le cas sur dailymotion), ce n’est pas moi qui parle de fascisme. Je n’ai pas employé ce terme.
    Enfin, personellement je ne crache pas sur tout ceux qui ne pensent pas comme moi, d’une part, et d’autre part, je n’y prend pas de plaisir.

Réagissez à cet article :

FERMER
CLOSE