Hé Charlie, peut-on rire de tout ?

Hé Charlie, peut-on rire de tout ?

le 07 janvier, 2016 dans Les prohibés par

La terreur n’advient jamais par hasard. C’est pourquoi le site diktacratie.com s’est souvent appliqué à en dévoiler les principales causes. Souvenez-vous :

L’ultime caricature de Charb fut sans doute la meilleure de sa carrière, car prophétique. Alors, ça fait comment quand les mercenaires de Mohamed-sala-Allah ‘alih-wa-salam viennent présenter leurs voeux ? À mourir de rire.

Il y a comme un vent de colère qui anime ce début d’année 2015. Certains l’expriment avec lyrisme, d’autres à la kalachnikov ! Rien n’est anodin en diktacratie
Mais, il paraît que Dieu pardonne toutes les haines, même les pires insultes proférées à son encontre. Quoique, pour être sauvé, encore faut-il lui balancer du lourd, du censé, du sincère, et pas de bêtes et méchantes calomnies pour les seuls plaisirs de choquer et rameuter le troupeau…
Quand la caricature se travestit en insulte, la liberté d’expression devient une déclaration de guerre. Et la guerre, c’est tout un art ! Demandez à ceux qui s’y sont déjà véritablement frottés ! Quel imbécile irait remplacer ses cartouches par des crayons pour vaincre son ennemi ?
On récolte ce que l’on sème. Il n’y a pas de hasard… Si la « Haine » s’est abattue mercredi dans les locaux de Charlie Hebdo par les rafales kouachiennes, c’est que notre patrie des droits de l’homme n’est pas la terre d’accueil qu’elle prétend être. En effet, depuis quelques décennies l’islam en France a été sciemment parqué dans des rabiots urbains, laissant ainsi nos arrogances laïques prospérer jusqu’à convertir en colère les frustrations de certains musulmans. Quel gouvernement a su conjuguer vertus républicaines et probité islamique ? Était-ce d’ailleurs possible ? Mais là n’était pas leur préoccupation. Pour maintenir leur pouvoir, nos dirigeants ont toujours su profiter du bétail à disposition. Le pire, c’est que celui-ci, ils l’ont laissé croupir dans des pâturages racailleux… Ou comment inoculer la rage à un mouton.
Quelle ironie ! Nous élisons des bergers mijotant un système, où la misère des uns assure la richesse des autres, sans nous soucier une seconde des conséquences que cela pourrait avoir le jour où la balance se déséquilibrerait quelque peu… Rien de tels que propagandes et spectacles pour anesthésier un peuple cloîtré dans ses illusoires conforts ! Quelle meilleure garantie que notre servitude volontaire pour fomenter l’oligarchie ! Mais, gare au virus, car le système n’est pas infaillible, surtout quand il abuse de ses apanages. Alors, on peut toujours s’indigner en choeur – au nom de la liberté, un comble ! – pour rappeler que l’homme se revendique toujours du bien quand il subit le mal. Il n’empêche que ce mal, c’est nous qui l’avons occasionné en érigeant ceux ne faisant jamais rien pour l’éradiquer. Au final, c’est un peu comme si c’était nous qui avions appuyé sur la gâchette. Une sorte de hara-kiri diktacratique…
Notons aussi qu’en matière de barbarie nous n’avons rien à envier, ni au djihad, ni à qui que ce soit. La notre est certes plus sournoise, moins frontale, mais ô combien plus efficace et expéditive ! Qui pour ne pas avoir en tête les différents théâtres de guerre qu’a engendrée la politique étrangère de nos gouvernements ? Une Libye mise à feu et à sang par les cyniques Sarkozy et BHL. Une Syrie barbarisée à la grâce de « rebelles pour la liberté » devenus depuis les pourfendeurs de l’occident. L’indignation désarmée de nos représentants face aux tonnerres d’aciers déversés sur les gazaouis… Le Mali, la Centrafrique, l’Afghanistan… Et que dire de Barack ou de Netanyahu ? Des Hauts criminels de guerre s’employant inlassablement à bombarder au nom de la paix et de la démocratie ! Rien à voir donc avec ces fanatiques qui tuent au nom de dieu… À ceci prêt que ces abstractions sont, en définitives, biens opportunes pour faire la guerre et tenter d’étendre son empire !
L’avantage, c’est que là bas, les déflagrations, les hurlements, on ne les entend pas. Les mares de sang ne coulent pas jusqu’à nos pieds, c’est propre, c’est loin, quasi irréel. Ici, en plein coeur de notre belle capitale, un massacre !?!… Hum, ça change la donne… ça fait mal, putain… les corps sont sincèrement ébranlés… pour les plus sensibles jusqu’aux tréfonds de leurs viscères ! Les détonations ont presque sifflé dans nos oreilles ; les cris, les peurs résonnent encore dans le brouillard citadin ; l’odeur du sang a sérieusement bousculé nos désinvoltures, comme un parfum de terreur inhibant nos ivresses, comme un rappel tragique qu’il n’y a d’innocents nulle part…

C’est certain, dans la course à l’Olympe, le prophète Mohamed a perdu de nombreux points face à ses confrères Moïse et Jésus. Même si certains affirment au contraire qu’il en a gagné ! L’avenir nous le dira… Toujours est-il qu’il reste aussi une poignée de furieux cherchant encore ailleurs à qui profite ce crime. Ils vont jusqu’à suggérer que c’est notre gouvernement qui aurait le plus à y gagner. Ca paraît quand même incroyable. Mais après tout…

Partager

5 Commentaries

  • Mesrine dit :

    Je suis d’accord avec la partie concernant les guerres en Libye, au Mali… qui n’ont certainement pas été faites pour la démocratie et les droits de l’homme… guerres meurtrières qui ont débouché sur le chaos… Tout ça pour ça!

    En revanche je suis totalement opposé à ce paragraphe:

    « On récolte ce que l’on sème. Il n’y a pas de hasard… Si la « Haine » s’est abattue mercredi dans les locaux de Charlie Hebdo par les rafales Kouachienne, c’est que notre patrie des droits de l’homme n’est pas la terre d’accueil qu’elle prétend être. En effet, depuis quelques décennies l’islam en France a été sciemment parqué dans des rabiots urbains, laissant ainsi nos arrogances laïques prospérer jusqu’à convertir en colère les frustrations de certains musulmans. Quel gouvernement a su conjuguer vertus républicaines et probité islamique ? Était-ce d’ailleurs possible ? Mais là n’était pas leur préoccupation. Pour maintenir leur pouvoir, nos dirigeants ont toujours su profiter du bétail à disposition. Le pire, c’est que celui-ci, ils l’ont laissé croupir dans des pâturages racailleux… Ou comment inoculer la rage à un mouton. »

    Les français et les gouvernements français sont responsables de tout, c’est bien connu. Quand ils sont fermes et droits dans leurs bottes (c’est rare), les belles âmes les traite de réacs, de fascistes, de racistes, d’islamophobes et on leur colle sur le dos la même sérénade : guerre d’Algérie, vichy… on ne sélectionne dans la longue histoire de France que les moments les plus controversés et on appuie avec sadisme sur notre mauvaise conscience sans retenue, sans nuance ni objectivité. Les médias mainstream ont la mémoire sélective et oublient tous les faits historiques positifs. Ils sont politiquement correct jusqu’à l’écœurement. Une seule issue possible à leur yeux : la repentance! On enseigne la haine de la France et après on s’étonne…

    Quand les français ou les gouvernements français sont tolérants, généreux (avec nos impôts) ouverts au dialogue et aux cultures, les belles âmes les traite de naïfs, d’angéliques, de benêts.On laisse les drapeaux algériens flotter à chaque élection, on tolère les zones de non droits, les mosquées à terroristes, puis après on stigmatisme la culture de l’excuse, la naïveté coupable.

    Les français (surtout ceux qui ne sont pas issues de l’immigration) ont toujours tord. Quoiqu’ils fassent. Ils sont racistes, tellement racistes!!! On voit régulièrement des hordes de chrétiens sauvages tirer à la mitrailleuse dans les mosquées pour régler leurs différents….c’est bien connu. On voit sans arrêt des cathos faire des tournantes avec des maghrébines de cité…c’est bien connu. Quand 3 fondamentalistes musulmans tuent dans Paris, Hollande nous dit que ces gens n’ont rien à voir avec l’islam. Mais quand des curés pédophiles se font choper au Vatican, là par contre, ce sont des chrétiens à 100 % ! 2 poids, 2 mesures dirait Dieudo!

    « Le bétail » dont tu parles est si malheureux en France, si oppressé par ces salauds de français que le reste de leurs familles ne pensent qu’à venir les rejoindre…
    Dans l’affaire de Charlie Hebdo, les 2 frères fréquentaient un mosquée du 19ème où trainaient des fondamentalistes et surtout un type qui incitait les autres à faire le djihad. Pourquoi les autres musulmans de la mosquée n’ont ils pas fait le ménage chez eux pour virer ces salauds qui n’ont soi disant « rien à voir avec l’Islam » ? Pourquoi toujours faire retomber la faute sur les français ou les gouvernements français ?
    Ce bétail « que les gouvernements ont laissé croupir dans des pâturages racailleux » pourrait aussi se prendre en main, éduquer ses enfants et prendre ses responsabilités. Des communautés, comme la communauté asiatique, s’en sortent beaucoup mieux…
    Ces 3 salopards qui ont flingué 17 personnes ne sont pas des victimes mais des coupables et des lâches. Être ou ne pas être Charlie ? là n’est pas la question. Ce sont des lâches.
    Être français, fier de l’être, ne pas se repentir, ne pas avoir peur d’être traité de raciste, c’est possible ?

    • houcine dit :

      ces trois terroristes sont français, comme vous.
      je suis tunisien (et je n’ai aucune intention d’aller rejoindre qui que ça soit chez vous; ni d’y envoyer mes enfants; vous pouvez dormir tranquille)
      je me contente de leur apprendre comment aimer ce pays; de leur apprendre la tolérance, la vraie! de leur apprendre comment affronter les intégristes, les rapaces et les lobbies multinationaux qui forment les bâtards qui nuisent surtout à ceux qu’ils prétendent défendre! l’intégrisme islamiste n’est pas seulement la plus grande entrave à nos aspirations au progrès, c’est également l’argument hypocrite invoqué par les puissants à chaque fois qu’ils veulent s’accaparer nos richesses, dénigrer nos causes justes, appuyer nos ennemis…
      une question: connaissez-vous naji al ali?

    • Jean-Michel Thureau dit :

      Mesrine

      Vous reprochez aux auteurs de l’article de prétendre que « les Français et le gouvernement français sont responsables de tout ».

      Si vous relisez ce texte vous verrez que ce qui y est dit est différent.

      Ce serait plutôt : « Le gouvernement français est responsable de tout. Si les Français sont responsables de quelque chose c’est de supporter d’être gouvernés par un régime non démocratique ».

      La nuance est d’importance.

      Cordialement

      Jean-Michel Thureau http://www.revolutiondemocratique.com

  • mesrine dit :

    Je ne le connais pas non mais étant curieux ça pourrait m’intéresser…
    Si vous leur apprenez comment aimer ce pays, c’est tout à votre honneur. L’enseignement de la haine de la France est la cause de nombreux problèmes, il serait temps que certains le comprennent!

  • houcine dit :

    « Le dessinateur et caricaturiste palestinien Naji al-Ali, célèbre au Proche-Orient, a été assassiné à Londres, le 22 juillet 1987, près du quotidien koweiti Al-Qabas, où il travaillait.

    Il était irrévérencieux à l’égard des potentats arabes, appelait le sionisme par son nom et dénonçait la corruption de certains dirigeants palestiniens. Un tueur professionnel lui a logé une balle dans la tête et a continué son chemin calmement, sans être inquiété.
    Dix mois plus tard, Scotland Yard a arrêté un certain Ismaïl Suwan, un étudiant palestinien impliqué dans l’organisation du meurtre. Interrogé, il a révélé qu’il avait été recruté par le Mossad et que ses supérieurs l’avaient informé du projet d’assassinat. »
    E&R

Réagissez à cet article :