Héroïsme et propagande

Héroïsme et propagande

le 22 avril, 2015 dans Asservissement moderne, illusion artistique et sportive, Provoquer le débat par

De nouveau aujourd’hui, sortie d’une belle saloperie hollywoodienne ! Une asservissant d’autant mieux qu’elle alimente le fantasme d’une émancipation fruit d’un héroïsme difficilement envisageable aux communs des mortels. Les Avengers donc, pour la deuxième fois, tenteront de sauver les hommes des griffes du mal !
Il y a deux ans, nous avions proposé une réflexion sur l’héroïsme en rapport avec cette propagande cinématographique. Voici l’occasion de réouvrir le débat…

Il aura fallu toute la poésie d’un Homère pour rendre mythique l’héroïsme d’un Achille ou d’un Ulysse. Quelques centaines de millions de dollars suffiront à Hollywood pour enchérir la fanfare Avengers plus haut que l’Olympe.

Faut dire qu’ils ont de la gueule tous ces hyper bodybuildés flashy et high-tech ! Ils sont prêts à tout pour protéger le monde. Enfin, surtout l’Amérique !

Mais trêve d’ironie, car le sujet est bien plus sérieux qu’il n’y paraît. De fait, nous avons affaire ici à une simple allégorie mystifiant l’héroïsme contemporain. Autrement dit une fiction nous abreuvant de mensonges dignes des plus influentes propagandes asservissantes.

Ces vengeurs donc, dont le nom à lui seul nous révèle déjà toute la perversité morale de leur dessein existentiel, sont là avant tout pour nous divertir et non pour nous sauver, au sens où ils s’évertuent à faire diversion sur les dangers réels de notre monde pendant qu’ils nous protègent de périls fantasmés d’un univers imaginaire…

Que faisaient Iron Man et Captain America le 11 septembre 2001 ?

S’il y a une certitude que l’on peut établir quant au scénario nébuleux et tragique de cette journée historique c’est bien l’absence de « supermans » lors de cette réelle catastrophe.
Je délire à peine…
D’ailleurs pourquoi, durant la première décennie de notre XXIème siècle, Hollywood s’est refusé à toute violence grande échelle ou destruction massive pouvant inspirer le terrorisme ? N’est ce pas une preuve que nos producteurs et réalisateurs sont incontestablement conscients des conséquences que peuvent provoquer leurs films dans la réalité ? De là à dire qu’ils sont responsables ou complices

Mais revenons à notre Avengers – distribution Disney - 3ème plus grand succès de l’histoire du cinéma !
Inutile, donc désormais, de préciser qu’ici les « méchants » ne sont pas de simples terroristes insoumis aux bénédictions des croisades impérialistes mais plutôt des putains d’extraterrestres tout droit surgis d’un vortex ouvert en plein ciel.
Attardons nous un instant sur l’un de ces envahisseurs : Loki. Fils adoptif du dieu ancestral Odin, ce super vilain est animé d’un ressentiment violent envers son frère Thor et corrélativement du monde dans lequel ce dernier aime bien vivre : notre Terre.
Nous le retrouvons donc d’abord à Stuttgart s’intronisant maître des lieux devant une populace à genoux et effrayée par la mise en scène wagnéro-warholienne du menaçant conquistador. Il semble alors déclamer du La Boétie :

Ne trouvez-vous pas ça plus simple ? N’est ce pas là votre état naturel ? La vérité implicite de toute l’humanité c’est que vous avez soif de subjugation… Le leurre luisant de la liberté amenuise votre joie de vivre et la pervertit en une folle mêlée pour le pouvoir, pour la renommée… Vous êtes venus au monde pour vous soumettre. Au final vous passerez votre vie à genoux… »

Un vieillard, regrettant sans doute ses fureurs de jeunesse, se relève soudain défiant de la sorte l’autorité du malveillant, s’apprêtant du coup à le foudroyer ! Surgit alors de nulle part Captain America et son bouclier étoilé. On devine la suite…
La confrontation – la guerre des gentils contre les méchants – ne sera que partie remise à New York – capitale du monde juste et éclairée – pour se résorber dans un délire atomique dont seuls les américains ont le secret.

Quel message doit-on retenir dans tout ça ?

Quelle image risque s’acheminer dans la tête des plus jeunes et par là sans doute influencer leurs réflexions ?
Que les gentils américains sont un exemple d’héroïsme dont il faudrait s’inspirer pour rendre le monde meilleur ? Que l’homme est condamné à servir et que seule l’Amérique peut l’aider à s’émanciper ? Que, contre la menace tyrannique, nous devrions attendre ou espérer une résurgence surhumaine plutôt que de compter sur nos propres forces collectives ?

Vous connaissez évidemment la réponse, mais je vous rappelle quand même que ce sont les Etats–unis qui nous enseigne la servitude en nous incitant à consommer toujours plus de choses dont nous avons de moins en moins besoin. C’est ainsi qu’ils nous vendent à crédit l’illusion d’un vain confort comme modèle de liberté. Déniez ce paradigme et on vous désavouera tel un extrémiste aux sensibilités fascisantes…

L’héroïsme d’un homme ne dépend ni de sa force ni de son courage, mais de son refus de servir et de se soumettre à ceux qu’il croit plus forts que lui. Il ne tient alors qu’à vous de devenir ces héros de la liberté sans attendre le recours de surhommes de carnaval ou de fiction, qui ne sont là en définitif que pour vous distraire, vous détourner et vous dispenser de votre propre souveraineté.

Partager

22 Commentaries

  • Chris12012 dit :

    Personnellement j’ai toujours lu des comics ce qui ne m’empêche pas aujourd’hui d’avoir du recul par rapport à ce genre. Le fait est qu’il y a autant de niveaux de qualité que de scénaristes dans cette univers (des œuvres comme « V pour Vendetta » ou « Watchmen » sont un bon exemple de ce que peuvent être les comics et je parle des bd plus que des films dans ce cas là). Même des séries comme Captain America ont de bons moments selon les auteurs (Civil War avec Cap’ se retournant contre le gouvernement américain). Pour en revenir a Avengers dès la première vision de ce genre de film mon cerveau a toujours tendance à effectuer un contre pied et à me faire voir l’armée ricaine dans les méchants envahisseurs aliens qui veulent imposer leur vision du monde (malgré les lieux et les symboles) et tout de suite l’histoire me parait plus légitime.

    • Nightwing dit :

      Plus que q’accord, je n’ai pas attendu l’euphorie des adaptations de comics pour en être fan et pourtant j’en reste un lecteur aguerri…
      Il y a énormément de contre exemple dans les comics même vis à vis des adaptation!
      D’autant plus que la majorité des films Marvel ne respect qu’a moitié tous ce qui fait la véritable identité ou autre intrigue de ces héros.

    • chris000000 dit :

      Les gars vous ne semblez pas comprendre le propos de cette article.
      Tant mieux pour vous si vous parvenez a faire la distinction, mais ici on parle de l’impacte sur une masse de population. Car vous n’êtes rien d’autre qu’une masse facilement maniable d’une manière ou d’une autre !

  • Flo dit :

    Je ne suis pas d’accord avec tout ce qui est dit.
    « espérer une résurgence surhumaine plutôt que de compter sur notre force collective ? » je suis totalement d’accord avec ça.
    Mais les démonstration de patriotisme Américains ne sont plus vraiment au gout du jour, Captain America date de la guerre froide, aujourd’hui il est un peut folklorique mais n’a pas d’impact réel sur l’opinion publique. Le seul dont on peut vraiment dire qu’il est utilisé à des fins de propagande c’est Iron Man incarnant l’évolution, la pointe de la technologie et même le transhumanisme malheureusement.
    Après je pense que l’effet de ce film est relatif à l’endoctrinement des gens, je l’ai vu et j’ai bien aimé et pourtant je désapprouve totalement le mercantilisme et les tentatives d’asservissement des peuples par les USA.
    Je suis également d’accord avec l’auteur de l’article quant au noms de l’équipe, « les vengeurs », et je pense que là est le fond du problème de ce film, que nous enseigne t-il ?(pas à moi personnellement mais à un gosse de 10 ans), que l’on obtient le respect et qu’on atteint nos objectifs par le biais de la violence et la vengance, tout cela masqué sous un discours sarcastic pour dénigrer son adversaire (c’est le travail de Tony Stark, notamment la scène ou Loki est chez ce dernier).

    Pour conclure je dirais que c’est un bon divertissement si on le considère comme tel, mais un danger si on adopte cette idéologie Yankee d’ultra-violence…

  • Verus dit :

    Il faut quand même du recul, les films de Marvel et autres super-héros sont présentés comme des fictions. On est très loin du réalisme de « World War Z » ou mieux « Zero Dark Thirty ».

    Les super-héros ont toujours servi à la propagande nationale aux états-unis, au moins on a pas à faire ici au schéma beaucoup plus présent dans les séries telles NCIS : gentils américains VS méchants terroristes.

    Ensuite dans le film « Avenger », il y a justement beaucoup de critique du système tout comme dans le Spin-Off « Marvel Agents of shield » qui va justement dans la direction opposée au système.
    ans les derniers Spiderman sont beaucoup plus millitants.

  • Tom dit :

    Je ne suis qu’à moitié d’accord avec ce qui a été dit dans l’article. Il est vrai que d’un certain point de vue, ce genre de film peut sembler être un parfait outil de propagande pour assoir et légitimer la domination militaire américaine à travers le monde, cependant il faut reconnaître dans certains cas, que les réalisateurs peuvent être pertinents et faire passer un tout autre message que celui de la propagande pro-US. Exemple : Iron Man 3. Dans ce dernier opus de la triologie, on nous montre au départ la terrible menace terroriste islamiste incarnée par le personnage du Mandarin joué par Ben Kingsley; on se rend compte au fil du film (désolé pour le spoil), que ce vilain cousin de Bin Laden n’est en réalité qu’un acteur qui n’a pas conscience du rôle qu’il joue, et dont le personnage à été créé pour faire diversion et masquée la réelle menace qui elle est belle est bien américaine : Un scientifique aux sombres intentions du nom de Aldrich Killian, interprété dans le film par Guy Pearce. C’est donc ce dangereux sociopathe qui va se jouer des américains et les manipuler en leur faisant croire que la menace vient de l’extérieur, et en particulier des musulmans (comme d’habitude). J’ai donc trouvé que ce film, bien que d’avantage tourné vers l’humour et le divertissement, mettait en avant une certaine réalité, qui est celle de la manipulation de l’image de l’Islam, au profit des Etats-Unis, de façon à légitimer leurs croisades à travers le monde, et masquer leur réels agissement parfois dirigés contre leur propre pays.
    Voilà pourquoi il faut, à mon sens, relativiser et ne pas mettre tout ces films dans le même panier, se rappeler que cela ne reste que du divertissement, et surtout ne pas tomber dans une diabolisation permanente qui nous vaudrait ensuite d’être traité de complotiste paranoïde!

  • Conan dit :

    Ce film fait partie d’une longue série films insultant le cinéma. En plus d’envoyer des messages de propagande, ce type de film ont une construction scénaristique identique et basique, même dans ce domaine les ricains réussissent à faire de la production en série et à imposer le Tayloro-Fordisme! Ce qui fait que ce sont des navets même si ils gagnent une multitude de prix censé les valorisés.
    Je n’ai rien contre le concept d’héroïsme (comme mon pseudo l’indique), cela fait partie de la nature humaine d’aimer un héro et de le prendre comme exemple, mais cet engouement pour ces bouses du cinéma me dégoûte car dans le cas des bouses absolument rien n’est réussi au niveau technique ou narratif dans le film. La vision du monde est très réductrice dans ces navets, par exemple dans le dernier désastre du cinéma, 300 la naissance d’un empire, dans lequel on nous montre une vision plus que manichéenne des guerres médique, mais aussi des kamikaze sautant d’un pétrolier comme si le message était « bienvenue au moyen orient, on a du pétrole et des tarés! ». Mais le pire c’est que ces films rencontres un certains succès.

  • Estevão dit :

    hahaha!! Les comics (BD) des USA comme Captain America sont en déclin.
    Les enfants et jeunes aiment plus les animes et mangas (BD) japonais.

    • Verus dit :

      Pas du tout, les comics reviennent en force grâce à Hollywood.

      • Estevão dit :

        c’est vrai… mais aujourdhui… les mangas et les animes sont + populaire.

        J’ai vu des animes avec contenu meilleur qui les comics.

        ah…
        Animations américaines comme « Family Guy » et « American Dad » sont plus intéressantes.

        • Verus dit :

          Moi je parle en terme de chiffres. Tu compares pas les chiffres d’un film Marvel à un film Naruto.

          • Estevão dit :

            t’as raison… mais aujourdui… L’anime bénéficie d’un large public à travers d’Internet.Il ya plusieurs canaux seulement d’anime.

            PS:Saint Seiy et Dragon Ball ont reçu un large public dans les cinemas aussi.

  • enebre dit :

    Je trouve cette réflexion très instructive, mais je ne suis pas totalement en accord avec l’auteur, car par l’éclairage que m’apporte son article, il me semble que c’est bien d’un héros dont le peuple à besoin, ne pouvant agir par lui même faute d’esprit de liberté (oui malgré tout ce que vous en pensez) Oui le peuple attend son héros pour rétablir les forces dans la balance.
    Concernant les super héros américains, ils sont là pour annihiler toute velléité naissante dans l’esprit d’un éventuel homme libre voulant en découdre avec l’injustice, avec les super-héros à la Marvel, il n’y a plus de place pour le héros humain, il n’aurait pas même un admirateur parmi ceux qu’il serait censé sauver de l’oppression.
    C’est bien connu « trop de super-héros…, tue le simple héros de l’homme ordinaire » Pourtant sans héros point de salut, le citoyen ne peut se rassembler que pour crier qu’il n’est pas content et trembler sur ses jambes en bêlant au loup, mais d’action véritablement révoltée… ne rêvons plus, sans un héros pour le guider le troupeau n’ira nul par.
    De nos jours à vouloir fédérer le peuple c’est donner à rire aux élites, et si fédérer il y a c’est en trouvant des hommes libres d’une autre trempe que celle du citoyen. Et pour ça nos élites dorment sur leurs deux oreilles, car ce n’est pas demain la veille.
    C’est par ce biais de lucidité que je vois bien un russe, qui entrerait ou serait invité à rentrer dans le jeu de quille.

  • Vindor dit :

    Ce fantasme d’émancipation est tout ce qui reste à beaucoup pour le moment. Ca ne vous plait pas ? Allez dans la rue faire la révolution, je vous rejoint.

    Je suis pas charlie et jt’emmerde

  • Fredrik dit :

    Le moment ou le vieux se lève et atteint instantanément le point godwin.
    « On a connu ça en 40, avec les allemands et on a résister… »
    Achetag : lézeurléplusombr2notristoar™
    Juste avant que captain américa ne pacifie le coin a coup de bombardement sur des populations civiles(captain Hiroshima, captain Berlin, captain St Etienne ou captain Gaza? Y’a du choix).
    Hollywood appartiens bien à une communauté dont-il est interdit de prononcer le nom(Voldemor je crois). D’ailleurs cette obsession pour la vengeance(ni pardon, ni oubli même 1000ans après et sur des générations et générations) est très tal……e.

  • waylander dit :

    « Que faisaient Iron Man et Captain America le 11 septembre 2001 ? »

    J’ai envie de vous répondre :

     » Que faisaient Jésus et Dieu le 11 Septembre 2001 ? « .

    Vous voyez de la propagande partout alors qu’il ne s’agit que d’un simple divertissement GEEK…. Les comics c’est vieux, très vieux et vous oubliez de dire qu’ils sont nés en France avant d’arriver aux USA. La propagande « héroïque » elle existe depuis que l’Homme connait la guerre.

    Les USA tentent de nous faire croire que des héros peuvent sauver l’Humanité et les croyants tentent de nous faire croire qu’un homme pacifiste mort il y a 2000 ans viendra nous sauver et le pire c’est qu’eux y croient sérieusement là où les cinéastes proposent de simples divertissements sans prosélytisme et sans faire passer leur film pour un acte divin…………

    La figure du héros est nécessaire en tant de crise, de guerre etc…pour motiver les troupes et redonner un peu d’espoir aux gens. Vous critiquez du vent. Vous écrivez du creux sur du vide.

    A quand une critique conspirationniste sur Bambi et la Petite Sirène ?

  • waylander dit :

    Vous croyez vraiment que les gens sont influencer par tout ça ? Si oui, cela veut dire que vous les prenez pour des cons et que vous les sous estimez. Donc que vous n’êtes si populiste que ça. L’effet de masse devant AVENGERS n’est pas plus minable que l’effet de masse devant la Bible ou le Coran.

    • Nulle part je dis que l’effet de masse devant Avengers est « minable ». J’écris juste qu’il est pervers. Et oui, notre société a sombré sous l’effet de ces propagandes silencieuses dans une servitude (volontaire) quasi irréversible. Mais, sans doute, la cécité d’un geek refoulé ne peut en saisir l’ampleur, tellement sa névrose y contribue…

      Toujours est-il, Waylander, que tu devrais lire mon texte jusqu’au bout, au lieu de t’indigner dans le vide et cracher sur mon travail.

      Enfin si, vraiment, tu fuis le « creux » et le « vent », si tu n’as pas peur d’ouvrir les yeux face aux grandes vérités existentielles, je t’invite à lire ce papier : http://diktacratie.com/faut-il-reviser-lhistoire-pour-apprehender-la-verite/

      On verra, alors, quel genre de héros sommeille en toi…naturellement, si tu parviens à l’exprimer !

  • waylander dit :

    Les super-héros ça date : Hercule dans l’antiquité grecque, Gilgamesh dans l’antiquité sumérienne et j’en passe.

    David et Goliath.

    Vous pouvez checker ce lien aussi :

    http://www.xavierfournier.com/?p=3658

  • waylander dit :

    « Si tu n’as pas peur d’ouvrir les yeux face aux grandes vérités existentielles ? »

    Quelles vérités ? Les vôtres ? Celles des complotistes ? Celle des socialistes ? Celles des musulmans ? Celle des royalistes ? Celles des Congolais ?

    La vérité n’existe pas ou si elle existe personne ne la connait. On a tous nos propres vérités selon nos propres interprétations basées sur nos vécus différents, nos origines, nos religions, nos idées politiques, nos intérêts….

    • T’as toujours un truc à dire, hein Waylander ? ici, défoule-toi, on tolère tout le monde, même ceux qui ne lisent pas ce qu’on leur propose et qui ont quand même leur petite opinion sur le sujet… ça ne peut pas faire du mal, juste du vent supplémentaire…

  • peulh dit :

    Ce est étonnant dans Avengers, c’est que malgré le nombre massifs d’envahisseurs aliens, vous ne voyez à aucun moment un citoyen américain mort. Mais si c’était jusque un petit extrait sur l’actualité africaine, alors vous verrez des cadavres à même le sol; comme quoi la manipulation est d’un niveau incommensurable.

Réagissez à cet article :