Jann-Marc Rouillan : interview exclusive !

Jann-Marc Rouillan : interview exclusive !

le 21 août, 2012 dans Les prohibés par

En plein cœur du mois de juillet 2012, à Marseille, nous avons rencontré Jann-Marc Rouillan.

Accompagné de fidèles camarades, cette figure historique de la résistance radicale des années 70-80 nous livra son expérience et ses réflexions dans une entrevue généreuse et décontractée.

Partie 1 : Gouvernance nationale vs transnationale ; Concentration des pouvoirs et globalisation ; Marseille dans Autopsie du dehors ; Lutte des classes et gauche institutionnelle ; Conscience citoyenne ; Servitude volontaire vs Résistance ; Individualisme  vs collectivisme ; Pouvoirs et partage ; Logiques de partis et extrême gauche.

Jann-Marc Rouillan / DIKTACRATIE : L’entrevue -… par DIKTACRATIE

Partie 2 : « La désobéissance civile » : mots et pratique ; Lutte et liberté ; Comment vivre dans le système capitaliste ? ; Ordre social et divertissement ; Nationalisme et impérialisme ; Résolution et détermination ; Conscience et inconscience politique ; Avant-garde et mouvements dissidents ; Démocratie et partage des pouvoirs.

Jann-Marc Rouillan / DIKTACRATIE : L’entrevue -… par DIKTACRATIE

                Kelly Schmalz & Yohan De Doncker

26 Commentaries

  • MARRA Patricia dit :

    Je suis avec attention votre actualité sur FB, cet entretien était fort intéressant. Cependant j’aurai plusieurs remarques à formuler ceci ne remettant pas en cause le fond de l’entretien bien sûr.
    La première c’est lorsque Jean Marc Rouillan dit à la journaliste ou à la personne qui mène l’interview qu’elle doit le tutoyer car, dit-il, le vouvoiement c’est pour l’autorité. Comment peut-on être pour l’égalité et le partage et dire qu’il y a deux clan et que le vouvoiement c’est pour l’autorité. N’a-t-il pas réglé tous ces conflits d’autorité et comme il le dit si bien lui même tuer son gendarme intérieur. D’autre part la liberté permet à l’autre de vouvoyer si c’est ce qu’elle désire; En général le tutoiement vient naturellement, il n’y a pas besoin de l’imposer ni de se l’imposer.
    Deuxième remarque, lorsque la personne qui dirige l’interview lui cite La Boétie Dans la servitude volontaire « soyez résolu à ne plus servir et vous voilà libre » Il s’agit d’un état, c’est a dire si je suis à l’intérieur de moi complètement imprégné par la volonté de ne plus servir alors je devient libre. Lorsque je dit je devient c’est instantané. Il n’y a pas d’action, il n’y a pas de temps, il y a juste un état. Je pense que c’était le sens de la question d’ailleurs. Cela illustrerai que la libération dans la « vie extérieure » passe par une libération intérieur et alors cela devient automatique, il n’y a plus besoin de « lutter jusqu’au bout » pour reprendre les paroles de Jean Marc. D’ailleurs si on va jusqu’au bout de l’étimologie du mot résolu(resolutus, participe passé de résolvo: re,le contraire et solvo solution qui ont donné le verbe résoudre. Résoudre est une action (j’essaie de résoudre un problème) résolu, est un état, je n’ai plus besoin d’agir puisque je suis dans un état (intérieur) libre. En écrivant je m’aperçoit du clin d’oeuil de la langue française à propos du mot état. Nous sommes ici dans le vif du sujet.

  • david dit :

    Fervent défenseur de la liberté d’expression intégrale et partisan du dialogue trans-courants, c’est avec la plus grande attention que j’ai écouté cet entretien que je vous remercie de diffuser sur votre site.

    J’espérais, avec sans aucun doute un peu de naïveté, davantage d’autocritique, qui fut un temps le sport préféré des « gauchistes », de la part de Monsieur Rouillan et j’attendais surtout une pensée révolutionnaire renouvelée : quelle déception ! son adhésion même distanciée au NPA en constitue malheureusement le criant symptôme : les mêmes veilles lunes à peine réchauffées nous sont resservies, l’ennui rendu par un jargon abstrait à la saveur surannée et un peu de sans-papierisme consensuel pour faire moderne ne suffissent pas. Je crains que Monsieur Rouillan soit fort dépassé par les évolutions qu’a vécu notre beau pays et le monde depuis les années 80 (ce que je comprends fort bien par ailleurs…) et qu’in fine il connaisse assez mal Marx (quelle paradoxe!) qui pour des questions de cohérence ne se déclarait pas lui-même marxiste (la dialectique est l’ennemi du dogme).

    Les questions posées sont très pertinentes et ne méritent malheureusement pas les faibles réponses proposées par Monsieur Rouillan sur les différents thèmes abordés : transformation du capitalisme, mobilité des facteurs de production, immigration, destruction des cultures populaires, formes de la démocratie directe, souveraineté, rôle de la nation comme contre-logique au capitalisme globalisée). Sur tous ces thèmes, la réflexion critique et actualisée lui fait pour l’instant défaut. Seuls, les propos sur l’éthique du révolutionnaire comme guerrier et la critique de la débauche (rebellitude au kilomètre vendue par le système) sortent (un peu) des sentiers battus. Quelle tristesse ! Enfin, je me méfie de plus en plus de ces révolutionnaires qui font « leur » révolution sans le peuple (les gauchistes disent d’eux mêmes qu’ils constituent une « avant-garde » mais ils sont tellement à l' »avant garde » qu’il laisse le peuple très loin derrière eux, si loin que le peuple n’est plus qu’un support fantasmé) voir contre le peuple (« tous coupables »?).

    Bravo néanmoins pour cette courageuse initiative et pour la qualité des questions posées.

  • kelly dit :

    Merci beaucoup à vos deux pour ces commentaires de qualité, construits et constructifs.

    Patricia, je pense que le tutoiement pour Jann-Marc Rouillan constitue un acte à travers le langage, qui influe sur les représentations mentales et favorise un rapport d’égal à égal; le vous étant symbolique et relatif aux hiérarchies verticales, de domination donc, là où le « tu » a sa place dans les mouvements horizontaux, d’échanges, de partages, de mutualisation des compétences et des expériences dans l’intérêt de chacun. Comme on dit, les mots définissent nos représentations et entraînent les actes, c’est pour cela qu’il faut rester maître de leur sens. On voit bien d’ailleurs que le maniement du langage est un outil de domination, à l’instar de la novlangue dans « 1984 », aujourd’hui, on fait la guerre pour instaurer la paix, on confond la liberté avec celle de consommer, ect…
    Je pense d’ailleurs que la liberté n’advient pas seulement par un état intérieur. C’est un combat, si l’on n’y travaille pas tout les jours, elle recule, car comme le dit La Boétie, notre instinct de servitude reprend le dessus, tant l’oppresseur guette les failles intrinsèques à la nature humaine.
    La Boétie dit aussi qu’il faut souhaiter la liberté en premier lieu. Etre « résolu » conditionne alors les actes. Tout sera alors entrepris pour défendre ou gagner ce souverain bien qu’est la liberté, comme on se battrait pour respirer et vivre. Là où la confusion règne, c’est lorsqu’on nous fait croire que penser librement, c’est être libre. Or comme les mots définissent des schémas de pensée, la propagande médiatique viole jusqu’à notre inconscient afin d’enrayer tout processus contestataire.

    David, il ne faut pas oublier une chose, c’est que Jann-Marc Rouillan, n’est pas intégralement libre de son expression, pour pouvoir être entendu, il s’autocensure, afin que l’on ne l’accuse pas à nouveau d’inciter à la lutte armée, ect…ces propos sont passés au crible afin d’éviter qu’il n’éveille des consciences. Au sujet du NPA, il s’explique clairement dessus comme il le dit, il doit réapprendre, et évoluer au sein d’un parti fait partie d’un processus qui constitue un moyen et non une fin. De plus le rassemblement autour d’un parti permet aussi de gagner en nombre. Ensuite, comme il le dit la lutte des classes et du prolétariat est un combat qui advient et qui a l’avenir devant lui. Rouillan est alors comme un « chercheur » en la matière. Ensuite, je pense que le nationalisme pour lui n’est pas la panacée, la « déconnection » comme il l’appelle, peut permettre de protéger pour un temps, mais ne garantira pas l’éradication de la source de l’oppression. Je pense aussi que les analyses de Jann-Marc sont actuelles, mais que nos codes diffèrent. Et puis Jann-Marc n’est pas un surhomme, et qui peut se targuer d’avoir LA solution ou l’ultime analyse ?

  • Tolosa antifascista dit :

    Mise au point de J.Marc ROUILLAN

    Hasard malheureux de la toile et projet de créer de la confusion (là où il n’y en a aucune), mon interview donné à deux intervenants de Diktacratie.Com a été reproduit le 23 août sur le site d’Alain Soral.
    Le projet de ce sinistre individu est bien connu. Il est ancien et remonte aux années de la peste brune. Il est tout simplement réactionnaire. En fait, il tente de démontrer qu’il existe une extrême droite qui serait antisystème, anti-impérialiste et anticolonialiste. Et mieux, qu’elle serait la seule voie praticable de nos jours.
    Pour cela, il a besoin de construire des ponts imaginaires avec des militants radicalement antisystème, anti-impérialiste et anticolonialiste comme je l’ai été en tant que combattant d’Action Directe et comme je le suis car non-repenti.
    Aujourd’hui cet ignoble ver de terre ose utiliser mon nom et mes mots qu’il sache toute fois qu’aucun lien n’est possible que le seul affrontement à mort entre réaction et révolution, extrême droite et extrême gauche, fascisme et antifascisme, domination blanche et internationalisme.
    Aucune discussion n’est possible avec la racaille réactionnaire.
    Qu’ils crèvent !

    JMR

    • Cédric dit :

      On peut reprocher des choses à Alain Soral mais surtout pas ce qui est écrit ci dessus qui n’est qu’un ramassis d’insultes puériles. Diktacratie.com ne peut cautionner de tels propos indignes d’un vrai révolutionnaire . Aussi quand on veut régler des conflits personnels le fait-on en face des personnes concernées et non lachement par voie interposée. Grosse déception pour ma part de voir que la retraite peut affecter l’esprit comme le courage…

      • Al dit :

        Merci à Cédric pour son message. J’ai découvert Diktacratie il y a peu de temps, et j’apprécie sa ligne éditoriale ainsi que la ligne de conduite de ses membres.

    • david dit :

      « domination blanche » ? égalité et réconciliation n’est pas un site identitaire, il faut s’informer un peu M. JMR avant de parler.

      en « une mise au point », il se dévoile comme un personnage insultant et haineux qui ne supporte pas l’existence de personnes qui ne pensent comme lui il veut (il l’ordonne). sa révolution risque d’être un bain de sang peu ragoutant et tout ça pour l’amour de l’humanité bien entendu. comme disait pasolini (écrits corsaires), un jour « le fascisme s’appellera antifascisme », je crois que nous y sommes, non ? quel est l’intérêt pour le peuple de passer d’une dictature des 1% (capitaliste) à une autre encore plus sauvage (révolutionnaires plus purs que purs) : aucune !

      je crains fort que l’accès à l’espace public de JMR ne soit de courte durée. le regrettera-t-on ? pas sûr…

  • Archimage dit :

    pourquoi etre aussi virulent envers ces personnes qui en prennent deja plein la gueule en raison de leur engagement

    helas toute revolution en France est et restera improbable
    une des raisons tres bien illustrée par cette reaction de JMR :

    ce clivage gauche/droite désormais inefficace pour décrire le réel de maniere pertinente ,
    mais encore efficace car savamment entretenu et pas que par le systeme , suivez mon regard , pour diviser et monter les dissidents les uns contre les autres

  • Gocho dit :

    pourquoi relayer une telle *****? Un mec qui fait de la taule et qui se permet de l’ouvrir, il a du en chier mais c’est pas une raison pour chier sur les vrais combattants, perso j’apprend beaucoup plus avec une vidéo de Soral qu’avec lui, c’est clair.
    Alors question: COMMENT PEUT-ON LUTTER CONTRE LE SYSTÈME ET ÊTRE INSCRIT AU NPA?! C’est un non-sens complet, le NPA n’étant qu’un relais du mondialisme et seul son drapeau rouge rappelle vaguement une idée de révolte, mais derrière celui-ci que du vent! Le type a du se perdre en route…

  • kelly dit :

    Gocho, tu part d’un point de vue emprunt de préjugés, la même réaction que peuvent avoir, en miroir, d’autres personnes dites « gauchistes » envers Soral par exemple. Ici, nous donnons la parole à tous ceux qui apportent une réflexion et une analyse pour une construction démocratique. D’autre part, c’est un raccourci de la pensée que de juger un homme à l’aune de son casier judiciaire. Un homme qui a fait de la prison n’aurait-il pas le droit de s’exprimer ? Dans la même veine, on peut citer Carlos, vrai combattant lui aussi, qui au nom de ses idéaux pour le partage, la justice et la lutte contre l’impérialisme est toujours sous les verrous; doit-on pour autant l’empêcher de parler ? Non, bien au contraire, car il faut bien avoir l’étoffe du combattant, du lutteur, pour incarner ses idées jusqu’au bout. Concernant le NPA, il s’explique clairement dans l’interview, et est tout à fait lucide là dessus.

  • Jym dit :

    bah Soral a eté un ideologue important du FN , pour l’equipe de Marine Le Pen qui cherchait un nouveau costard (moins voyant) pour son parti , il a quitté le FN pour une histoire tete de liste dans des elections municipales . . . depuis il est pas passé a gauche , il reste dans la mouvance extreme droite (plus que jamis) , Soral c’est un dissident du FN et le reste c’est du bla bla . . .alors que les soraliens arretent de faire les vierges effarouchées . . qu’ils assument au lieu de s’agiter comme des culbutos !

    • Al dit :

      Peux-tu faire l’effort de te renseigner avant de vouloir alimenter une bagarre stérile? Fais le au quotidien, tu te sentiras un peu bête au début, mais plus humble et fort par la suite.

      • Jym dit :

        Al , j’adore les conseils des gens humbles et forts . . . sans toi je ne serais qu’un ignorant obscurantiste , tu m’as sauvé la vie. . .merci .

    • luke dit :

      Jym, Soral c’est déjà un dissident du partie communiste, et c’est un ancien FN sauf que pour un raciste du FN j’entend peu de gens défendre les musulmans autant que lui. Regarde bien ce qu’il dit, ce qu’il a dit et explique nous ce que tu lui reproche précisement à part d’avoir essayé de changer le FN sur ses positions Xénophobe et antisocial. Alors au lieu de t’en prendre à un faux ennemis dont si tu regardes tu verras que tu partage 90 pct de ses idées vu que tu sembles être contre le pouvoir abonimable et manipulateur qui est en place et que tu semble vouloir, plus de paix, plus de justice, plus de transparence, plus de solidarité.
      Si tout le monde reste cynique et s’emploi à rentrer dans des quereles qui ne font pas sens, si personne ne veut faire l’effort de se rassembler pour dire non à ce totalitarisme économico-barbare qui veut définitivement faire de nous des esclaves, alors effectivement il ne se passera jamais rien!!!

      • Jym dit :

        l’apport du PC au FN est infini , tu as raison , je peux etre d’accord avec certaines des positions de Soral , notemment sur la guerre civile provoquée en Syrie , ça fait pas de moi un soralien . . . j’ai une conscience individuelle qui resiste aux sirenes meme quand elles chantent bien .

  • Jym dit :

    c’est pas une question de cynisme , si Jean Marie Le Pen ne lui avait pas refusé une tete de liste aux municipales il y serait encore au FN , sans lui Marine Le Pen n’aurait jamais pu conquerir le FN et ce serait Gollnish qui serait a sa place , ça c’est le 1er point , le 2 eme c’est que en effet le FN sans les voix des ex electeurs du PC c’est 5 % (pas plus) . . .Luke , tu dis que le FN defends pas traditionnellement le monde arabe , c’est faux , le FN aujourdhui (et les soraliens) defendent les partis nationalistes Baas (irakien et syrien) et ce depuis longtemps . . on le voit aujourdhui avec des sites comme info syrie qui sont moderés en sous main par le FN . . .Al , tu es bien gentil mais je ne me sens pas specialement intelligent mais pas specialement con non plus , y compris au quotidien . . .je ne me bagarre pas avec vous , je debat , et moi je vous dis que Soral c’est une nouvelle forme d’extreme droite , que vous le vouliez ou non , là dessus je rejoins totalemnt JM Rouillan qui est pas né de la derniere greve . . .maintenant si le fait que Soral c’est l’extreme droite vous pose un probleme de conscience je ne peux rien faire pour vous. . pas de cynisme là dedans , je le dis cordialement et avec humilité . . . si vous voulez d’autres precisions sur les think tanks et les « clubs de reflexion » auxquels participa ou a participé recemment Soral je suis a votre disposition . . vous verrez que tout ça c’est aussi a gauche que Benoit XVI . . . amitié .

  • Al dit :

    Si tu veux débattre, alors tu vaux déjà bien plus que ce M. Rouillan qui, si l’on se fie au message publié un peu plus haut, est un personnage particulièrement violent et obtus. Là au moins où Soral parle de réconciliation, lui parle de combat à mort. Je croyais que l’internationalisme avait pour but de rassembler plus que de s’entretuer? Je dois être un idéaliste.
    En ayant un peu épluché le sujet, j’en viens même à me demander si M. Rouillan ne fait pas partie de ces idiots utiles que le gouvernement sait employer pour un temps et à bon escient afin de régler des affaires sales aux dimensions parfois internationales.
    Et le fait qu’il continue d’employer les mêmes termes et concepts qu’il y a plus de 30 ans dans un monde qui n’a malheureusement plus rien à voir avec cette époque peut indiquer diverses choses. Le côté peut-être jetable du bonhomme, au même titre qu’on lance dans l’industrie du disque une starlette le temps d’un été? La stupidité profonde du bonhomme, mais j’aimerais tellement que ce ne soit pas le cas? Ou alors peut-être que M. Rouillan est dans le déni? Il n’y a pas de honte à revenir sur ses propos ou ses actions, car c’est bien celui qui passe son temps à faire la même chose en espérant obtenir un résultat différent qui est un imbécile.

    Plus proche de toi Jym, m’est avis qu’en référant systématiquement au FN ou à l’église catholique, tu ne fais pas forcément avancer les choses. Beaucoup de gens continuent d’ailleurs de les prendre pour cible sans trop savoir pourquoi d’ailleurs. Je ne dis pas qu’il faut les épargner car aussi bien le FN que le Vatican s’accaparent et dénaturent des valeurs qui ne sont pas les leurs, je pense simplement qu’il s’agit des cibles désignées par les gouvernants pour faire écran de fumée auprès de l’opinion publique.
    L’un comme l’autre n’est pas au pouvoir, et pourtant il n’y a jamais eu autant de division entre les peuples et au sein de chacun d’eux. Il n’y a jamais eu autant de communautarisme et d’absence de dialogue. Alors que font ceux qui sont réellement au pouvoir?

    Si la droite stigmatise les noirs, les arabes ou je-ne-sais quelle communauté (qui n’a d’ailleurs au passage pas vraiment de sens) en indiquant que ce sont eux les responsables des problèmes des français, la gauche les stigmatise par la concurrence victimaire en faisant passer des lois clientélistes forcément inégalitaires et donc mal perçues par le reste de la population. En somme, les personnes qui nous dirigent veulent qu’on se mette sur la gueule et nous tombons allègrement dans le panneau.

    En ayant créé Egalité et Réconciliation, Soral aura au moins permis à des personnes aux profils très divers de se réunir, d’échanger (parfois de façon intelligente) et de s’ouvrir à des sujets qui ne se cantonnent pas qu’à la politique (l’écologie par exemple, ce dont la majorité des personnes se foutent joyeusement). M’est avis qu’un type qui lance un tel site participatif et une collection de livres vaut toujours mieux qu’un gars qui crache des insultes et va en taper (si ce n’est pire) un autre aussi pommé que lui sous couvert d’antiracisme / fascisme.

    Fais un tour sur son site à l’occasion Jym, ce n’est pas que lui ou des illuminés qui y vont. Pour ma part, je consulte E&R assez régulièrement, ainsi que le Grand Soir et maintenant Diktacratie. Il faudrait aussi que je dresse une liste des livres que je lis pour la partager.

  • Jym dit :

    Frédéric Chatillon, cofondateur d’E&R,c’est le conseiller en communication et l’ami proche de Marine Le Pen . Philippe Peninque, ancien avocat, un « historique » d’E&R a rejoint l’équipe de campagne de la candidate FN en 2011 , paralellement il est toujours a E&R . . . d’autres sont dans la meme position , les relations entre E&R et le FN sont au beau fixe et pour cause . . . je me rappelle il ya quelques années des appels du pieds des idenditaires qui n’arretaient pas de nous (libertaires et anars) envoyez le message suivant : « nous avons des valeurs communes , unissons nous !  » . . . On sentait deja qu’un mouvement comme E&R allait bientot pointer son nez , le net a eté son conducteur , la suite vous la connaissez . . . Il fau etre tres tres prudent avec les discours politiques , leurs motivations et leurs leaders . . . c’est la raison pour laquelle je ne sympatiserais jamais avec un parti de plus de 5 personnes . . j’exagere un peu ok . . .

  • Jym dit :

    http://actualutte.com/ . . .je pense aussi a Monde libertaire.fr (moins generaliste) . . .je ne recommande pas alterinfo (on retombe chez Soral and co , le mot « alter » est utilisé par tout le monde) . .apres Diktacratie est interessant mais si vous y regardez de plus pres vous verrez qu’ils evitent soigneusement le probleme syrien (c’est quand meme pas rien cette histoire syrienne) , le probleme dans cette affaire c’est que le soutien a Assad (dans ce qui est une guerre programmée par les occidentaux qui arment les pires radicaux a poils longs de la planete) c’est le monopole du FN et . . . des soraliens (of course) , l’extreme gauche n’ose pas mettre les pieds dans le plat , de peur de passer pour des nationalistes soutenant une dictature sanguinaire , je les comprends un peu quand on voit la desinformation matraquée quotidiennement par les medias occidentaux. . . mais c’est dommage de voir que seule l’extreme droite prends position . . .et souvent en sous main . . je prends le cas d’Info Syrie . .

  • Jym dit :

    si y’a d’autres sites a recommander on est tous preneurs . . 🙂

  • Jym dit :

    je reviens un peu sur JM Rouillan , vite fait , je ne veux pas monopoliser cette page , Rouillan n’est pas totalement libre comme vous le savez , il n’a pas le droit de faire des commentaires politiques , il risque tout simplement de retourner a la ratiere pour ne plus en sortir , reconnaissez que ce mec a des corones ! Qu’il ne soit plus compris par les nouvelles generations de militants ça ne m’etonne pas du tout , ils ne reconnaitront jamais ce que ce mec a fait , ce qu’Action Directe a fait et ne comprendront pas plus les symboles auxquels ils se sont attaqué , ni la façon ignoble dont on les a traités (sur le modele de la polizei allemande , l’isolement total comme pour la bande a Baader) . . bref qu’on ne le comprenne pas ça m’etonne pas . . Maintenant il y a deja quelques soraliens qui lui ont rappeler qu’il etait dangereux pour lui de faire ce genre de declaration contre eux (vous saisissez la menace ?) . . .Rouillan on aime ou pas mais ce mec a des couilles en titane et il a pas de leçons a recevoir de personne . . Quand au site de Soral il avait pas a recupérer son interview !!! ça c’est une vraie connerie et je suis poli . . les naifs ne seront pas d’accord avec ça , les autres sont en en rogne . .quand a lui il a du peter un cable quand il a vu ça . . .Voilà ce que je voulais dire , quand a son « ralliement » au NPA , reflechissez deux secondes ! ce mec a besoin d’une formation politique derriere lui pour le soutenir et l’appuyer en cas de soucis , si vous comprenez pas ça c’est vous vivez au milieu de la famille Ingalls . . .

  • mehdi dit :

    Rouillan et mitterrand même combat ? Francois Mitterrand lors de son investiture à fait libéré action directe, les policiers avaient ordre de les laissés agir, mitterrand à cherché à prendre contact avec action directe, action à directe à posé une condition pour rentré en contact avec Mitterrand, la condition était le nom de la taupe au sein de leur groupe, mitterrand leur à donné le nom de la taupe…la taupe éliminé,ensuite aucun contact entre mitterrand et action directe.
    A priori plus de contact, seulement les méthodes d’action directe ont changés, ils ont commencés à assassinés…mais pas n’importe qui, les cibles choisis…comme par hasard ces cibles dérangés le pouvoir executif. La violence profitent toujours au système en place, tout les groupes terroristes des années 80…en italie, allemagne, belgique étaient tous d’une manière où une autre le bras armé des armées secrètes de l’OTAN.

  • mehdi dit :

    L’extrême droite n’est pas l’ennemi, le véritable ennemi du peuple…n’est rien d’autre que le peuple lui même.

Réagissez à cet article :

FERMER
CLOSE