Internet a-t-il tout changé ?

Internet a-t-il tout changé ?

le 14 avril, 2015 dans Provoquer le débat par

Hier, la société du spectacle ne laissait à voir qu’elle même. A travers ses appendices (écrans, postes radios, journaux…), elle imbibait les lieux de vie de son idéologie marchande. Ses canaux officiels jouissaient d’un monopole incontesté afin de répandre la bonne parole consumériste. Un monologue falsificateur occupait les ondes.

Aujourd’hui, dans notre société, l’émergence d’internet a rétabli un certain dialogue. Car, tandis que le pouvoir marchand n’y voit qu’un nouveau moyen de se faire de l’argent, ou un média hautement subversif à verrouiller par tous les moyens, de nombreux citoyens y trouvent une formidable aubaine pour s’extirper de leur solitude.

Ça n’est pas un hasard si la « dissidence » y a éclos, pour le meilleur comme pour le pire.
Auparavant, seule l’idéologie dominante pouvait s’exprimer à grande échelle du fait de bénéficier des moyens matériels nécessaires à sa diffusion. La démocratisation d’internet libera donc la parole du joug médiatico-politique.
La bureaucratie marchande aura beau jeu de sortir tout son arsenal répressif, elle paraît, chaque jour, un peu plus désarmée pour faire face à la profonde mutation technologique qui est en cours. Cet internet diffus et complexe, la société du spectacle ne fait que le pénétrer ponctuellement, mais demeure incapable de le posséder afin de le maîtriser et de le neutraliser.

Internet leur échappe, et ce faisant, c’est tout le mécanisme qui s’en retrouve grippé. Durant des décennies, le temps non-productif était phagocyté par l’asservissement devant les ondes officielles. Ce qui était dit à la télé était vrai, car cela émanait du poste-totem : une pensée unique à l’origine de notre servitude volontaire, de notre apathie politique et de nos pulsions consuméristes. Aujourd’hui que la nouvelle génération s’abreuve aux flux du net, nos censeurs d’hier s’indignent en chœur. L’information n’y est pas contrôlée ! Comprenez par-là, n’est pas contrôlée par ceux qui ont le pouvoir (ou l’argent, c’est idem). En effet, cette information peut être biaisée, tronquée, amputée, déformée, falsifiée…
Mais là où la vérité n’était à l’ère de l’analogique qu’une écume éphémère dans un océan de mensonges, le ratio sur internet n’est soumis à aucun contrôle et à aucun verrou étatique. La liberté peut se retrouver enterrée comme éclore au grand jour, mais quoi qu’il advienne, le dialogue est rétabli.

Partager

6 Commentaries

  • 453242 dit :

    C’est pourquoi les états s’adaptent en ce moment, via des logiciels permettant de créer une fausse opinion publique (milliers de faux comptes sur les réseaux sociaux qui vont dans le sens que l’on souhaite ou créent des rumeurs) mais aussi via d’autres logiciels permettant d’analyser comment l’information se répand sur le net et en dehors. On peut ensuite prédire les actions de la population avec une précision jamais atteinte auparavant et agir en conséquence à temps.

    Internet est un magnifique outil qui, peut être, deviendra l’outil de manipulation le plus poussé jamais réalisé, parce qu’il fournit aux états assez de données pour qu’ils nous connaissent mieux que nous nous connaissons nous même.

  • RdC dit :

    La dissidence ?
    Laissez-moi rire !
    Du spectacle…

    Aucun dialogue n’est rétabli, internet est un troll géant, du pur spectacle.
    Avant internet la minorité existait déjà, internet n’a changé aucune proportion, c’est un leurre.

    Vous vivez sur quelle écran-planète ?

  • Philippe Devos dit :

    Quand bien même la dissidence n’est qu’un vaste fourre-tout dans lequel viennent se loger plus ou moins volontairement les opposants à la mascarade spectaculaire, et dans lequel le système range toute opposition à l’idéologie dominante, il faut bien néanmoins donner un nom à cet ensemble hétéroclite.
    Libre à vous de vous en gausser, comme à d’autres de la dénigrer du fait qu’elle ne serait pas assez « authentique » ou « orthodoxe » à leur goût.
    Le fait est que cette minorité dont vous parlez a pu se saisir d’internet très rapidement et très facilement, et que sauf à vivre uniquement au sein d’un petit cénacle de militants, de « purs et durs » de la première heure qui pensent qu’une révolution peut totalement s’affranchir des masses (c’est un autre sujet), et qui masquent leurs échecs sous une triple couche de cynisme désabusé et de sarcasmes outranciers, si vous côtoyez des français lambda, il vous sera facile de réaliser que jamais une opposition radicale au système et à la ploutocratie n’avait pu bénéficier d’un tel écho dans la population, et internet en est le principal vecteur.
    Si les français passaient de 4H de télé par jour à 4H d’internet par jour, ils n’en sortiraient pas plus bêtes, et une grande partie en sortirait sans doute même bien plus au fait du monde qui les entoure, et je ne parle même pas ici de conscience militante, uniquement de culture et de connaissances.

    Qu’internet soit, comme toute technologie, pharmacologique dans son essence, et qu’elle puisse être utilisée pour le meilleur comme pour le pire, pour fliquer les citoyens comme pour dévoiler les mensonges médiatiques, cela ne doit pas nous empêcher de voir les opportunités là où il y en a.

  • SQP dit :

    Une bonne conférence de Benjamin Bayart sur certains enjeux politiques et sociétaux d’Internet

    http://www.iletaitunefoisinternet.fr/comprendre-un-monde-qui-change-internet-et-ses-enjeux-benjamin-bayart/

  • Les Pacifistes de Tunis dit :

    UNE TARTE A LA CREME
    Bonjour et merci pour cet article.
    Les commentaires sont très pertinents car la « liberté d’Internet » est bien une illusion, une « tarte-à-la-crème », en fait un volet de la Ruse Suprême du Système lequel est très, très, vicieux.
    Les techniques de manipulation que tout le monde connaît dans le camp alter-impérialiste
    http://www.toupie.org/Textes/Manipulation_opinion_publique.htm
    sont dépassées. NOAM CHOMSKI, dont sont issues nombre de ces techniques, doit lui-même avoir compris qu’elles étaient dépassées. C’est ce qui explique son silence étonnant durant une période d’une année entière (2011): celle de la guerre contre la Libye, pendant laquelle il a pu constater la mise en œuvre de nouvelles méthodes de manipulation insoupçonnées.
    Puis vint l’apothéose par l’Opération CHARLIE. Elle fut une débauche des nouvelles techniques de manipulation qui, souvent exploitent ce qui se joue au-dessous de la ceinture sans que les victimes, tétanisées par tant d’audace (par exemple les deux milliards de musulmans) ne puissent réagir. Que les curieux cherchent dans les archives d’Internet et ils ne trouveront aucune critique ou analyse de la p-crassie cybernétique comme nouvelle arme de soumission par chantage.

    http://www.tortillaconsal.com/albared/node/5142

    Elles relèvent d’une « propagande plus créative » (M.P.).
    La page de Yahoo à-culs-alités en est un bon exemple (à moins que depuis la parution de notre mise à nu, ils aient pris conscience du caractère trop voyant de leur manœuvre).

    http://plumenclume.org/blog/1-le-sex-shop-officiel-de-yahoo-actualites

    De même, l’occupation cognitive quotidienne avec des « débats » pour gogos sur la légalisation de ceci ou cela (du « mariage pour tous » à la « théorie du genre », etc.) sont de la poudre aux yeux pour masses informes et inertes.
    Ce sont ces nouvelles techniques qui expliquent que le public ne « réagit plus à rien ».

    Devant l’abomination suprême du fascisme universel, il importe de méditer chaque jour cette citation:
    « À l’heure où internet met chacun en capacité de vérifier par lui-même l’information, ceux qui ont intérêt à la guerre ont trouvé une parade efficace. Elle consiste à noyer les citoyens sous un déluge de fausses nouvelles, que personnes n’aura plus le temps de décrypter. Si certains de ces média-mensonges paraissent anodins, il ne faut pas s’y tromper.
    Associés les uns aux autres et accumulés dans le temps, ils finissent par constituer le décor d’un univers virtuel, coupé de la réalité, mais favorable aux projets de l’Empire. Celui-ci fait ainsi accepter ses guerres à des populations occidentales désormais passives alors qu’elles s’étaient mobilisées massivement contre l’intervention en Irak. »[note : valable, plus encore, dans le cas de la Libye en 2011]

    « Nous sommes un empire maintenant. Lorsque nous agissons, nous créons notre propre réalité. Et pendant que vous étudiez cette réalité, judicieusement comme vous le souhaitez, nous agissons à nouveau et nous créons d’autres réalités nouvelles, que vous pouvez étudier également, et c’est ainsi que les choses se passent. Nous sommes les acteurs de l’histoire. Et vous, vous tous, il ne vous reste qu’à étudier ce que nous faisons. »

    Source (à confirmer): Karl Rove, cité par Christian Salmon: Storytelling, p.171, La Découverte, 2007.

    POUR ALLER PLUS LOIN, AU-DELA DE NOAM CHOMSKI QUI A ETTE TRES UTILE MAIS QUI A FAIT SON TEMPS:

    Libye, Syrie: la ruse suprême du Système. 13 mai 2012.
    http://www.lavoixdelasyrie.com/data/?p=2129
    G.H.S.: « Je publie cette réponse des « Pacifistes de Tunis » qui pose les questions fondamentales sur les guerres médiatiques qui sont en train de coloniser les esprits de tous ceux qui sont accros aux médias et gobent tout ce qui sort de la boîte à image »

    Techniques pour contrôler les forums et l’opinion publique. Par JEAN MICHEL VERNOCHET, le 22 août 2012
    http://korben.info/techniques-secretes-controler-forums-opinion-publique.html#comments

    Le sex-shop officiel de Yahoo A-culs-alités et sa p-graphie subliminale.
    Pourquoi le public ne réagit plus à rien. 11 juin 2015
    http://www.tortillaconsal.com/albared/node/5862

    L’origine incroyable et insoupçonnée du terrorisme « islamiste »
    http://www.plumenclume.net/articles.php?pg=art1675
    « Charlie 2.0″ et son arme incroyablement redoutable et insoupçonnée
    http://www.tortillaconsal.com/albared/node/5142

    GILLES CHATELET: « Vivre et penser comme des porcs ». Gallimard, 1999, 208 pages.
    http://www.gallimard.fr/Catalogue/GALLIMARD/Folio/Folio-actuel/Vivre-et-penser-comme-des-porcs

    Par Les Pacifistes de Tunis (écrit sur le vif)

Réagissez à cet article :