Déclaration : Du Droit à la désobéissance

Déclaration : Du Droit à la désobéissance

le 22 juin, 2012 dans élections 2012, Provoquer le débat par
 
 
 

 

 

Considérant le scrutin présidentiel des 22 Avril et 6 Mai 2012, nous estimons son caractère non-démocratique pour les raisons suivantes :

- La majorité des candidats défendant une ligne de fond identique, les différences entre eux n’étant objectivement que marginales ;
- Le temps de parole ainsi alloué ne permettant pas l’expression pluraliste des idées ;
- Le système inique des 500 parrainages favorisant exclusivement les grandes formations politiques ;
- François Hollande ayant recueilli moins de 40% des suffrages des inscrits.
 

Considérant le scrutin législatif des 10 et 17 Mai 2012, nous estimons son caractère non-démocratique pour les raisons suivantes :

- Le mode scrutin non-proportionnel, permettant les combinaisons politiciennes et partisanes au détriment de l’expression de la volonté populaire (Europe Ecologie- Les Verts a recueilli 2,21% aux présidentielles, et a 17 députés ; le Front National a recueilli 17,90% aux présidentielles, et n’a que 2 députés).
- L’importance d’une abstention record, de 44,59% des inscrits. La majorité présidentielle (PS, FdG, Verts, DvG) issue du scrutin et qui entend donc légiférer pour les 5 ans à venir, ne reccueille donc finalement que 27,17% des suffrages des inscrits, n’ayant ainsi aucune légitimité populaire ;
- Le principe de représentation, allant à l’inverse de la démocratie véritable.
 
Considérant par ailleurs les allégeances antinationales avérées du gouvernement Ayrault-Hollande .
Considérant enfin le fonctionnement intégralement dévoyé de la Vème République , et le non-respect de la décision populaire exprimée lors du référendum de 2005.
 

Nous déclarons la « République Française » illégitime.

Les lois, décrets, et taxes émanant de cette entité ne sauraient donc s’appliquer au Peuple de France.
En conséquence, et pour les raisons susmentionnées, nous décrétons la désobéissance comme Droit s’étendant à l’ensemble des Français.
Nous enjoignons les forces de l’ordre à prendre acte de cette dissidence, et à respecter ce Droit élémentaire et légitime .
 
Nous considérons dorénavant cette désobéissance comme Droit et Devoir, constitutif de notre dissidence politique. Nous ne reconnaissons plus, par conséquent, le statut de « citoyen ».
 
 
                                         Déclaration commune La Dissidence - Diktacratie.

6 Commentaries

  • alexandre dit :

    Excellent texte ! Un « must » qui restera dans les annales ! Heureusement la France compte en son sein quelques rebelles de grande valeur qui ne rampent pas, ne s’agenouillent pas, ne pratiquent pas la langue de bois !
    Longue vie à Diktacratie! Ce texte de référence est aussi subversif et digne que ne le fut l’appel du 18 juin ! Vous vous rappelez cet appel d’un Général condamné à mort par contumace par un tribunal militaire de Vichy !

  • Loic dit :

    De toute façon, ces élections et tout ce qui en découle (et notamment les lois) sont irrecevables, ne serait-ce que moralement. Il est inadmissible qu’une telle délinquance puisse s’afficher au grand jour avec autant d’arrogance. Je vois cela, plutôt que d’être pessimiste, comme l’accélération d’une fuite éperdue en raison d’une fin de partie qui s’annonce apocalyptique.

  • lleriyc dit :

    Le socialisme connu de tous pour être l’un des partis les plus ultra libéral !
    Il pille notre nation et celles des autres, en leur promettant une fausse démocratie (dictature) par une guerre en inventant une fausse excuse par propagande de mass médiatique.
    Sans exceptions, tout ceux qui soutiennent ces actes criminels politiques ainsi que la colonisation et le génocide du peuple palestinien doivent être condamnés par une peine de prison ferme !!!
    Et comme le dit Loic, toutes les élites le savent très bien, cela ne durera pas bien longtemps, à cela ils prennent des risques en imposant de plus en plus d’austérités envers le peuple de france qui est depuis quelque temps maintenant prolétaire.

  • AUSSEUR Robert dit :

    Je suis assez d’accord pour entrer en dissidence avec ce pouvoir . Je suis convaincu , vue ma catégorie on va dire , au regard d’une carrière professionnelle , ne pas être représenté dans aucune assemblés et ou institution . La manière de désignation des candidats(es) est inadmissible !
    Le débat politique ne pourra se faire que dans la rue
    Le monde syndical et politique ont tellement hiérarchisée cette putain de société qu’elle est hautement mortifère !
    leprolo

  • Jérémy dit :

    Une info suite aux propos de la direction de PSA pour faire baisser les coûts et le niveau de la masse salariale… Par comparaison avec la seule raison des difficultés apparentes financières survenues par de la baisse brutale des ventes, qui sont parfaitement illégales (refus de vente et invention de fausses raisons) et rendant avérée la corruption morale, au minimum, des dirigeants de cette entreprise capitaliste libérale : http://la-dissidence.org/2012/07/13/pressions-sur-liran-les-consequences-en-france/

  • Anonick dit :

    Mouais…C’est bien beau sur le papier votre concept mais ça ne prendra jamais!

    Le nationalisme de gauche c’est périmé depuis Gandhi…

    Vous avez 50 ans de retard les gars, le système s’effondrera de lui même ou ne s’effondrera jamais, de nos jours c’est l’individualisme qui prime et tant que les gens auront à manger dans leur assiette personne ne se bougera pour changer l’ordre établi.

    Quand on voit certaines des références de vos « partenaires » (la dissidence) ça fait vraiment flipper Ahmadinejad, Chavez, Le Pen, Poutine, Bonnet de Soral, vous êtes sérieux la?

    Bref, merci mais non merci!

    Le pire c’est que je suis assez d’accord avec certaines de vos « propositions » mais le relent nationaliste fds qui se cache derrière sent mauvais.

    Vous voulez faire bouger les choses? C’est bien, moi aussi, mais commencez par vous ouvrir au monde au lieu de vous replier sur vous mêmes…(Les Français parlent aux Français…Fallait oser)

    A bon entendeur, salut!

Réagissez à cet article :