Comment crée-t-on l’argent ?

Comment crée-t-on l’argent ?

le 06 mars, 2015 dans Dictature de l'économie par

Si le peuple comprenait notre système bancaire et monétaire, il y aurait une révolution avant demain. »-Henry Ford

La planche à billets ?

Pour la plupart des personnes, l’image ci-dessus représente la création d’argent. Les gens se disent que l’Etat, ou toute autre organisation, imprime des billets pour créer toute la monnaie nécessaire.

Il n’en est rien !
En fait, seulement 5% de la masse monétaire (tout l’argent sur terre) se trouvent être des pièces ou des billets. Les 95% restants sont des écritures informatiques, dit « argent scripturale ». Ces écritures, pour simplifier, disent par exemple : Mme X est à +10 000 € sur son compte, le FC Barcelone est à – 500 millions d’euros.

Vous avez déjà du entendre que si tout le monde retirait l’argent de son compte, le système s’effondrerait, en voici l’une des raisons : l’ensemble de l’argent n’existe pas matériellement !!!

Il est aussi facile de comprendre que, lorsque vous payez par carte bancaire au supermarché, votre compte sera débité de 150 € par exemple et que le compte du supermarché va passer de 300 000 € à 300 150 €. Pourtant, aucun échange de billet ou de pièce n’a été effectué, seules les écritures informatiques ont changées. De même que vous ne recevez jamais votre salaire en billets et pièces (ce qui est plus pratique) et que de plus en plus de transactions s’informatisent (traites, virements bancaires…).

« FAIT N°1 : 95% de l’argent sur Terre est informatique. Les 5% restant sont les pièces et billets que nous connaissons tous. »

La création monétaire par le crédit

Voici la partie sûrement la plus difficile à comprendre. Il est impératif de bien en cerner les subtilités. Prenez votre temps pour lire ce qui suit. Si le phénomène reste encore flou après explication, nous vous encourageons à relire ce passage une fois de plus :

La plupart des personnes pense que les banques ne prêtent que l’argent qu’elles possèdent.

Il n’en est rien !
En fait, la loi permet aux banques de prêter plus que ce qu’elles ont dans leurs comptes. Les « réserves obligatoires » représentent la partie d’argent que la banque se doit de garder pour accorder un prêt plus important.

N.B. : vous n’y croyez peut-être pas, mais cela est un fait ! Dans l’Union Européenne par exemple, les banques doivent seulement garder 8 € pour pouvoir en prêter 100 ! (Taux de réserve de 8%, c’est la loi !)

« FAIT N°2 : les banques peuvent prêter plus d’argent qu’elles n’en possèdent. Elles créent donc de l’argent en accordant un crédit ! »

Si vous pensez encore le contraire, rappelez-vous que 95% de l’argent sur la Terre est scriptural. Cette informatisation des échanges permet donc aux banquiers de réaliser le petit tour de passe-passe suivant :

Imaginez que Mr. Robert emprunte à une banque, 200 000 €, afin d’acheter sa maison. Que se passe-t-il ? La banque va uniquement changer les écritures du compte de Mr. Robert.

    7-1.jpg8.jpg

Par ce jeu d’écritures, 200 000 € s’affichent sur le relevé de compte de Mr. Robert ! Bien sûr, la banque vérifie si elle pourra être remboursée. Mais remarquez qu’aucun billet n’a été imprimé, seules les écritures informatiques ont changé !

Son banquier doit bien sûr garder 4 000 € (taux de réserve de 2%). Mais le fait est que la banque vient de créer 196000 € ! Cet argent arrivera sur le compte d’une autre banque lorsque Mr. Robert payera le constructeur de sa maison. La banque du constructeur pourra alors créer 192 080 € Et ainsi de suite… Les 192 080 € arriveront dans une autre banque qui pourra créer 188 238 €…etc… C’est donc l’ensemble des banques qui crée l’argent. Une banque seule ne pourrait se le permettre. Avec 10 % de taux de réserve et un dépôt initial de 1 000 € les banques peuvent créer 5 513 € en seulement 9 prêts. Les accords de Bâle régissent la valeur de ce taux.

Par la suite, et suivant une échéance bien réglée, Mr. Robert doit rembourser ses dettes. Il pourra le faire, car il touche un salaire. De la même façon, ces dettes sont effacées sans échange de pièces et de billets.
En fait l’argent disparaît au fur et à mesure que le prêt est remboursé. La banque crée une somme et l’emprunteur la rembourse avec l’argent qu’il aura gagné. Il échange du temps de travail contre de l’argent, et tout cela de façon informatique. La banque prête par rapport à la richesse potentielle de l’emprunteur.

Le système de création monétaire par le crédit est un système que nous pensons idéal ! Sans lui, aucune entreprise ne pourrait subsister et aucune nouvelle construction ne serait lancée par manque d’argent ! Cette création de monnaie reste le système le plus perfectionné à ce jour afin de motiver l’Homme pour investir dans le futur. En fait, la monnaie ne devrait servir qu’à fluidifier les échanges. Malheureusement, notre système est légèrement différent.    

Les banquiers demandent des taux d’intérêt…

La création monétaire par le crédit avec taux d’intérêt

 « FAIT N°3 : Les banquiers vous prêtent de l’argent qu’il n’ont pas et vous demandent un loyer dessus!  (Taux d’intérêt) »

– Mr. Robert : « Je veux une maison… »
– Son banquier : « Pas de problème, voilà, je viens de créditer votre compte de 200 000 €, je ne les ai pas, mais la loi me le permet, je vais donc créer 200 000 €. Attendez, j’entre juste ça dans l’ordinateur… 200 000 € pour vous… Vous nous devez maintenant 343 739 € (taux de 4% / an) que vous rembourserez pendant 30 années. »

Trouvez-vous cela juste ? Si mon voisin me prête un billet de 100 €, il est normal que je paye un loyer et que je lui rende 104 €. Car il ne peut plus se servir de son billet. Je lui paye donc 4 € pour le service qu’il me rend. Mais les banques quant à elles, n’ont pas l’argent. Cela revient à se faire payer pour une chose qu’elles ne possèdent pas, qu’elles peuvent créer à partir de rien !

Nous l’avons vu, lorsqu’une banque accorde un prêt, elle rend disponible de l’argent qui ne l’était pas. Pour bien comprendre ce mécanisme, il faut imaginer que l’économie mondiale est une baignoire. La monnaie est donc l’eau qui la remplit.

1.png

Lorsque la banque accorde le crédit à son client, elle crée cette somme d’argent à partir de rien. La baignoire se remplit donc du montant du prêt, 100 €.

 2.png

Voilà donc que la totalité de l’argent sur Terre vient d’augmenter de 100 € ! En contrepartie, lorsque l’emprunteur paye ses dettes, l’argent va disparaître. Mais comme la banque lui demande des intérêts, 104€ vont être demandés. La baignoire se vide donc plus vite (-104 €) qu’elle ne se remplit (+100 €) !

« FAIT N°4 : Lorsqu’un banquier crée (à partir de rien !!) 100€, il en demande 104 €. L’argent des intérêts n’a donc jamais été créé ! Les banquiers demandent plus d’argent qu’ils n’en créent ! »

 C’est pourquoi l’ensemble des banquiers mondiaux doivent constamment accorder de nouveaux prêts afin de remplir la baignoire ! Cette technique a cependant 2 limites :

 1)  Le marché est très moutonnier : par exemple, lorsque la confiance règne, les crédits vont et viennent comme jamais, tous les acteurs du marché suivent la même direction. De l’argent est créé en continu. Mais lorsqu’elle est altérée, la confiance va aussi très vite dans le sens inverse. Et si elles ont peur de ne pas se faire rembourser, les banques vont arrêter d’accorder des prêts afin d’être sûr d’être les premières à être remboursées. La baignoire se vide alors au fur à mesure que les prêts se remboursent. Lors de la crise de 2007, les banques se sont arrêtés de prêter, nous avons tous vu le résultat : le chômage commence à augmenter, plus d’argent, plus d’investissement.

2) Lorsque des personnes stockent de grandes quantités d’argent sans la réinvestir dans l’économie, une partie de l’eau de la baignoire reste indisponible !

Et lorsque que ces deux limites sont atteintes celui qui ne trouve plus d’argent peut-être :

– La personne qui vit seule et qui ne peut plus rembourser son emprunt auto, elle reçoit alors la visite d’un huissier.
– Le patron d’entreprise qui ne trouve pas assez d’argent et doit soit délocaliser soit fermer son entreprise. Dans les 2 cas, cela entraîne une augmentation du nombre de chômeurs.
– L’État qui, lorsqu’il ne peut pas rembourser ses dettes, doit réemprunter (donc augmenter encore ses frais d’intérêt à payer) afin de pouvoir payer sa dette !

Par essence, la création monétaire ex nihilo (à partir de rien) que pratiquent les banques est semblable, je n’hésite pas à le dire pour que les gens comprennent bien ce qui est en jeu ici, à la fabrication de monnaie par des faux-monnayeurs, si justement réprimée par la loi. Concrètement elle aboutit aux mêmes résultats. La seule différence est que ceux qui en profitent sont différents » – Maurice Allais, Prix Nobel de Sciences Economiques

Rémi Mathieu (extrait du livre Comprendre la monnaie)

85 Commentaries

  • jusepe dit :

     » Attendez, j’entre juste ça dans l’ordinateur… 200 000€ pour vous… Vous nous devez maintenant 208 000€ (taux de 4%) que vous rembourserez pendant 30 années  »

    Pas cher du tout le crédit 🙂

    • biencoco dit :

      » Attendez, j’entre juste ça dans l’ordinateur… 200 000€ pour vous… Vous nous devez maintenant 208 000€ (taux de 4%) que vous rembourserez pendant 30 années »

      Pas cher du tout le crédit 🙂
      Jupete! c’est pas tout a fait ca! 200,000 a du 4% sur 30 ans. Bien si je calcule bien, sa fait 951,04 environs par mois, multipliée par 12 = 11,412,48 par année! Multipliée par 30 années = 342,374,40 environs moins 200,000 = 142,374,40 un gain pour la banque de 142,374,40 C’est tout un arnaque et tout ca sans avoir un cent en gage en banque? En plus avec les années la maison va avoir besoin de beaucoup d’amour, de rénovation, par ce quelle a été programmé pour l’être ex: fenêtre,toiture,porte,sont les quelques parties qui seront a changer avec un coût substantiel…

    • Mathieu Rémi dit :

      208 000 est ce que doit Mr. Robert au moment de l’emprunt, mais après trente années le montant s’élevera à 343 739€ (taux de 4%/an). Désolé de la confusion…

    • MAURRASSE dit :

      Est ce qu’un spécialiste pourra nous expliquer ce qui se passe au niveau d’un pays , une Nation, qui trouverait 1000 tonnes d’or dans son sol ou dans ses vieux coffres?

      • Sans-Dents dit :

        « Est ce qu’un spécialiste pourra nous expliquer ce qui se passe au niveau d’un pays , une Nation, qui trouverait 1000 tonnes d’or dans son sol ou dans ses vieux coffres? »

        Les Etats-Unis d’Amérique débarquent et réquisitionnent ce qui leur appartient, car la planète Terre est à eux.

      • ornicar dit :

        Le gouvernement de ce pays qui est nommé par les banques va vite réquisitionner l’or et le faire disparaitre dans des coffres privés. Ce serait une catastrophe pour les banquiers que ce pays puisse rembourser sa dette. Les riches investissent leur fortune dans la dette des pays, ce qui est le plus sûr des business.
        La population de ce pays trime dur pour rembourser les intérêts de cette dette, ils en sont devenus les esclaves et plus ils travaillent, plus ils sont pauvres. Les gouvernements ne travaillent pas pour libérer les peuples de la dette, il sont là pour creuser la dette au profit des banquiers. Sarko a fait 600 milliards à lui tout seul, et le gouvernement jette 42 milliards chaque année dans des associations dont on ne connait rien.
        C’est ça le business des politiciens, faire trimer les pauvres en leur promettant l’inversion du vidage de leur porte monnaie. Et les pauvres font la fête à chaque changement de président nommé par Rothschild. L’UMPS en est l’exemple parfait. Et les pauvres picolent tous les cinq ans en brandissant leur petits poings serrés au bout de leurs petits bras.

      • guiot jacki dit :

        il va se retrouvé avec une guerre sur les bras

  • fred dit :

    En ce qui concerne le taux de réserve, les banquiers prennent des libertés, donc oui mais ce n’est pas tjrs respecté.

    Je n’ai pas compris les 5513 euros avec 9 prêts.

    Comme le fait remarquer jusepe, 8000 euros avec un taux de 4% c’est dans le cas d’une suite arithmétique, l’individu lambda quand il va faire un prêt, va suivre plutôt une suite géométrique, voir un mélange des deux pour que le banquier optimise au max son bénéfice. De plus la façon dont est calculé l’intérêt dépend aussi du type d’emprunt, de la durée de remboursement…

  • Burgener dit :

    Est-ce que la banque peut vraiment créer de l’argent comme cela ? il me semble que ça dépend quand même de la banque nationale. Ce ne sont pas les banques commerciales qui peuvent créer l’argent à leur guise. La banque nationale par contre en a le pouvoir et ensuite il y a bien le phénomène décrit plus haut ! Donc les banques commerciales peuvent, avec l’argent émis par la banque nationale, créer plus d’argent. C’est pourquoi l’argent émis par la BN s’appelle High powered money. Dans l’article on pourrait croire que les BC peuvent créer autant qu’elles veulent … il y a qd même une limite.

    • Ezzie dit :

      Non il n’y a pas de limite c’est ce que les banques appellent le quantitative easing
      Le pire dans tous cela c’est de s’apercevoir que les banquiers avec à leur tête la famille rotschild se sont approprié la création monétaire mondiale si facilement
      Les gouvernements sont sous le joug de cette famille depuis la révolution française
      On comprend mieux l’histoire avec cette donnée essentielle
      Chaque fois que le peuple ou un chef d’état s’est révolté il y a eu la guerre ou la suppression de la personne
      Kennedy
      Chavez
      Kadafi
      Etc…
      Tous avait une volonté de se débarrasser de la soumission aux peu usances financières qui ne reposent que sur notre crédulité

      Alors oui
      Nous devons rapidement refuser d’utiliser les services des banques et demander de récupérer notre argent en espèces

  • Mathieu Rémi dit :

    Fred, pour comprendre les 5513 euros avec 9 prêts, voici un petit graphique important: http://www.comprendrelargent.net/medias/images/principe-multiplicateur-de-credit-1.png ce graphique montre (avec un taux de reserve de 10% combien les banques peuvent créer, sur l’exemple du lien, les banques A-B-C créent 900 puis 810 et enfin 729….donc en 3 prêts, elles cérent 2439 euros…).

    Burgener, il est vrai que le taux de réserve fractionnaire limite l’expansion du crédit. Mais j’ai envie de dire heureusement! 🙂 Sans cette « limite », le système s’effondrerait on ne peut plus rapidement car les banquiers créraient trop d’argent… (ces taux sont (en UE) décidé lors du congrès de bâle, par des banquiers)…Les banquiers créent l’argent en fonction du potentiel de l’emprunteur, ils doivent être sûr d’être remboursés quand même!
    Mais imaginez bien que c’est exactement comme si vous aviez une machine à imprimer des billets chez vous mais qu’on ne vous donnerez pas de l’encre et du papier à l’infini…c’est un moindre mal…

    Je vous invite à lire mon manuel en entier pour bien comprendre les enjeux que la création monétaire par le privé met en avant!
    http://www.comprendrelargent.net/

    • Guy Launière dit :

      Nous n’avons pas le contrôle. L’argent fictif crée par les banques appartient au peuple, le mandât des banques n’est que d’en faire la distribution dans l’ordre ce qu’elles ne font pas. La dette vous la devez a vous-même. Pourquoi dois je me payer de l’intérêt sur mon argent? sur mon hypothèque? Pourquoi dois je me saisir ma propre maison? L’argent n’est qu’un entré comptable, très utile, indispensable pour faciliter les échanges. Faut reprendre le contrôle de la distribution. En réalité nous travaillons tous pour les banques, les banques devraient payer un salaire a tous de 18 ans + de 350$cdn/sem, il n’y a pas d’emploie, nous n’avons pas besoin d’emploi, seulement la paye. Vous éliminez du même coup le BS, les sans abris, les pauvres, les dettes des étudiants, aidez les femmes au foyer, etc. de toute façon ce salaire sera comptabilisé sur les revenus pour impôt.Nous avons le salaire minimum, nous avons besoin d’un salaire maximum, disons 1 million cdn/an. Réduire la semaine de travail de 35 hrs sur 5 jours à 32 hrs sur 4 jours.

      • Ezzie dit :

        En effet l’argent que les banques créent est le notre
        Une fous qu’on a compris cela le banquier devrait en effet être notre redevable et devrait nous verser un pécule important
        Or c’est tout le contraire qui se produit
        L’argent que nous déposons à la banque devient l’argent de la vendue et le prêt que nous lui faisons est à taux zéro
        D’ailleurs c’est quand la banque nous prête notre propre argent que nous devons encore en plus lui verser des intérêts

        Oui nous marchons sur la tête
        Le pire est l’attitude des gens devant leur banquier
        Ils lui prêtent un pouvoir illusoire alors que c’est le banquier qui devrait leur être redevable ce sont les clients de la banque qui sont penauds devant ses représentants
        J’ai même vu un banquier étudier les dépenses de son client et le réprimander pour ses choix de dépenses

        Nous devons déjà mentalement remettre les choses à l’endroit
        Et attaquer régulièrement les banques pour leurs agissements illégaux devient les tribunaux même pour 1€ de frais

  • Mathieu Rémi dit :

     »Est-ce que la banque peut vraiment créer de l’argent comme cela ? »
    Je comprends votre questionnement…Les banquiers ne peuvent creer de l’argent a l’infini certes, mais il est par contre certain que 95 pour cent de l’argent sur Terre a ete cree de cette facon 😉
    Il faut savoir aussi que la BN (banque centrale europeenne pour l’UE) est INDEPANDANTE et non elu par les citoyens, que vous votiez a gauche ou a droite, cela ne changera rien a sa politique…

    Pour comprendre le systeme de creation monetaire a l’europeenne direction page 20 de mon manuel…(desole je ne retrouve plus l’URL du graph explicatif)

  • ROIBET dit :

    Bonjour à tout le monde et à Rémi Mathieu.
    J’ai adoré votre article. Il a le mérite d’être synthétique (même si je ne comprends pas bien la fin…)

    Je connaissais déjà pas mal ce sujet via l’argent dette de Paul Grignon, Etienne Chouard et après avoir feuilleté des bouquins d’éco, mais quelques points m’échappent encore ! J’ai quelques questions si jamais vous avez le temps d’y répondre.

    1) Si le prêt n’est pas remboursé (on va dire que rien n’est remboursé, la personne vivait seul, décède et ne possédait rien), est ce que le montant du prêt est tout de même supprimé de l’actif et du passif de la banque ? (J’imagine que oui). Si oui à quel moment ?

    2) « C’est donc l’ensemble des banques qui crée l’argent. Une banque seule ne pourrait se le permettre »

    La je cale. Imaginons dans votre exemple que l’emprunteur A décide de payer tout son prêt à un client B ayant des comptes dans la MÊME banque. L’actif et le passif de la banque demeurent inchangés (200 000 en actif ou 200 000 en réserves ET 200000 en passif pour le client B )

    Puis il touche des soussous et rembourse son prêt de 200 000 à la banque. La banque possède donc maintenant avec la destruction du prêt 200 000 en actif et 200 000 en passif au client B.
    Elle peut donc maintenant créer 9 800 000 de monnaie. Et sans autre banque.

    C’est pourquoi je ne comprends pas votre phrase…

    3) « 2) Lorsque des personnes stockent de grandes quantités d’argent sans la réinvestir dans l’économie, une partie de l’eau de la baignoire reste indisponible »

    Je ne comprends pas. En quoi cela dérange t’il la création monétaire des prêts accordés par les banques, en quoi cela peut déranger les banques ?

    4) « Et lorsque que ces deux limites sont atteintes celui qui ne trouve plus d’argent peut-être : […]
    – État qui, lorsqu’il ne peut pas rembourser ses dettes, doit réemprunter (donc augmenter encore ses frais d’intérêt à payer) afin de pouvoir payer sa dette ! »

    Je n’arrive pas à faire le lien et le rapport… Voulez vous dire que si le marché est dans une récession avec une diminution des crédits accordés, les taux d’intérêts augmentent et endettent encore plus l’état ?

    • Mathieu Rémi dit :

      ROIBET,

      1) Si une banque accorde des crédits sans avoir le retour, c’est son bilan, ses résultats qui en seront affectés…cela reviendrait au même qu’une entreprise qui emprunte sans pouvoir rembourser mais dans le sens inverse (j’espere me faire bien comprendre 😉 ) Les banques risquent donc la faillite… bien sûr n’occultons pas le fait que la quasi totalité des banques européennes sont en faillites… leur faux bilans les aident a surmonter l’épreuve…

      2) En fait, les banques lorsqu’elle accordent un crédit, peuvent esperer « récolter » leur % de part de marché. Si jamais la société générale a une part de marché de 20%, elle peut esperer récupérer 20% de tout l’argent créé par le système bancaire… il est vrai que mon « une seule banque ne pourrait se le permettre » est un peu erroné…dans l’absolu cela serait possible oui…

      3) Cela ne dérange en rien la création monétaire, je cherche a expliquer ici les répercussions qu’a ce système. Cela ne dérange en rien les banques non plus (ou presque pas), tant qu’elles n’accordent pas trop de crédit.
      Ce qu’il faut comprendre ici, c’est la présence de l’argent des intérêts. Comme expliqué, ils n’ont jamais été créé donc ils ne sont pas disponibles. Il faut donc aller chercher l’argent autre part… Cependant, lorsque des personnes stockent de grande quantité d’argent, il apparait beaucoup plus rapidement le moment ou on a du mal a trouver l’argent des intérêts. Si les stocks d’argent étaient remis dans l’économie (réelle), il y aurait moins de mal à trouver l’argent pour payer les intérêts…

      4) L’état a comme salaire nos impôts, si moins de crédits, moins d’activité économique, donc moins d’argent dans les caisses, c’était le message que je voulais faire passer ici. De plus, la présence des intérêts pour les emprunts publics est bien plus coûteux, donc trouver l’argent pour rembourser est difficile (sans compter les 45 milliards payé chaque année pour payer les intérêts de la dette de l’année dernière)…mais j’avoue que cela n’est peut être pas très clair et peut pousser a l’erreur de compréhension, je vais surement changer cela dans mon manuel, le formuler autrement…

      Robeit, avez-vous lu la suite du manuel? J’aimerais savoir ce que vous en pensez! J’ai recement donner mon livre a andré jacques Holbecq qui m’a dit que quelques erreurs s’étaient glissé dans mon manuel, il va me faire un topo bientot 🙂
      Dans l’ensemble je pense avoir pas mal raison dans ce que j’ennonce. Et malgré tous les documentaires et livres que j’ai étudiés, je ne suis pas encore un Pro de la monnaie! Hésitez pas à me reprendre si vous pensez que je suis imprecis!
      ici:
      http://www.comprendrelargent.net/forum/discussions-generales/#.US-dt29worU

      • Pierre Roibet dit :

        Merci de votre réponse détaillée 🙂

        Je lirai très bientôt votre manuel et vous ferait part de mon très modeste avis.

        Encore bravo pour votre travail de diffusion d’idées fondamentales.

        • Pierre Roibet dit :

          Ah voilà je viens de me rappeler une question que je me posais déjà apparemment…

          Les banques peuvent en effet emprunter à la banque centrale de l’argent au taux dit de refinancement(légèrement supérieur au taux directeur), qui est de 1.25 % annuel pour la zone euro.

          Je cite wiki :

          « Le taux de rémunération des dépôts est le taux d’intérêt au jour le jour fixé par la banque centrale, auquel sont rémunérés les excédents de liquidités des banques et institutions financières placés auprès de la banque centrale, tandis que le taux de refinancement est celui auquel ces mêmes agents économiques peuvent emprunter auprès de la banque centrale.

          Le taux de refinancement permet via la procedure d’appel d’offre2 hebdomadaire3,4, d’absorber ou de fournir des liquidités aux banques au taux décidé par la BCE, les banques mettent ces liquidités en circulation sur le marché monétaire, permettant de réguler l’investissement économique et ainsi d’encourager l’activité économique dans les périodes de creux, ou de freiner le sur-investissement (dans des projets non rentables) pendant les périodes de surchauffe inflationniste. »

          Donc ma question est : est ce que le taux de refinancement n’a rien avoir avec le phénomène de création monétaire lors du crédit ? Vous confirmez le phénomène de création monétaire par magie lors d’un crédit sans parler d’emprunt auprès de la banque centrale ?
          Les banques n’empruntent telles pas le crédit aux BC au taux de refinancement qu’elles accordent ensuite au débiteur ?

          Ou alors est ce que c’est juste un autre phénomène (2 choses différentes) qui permet au banque d’emprunter et ainsi de disposer de plus de réserves et donc de plus de crédit accordé ?

          • Mathieu Rémi dit :

            C’est votre deuxieme reponse qui est la bonne, le phénomène de création monétaire ex-nihilo est présent quand même… je vous propose un petit document pour potasser encore plus le sujet!
            content de vous rendre curieux! c’est le but!
            http://monnaie.wikispaces.com/Cr%C3%A9ation+mon%C3%A9taire

          • Pierre Roibet dit :

            D’accord c’est ce que je pensais. Le lien que vous m’avez pensé vraiment bien. Finalement la question est plus complexe à comprendre que je pensais au premier abord.

          • Mathieu Rémi dit :

            Oui assez complexe, mais bien plus simple que l’on nous le fait croire 🙂
            http://www.comprendrelargent.net/videos/#.UTDIrW9worU
            Cette partie de mon site dispose de plus d 350 vidéos, tous ne parle pas de création monétaire mais je vous laisse chercher votre bonheur!!

            Le documentaire suivant est vraiment un classique a voir:
            http://www.comprendrelargent.net/videos/documentaire-en-entier/l-argent-dette-2010-paul-grignon.html#.UTDIwW9worU
            L’argent dette de Paul Gringnon.

            Et pour les livres traitant le sujet, voyez cette page:
            http://www.comprendrelargent.net/pages/livres/sur-la-monnaie.html#.UTDI1m9worU

          • Pierre Roibet dit :

            J’ai déjà regardé l’argent dette et j’ai lu aujourd’hui la moitié environ du livre de Holbeck et Derruder : « la dette publique: une affaire rentable »

            J’ai commencé à lire les 10 premières pages de votre manuel j’ai déjà pas mal lu aujourd’hui 🙂

            Bon encore une fois votre début manuel est vraiment bien fait et contient l’essentiel selon mon modeste avis 🙂

            Je vais donc aller chercher la petite bête sinon ya plus de débat^^

            Donc :
            – Sur la part de la monnaie fiduciaire sur la monnaie totale. J’ai trouvé dans le livre d’Holbeck les répartitions que je donne en milliards d’euros dans la zone euro : 790 de monnaie fiduciaire, 4691 pour M1 ( monnaie fiduciaire + 3901 dépots à vue) soit 16.6%, 8406 pour M2(M1+depot a trois mois et depot a deux ans) soit 9.4%, M3 9475 (M1+M2+Pensions+Titres) soit 8.3%)

            Bon c’est un détail pas important du tout très clairement 🙂

            -Le taux de réserves obligatoires était de 1% au 1er Janvier 2012 selon wikipédia je sais pas si c’est vrai ou si ça a changé depuis…Et non de 4% ou 2% (encore un détail peu important 🙂 )

            -Vous parlez pas des réserves. D’ailleurs la création monétaire implique une création d’argent sur le passif de la banque et donc l’actif du client ( Robert dans votre exemple je crois), mais il y aussi création d’actifs sur le compte de la banque, soit dans la catégorie « prêts » soit dans la catégorie « réserves » non ?

          • Pierre Roibet dit :

            Jsuis un peu embété… J’ai trouvé un article des économistes attérés qui remet en cause toute votre position et celle de Chouard, de Holbeck, ou de l’argent dette…

            http://fr.scribd.com/doc/85967606/Alain-Beitone-Ide%CC%81es-fausses-et-faux-de%CC%81bats-a%CC%80-propos-de-la-monnaie-Re%CC%81flexion-a%CC%80-partir-de-la-%C2%AB-loi-de-1973-%C2%BB

            J’ai pas pu lire encore, mais je le ferais, je pense qu’il est important de lire des positions opposés, surtout que je suis en plein doute maintenant.

          • Pierre Roibet dit :

            Intéressant, vraiment, je pense qu’on a le mot de la fin désormais 😀

            Effectivement, « le débat reste le même! Il faut rendre la monnaie publique… », et dans le meilleur des cas la trahison a été faite complètement lors du traité de maastricht.

            Est ce que vous avez posé la question à Holbeck suite à la mienne directement ? La réponse est-elle récente ? 🙂

            Merci en tout cas cette réponse de Holbeck, elle a vraiment mis de l’ordre dans mon esprit 🙂

            Par ailleurs encore une fois je pense VRAIMENT qu’il faudrait expliquer explicitement ce que sont les réserves en faisant plusieurs tableaux Actif (Réserves Titres Prêts) et Passif, en montrant bien les étapes à chaque changement ( création monétaire de réserves à l’actif de la banque et sur le passif, diminution de ces derniers lors des dépenses du prêt dans d’autres banques, remboursement puis destruction de l’actif et passif correspondant au montant principal). Même si encore une fois l’essentiel est présent dans votre article et que vous avez dit la même chose, c’est juste la forme qui changerait.

            Plus facile à dire qu’à faire 😀

            Merci encore pour votre travail et votre patience.

        • Mathieu Rémi dit :

          Pierre Roibet,
          Voici la réponse que Holbecq fait à cette position:
          « Rémi Mathieu: Juste deux précisions … :
          – J’avais « chargé » l’article 25 de la loi de 73 alors qu’il semble que l’article 19 porte une plus lourde part de responsabilité
          – Avant 73 l’Etat n’empruntait pas « si peu que ça » …

          Voici d’ailleurs ma l’introduction d’une présentation récente lors d’une conférence au Universités d’automne du M’PEP – 1 er novembre 2012

          //Réglons d’abord le débat sur cette « fameuse » loi du 4 janvier 1973 [1] qui aurait empêché la Banque de France de prêter à l’État .
          Deux articles, tous deux abrogés par la loi n°93-980 du 4 août 1993 mise en vigueur le 1er janvier 1994, retiennent notre attention :Article 25 :
          « Le Trésor public ne peut être présentateur de ses propres effets à l’escompte de la Banque de France. »
          Article 19 :
          «Les conditions dans lesquelles l’État peut obtenir de la Banque des avances et des prêts sont fixées par des conventions passées entre le ministre de l’économie et des finances et le gouverneur, autorisé par délibération du conseil général. Ces conventions doivent être approuvées par le Parlement.»
          On notera : « Peut obtenir », « conventions passées entre le ministre et le gouverneur de la BdF »le Parlement n’étant consulté que pour approbation ou rejet… mais encore faut-il que le Ministre propose au Gouverneur (ou l’inverse) et que les deux tombent d’accord : ce qu’ils n’ont jamais fait.
          En 1972, les avances de la Banque de France au Trésor Public représentait 20,5 milliards de francs soit environ 3 milliards d’euros, c’est à dire à l’époque 2% du PIB de 154 Md€, l’équivalent de 40 milliards actuels … pas négligeables de toute façon, mais hélas, en 2001 toutes les avances était de toute façon remboursées !

          Ce n’est donc pas exactement « techniquement » qu’il y a eu verrouillage par la loi de 1973 . Cette loi, qui encadrait seulement cet avantage, n’est qu’une étape dans un long processus de verrouillage qui a été complété sans laisser de porte de sortie par l’article 104 du Traité de Maastricht (mis en application le 1 er janvier 1993) qui spécifiait « Il est interdit à la BCE et aux banques centrales des États membres, ci-après dénommées « banques centrales nationales », d’accorder des découverts ou tout autre type de crédits aux institutions ou organes de la Communauté, aux administrations centrales,aux autorités régionales ou locales, aux autres autorités publiques, aux autres organismes ou entreprises publics des États membres; l’acquisition directe, auprès d’eux, par la BCE ou les banques centrales nationales, des instruments de leur dette est également interdite. »
          Revenons aux années 1973 et suivantes : ce montant de 20,5 milliards de francs n’a progressivement plus pu couvrir les besoins de trésorerie de l’État (correspondant aux décalages entre les recettes et les dépenses) il n’a pas été réévalué malgré l’inflation galopante qui a suivi ces années (dans les 10 ans qui ont précédé 1973, l’inflation moyenne annuelle fut de 4,4% alors qu’elle fut de 12,2 % en moyenne annuelle dans les 10 ans qui ont suivi), et il a fallu augmenter les appels aux marché avec des taux d’intérêts qui ont fini par devenir importants et fait croître la dette d’une façon exponentielle.

          Ce qui est le plus désolant c’est qu’entre fin 1973 et fin 1992, de ce fait, la dette publique est passée de 20% à 40% du PIB soit en valeur de 30 milliards d’euros à 440 milliards d’euros (c’est à dire, exprimés en valeur actuelle, d’environ 160 milliards d’euros en 1973 à 600 milliards en 1992, ) … nous payons encore les intérêts sur cette augmentation de dette, comme nous les payons par emprunts lorsque le solde primaire des budgets est lui-même inférieur au montant des intérêts.

          La question principale qu’on peut se poser est : quelle serait notre dette si nous ne devions pas payer d’intérêts à notre propre banque, la Banque de France.//

          Suite sur http://postjorion.wordpress.com/2012/11/12/261-holbecq-intervention-mpep-01-11-12/ »

          Ensuite, ce débat est très intéressant sur le même sujet….

          http://etienne.chouard.free.fr/Europe/forum/index.php?2012%2F12%2F28%2F293-loi-de-1973-les-aveux-de-rocard-et-deux-nouvelles-pistes-pour-comprendre-l-effet-veritable-de-la-loi

          • Mathieu Rémi dit :

            J’ai même du changer mon manuel, qui mettait trop en cause la loi de 73…
            Mais le débat reste le même! Il faut rendre la monnaie publique…

      • Guy Launière dit :

        Les banques ne peuvent pas faire faillite, ce sont elles qui créent, en exclusivité, 95% de l’argent, et a partir de rien, boucane et miroirs, et tout le monde doit respecter ça.
        Tous le monde croit que les banques ont d’immenses voûtes remplies de monnaie de papier de toute dénomination , FAUX. Disons qu’on vous donne a vous, personnellement, le pouvoir de créer l’argent, vous exclusivement peu le faire et tout le monde doit accepter ça. Vous n’avez pas un sous, vous partez a zéro. Sur une feuille de papier vous pouvez marquer 1,000$, 10,000$, 1 trillion$, rien vous empêche, rien vous arrête, l’argent n’est pas un problème, y’a pas de limite. Disons que vous êtes seul chez-vous, a votre table, c’est logique, vous ne dérangez personne, vous pouvez écrire ce que vous voulez. Tous le monde peu faire ça. Mais voila l’argent est crée par l’exclusivité que vous avez. Le système dit que votre argent est le bon, celui des autres est faux. Quand on dit crée a partir de rien c’est exactement ça.

  • Aussi incroyable que cela puisse paraître, tout ce que dit Rémi Mathieu dans cet article et dans son livre est vrai ! Je travaille moi aussi sur ce sujet depuis quelques années et j’ai fait exactement les mêmes découvertes et j’arrive aux mêmes conclusions.
    Les conséquences de ce système se font sentir au niveau de nos vies personnelles : nous sommes obligés de nous battre sans cesse entre nous pour trouver ce foutu argent qui ne peut être créé QUE par les banquiers, et SEULEMENT sous forme de dette ! Les endettés (entreprises, particuliers, états, tout le monde !) sont obligés de faire des emprunts pour que toute la société puisse avoir de la monnaie ! Ce qui fait que nous sommes tous coincés. Nous sommes obligés, soit de nous battre entre nous pour trouver la monnaie à rendre, soit de travailler pour ceux qui en ont et qui nous en donnent au compte-goutte. C’est la racine de l’esclavage où nous sommes tous, c’est la racine de l’impôt, c’est la racine du mal-être que nous ressentons tous et dont nous n’arrivons pas à dire d’où il vient !
    Au niveau international, c’est encore pire : Le FMI et la Banque Mondiale utilisent les mêmes procédés (création de dollars ->crédit aux pays ->endettement->exploitation/pillage) pour enchaîner des pays entiers et utiliser le paiement des intérêts pour piller leur ressources et/ou financer leurs guerres de conquête et de domination.
    Evidemment, l’environnement, la nature, tout le monde s’en fout, puisqu’il faut d’abord survivre. C’est le « chacun pour soi » obligatoire !
    Tant que nous n’aurons pas compris que tout vient de là, impossible de changer quoi que ce soit ni au système, ni au monde.
    Tiens, pour vous rassurer et comprendre que nous ne sommes pas les premiers à découvrir ces horreurs, vous pouvez jeter un oeil sur cette page
    http://lesmoutonsenrages.fr/2013/02/05/a-tout-ceux-qui-nont-pas-encore-compris-que-ce-sont-les-banksters-qui-menent-le-monde-et-que-les-politiques-ne-sont-que-des-marionnettes/
    et pour comprendre le problème à fond et dans toutes ses incroyables conséquences, vous pouvez lire mon livre « Les secrets de la monnaie – Changer la monnaie pour changer le monde » (http://libertybooks.eu/).

    Merci
    🙂

  • Ce qui amene donc a 2 options,

    soit la fermeture de certaines enseignent lorsqu’elle  » possèdent  » /  » réclament  » ll’argent des interets.

    * en faisant bien distiction entre institution , qui n’est pas un etre vivant, et donc ne peut dépenser son argent, et employés de la dites institutions qui normalement on un salaire.

    Soit la prise de possesion de tout par les banques.

    l’option 1 étant normale.
    Si non appliquée, l’option 2 revient à dire que certains etres humains réels on crées cet argent et qu’il leur appartient.
    Il s’agit d’une identification a l’institution pour mettre sous sa coupe  » ce qui n’existe pas  » et qui est en fait , comme bien défini , un jeu scriptural destiné uniquement à permettre les échanges sereinement.

  • Voici encore un petit résumé (pour vos prochains repas de famille 😉

    Contrairement à ce que tout le monde croit, la monnaie n’est PAS créée par l’Etat !
    La monnaie est créée par le système bancaire, qui nous fait payer un intérêt éternel sur l’intégralité de notre masse monétaire, c’est-à-dire sur la totalité des soldes qui figurent sur nos comptes bancaires !
    L’ensemble de cette monnaie ne peut être créé QUE par des crédits bancaires.
    Le cash (les pièces et les billets) ne sert que de temps en temps pour matérialiser les chiffres de nos comptes bancaires. Le cash compte pour moins de 10% des échanges, et il n’est qu’un état provisoire de la monnaie qui réside sur nos comptes. Quand il revient à la banque, il redevient des chiffres immatériels sur des écrans.
    On peut donc dire que TOUTE la monnaie que nous utilisons au quotidien nous est louée à crédit. Elle ne peut être mise en circulation que quand quelqu’un prend un crédit et le dépense. (Ce « quelqu’un », c’est TOUT LE MONDE : les entreprises, les particuliers ET l’Etat !)
    Quand cette « monnaie issue de l’endettement » circule dans la société, les débiteurs continuent à payer l’intérêt…
    Toute la monnaie circulante que nous utilisons vient de là et donc collectivement, nous DEVONS :
    – soit payer directement la location si nous sommes emprunteurs,
    – soit payer TOUT PLUS CHER pour que les emprunteurs/créateurs de monnaie puissent payer.
    Et tout ce fric, qui est du TRAVAIL que nous devons faire EN PLUS, remonte au système bancaire !
    Forcément, le système bancaire grossit infiniment puisqu’il est nourri en permanence par cette aspirateur infini qui pompe le travail, les économies et la richesse de l’ensemble de la population.
    Nous ne sortirons jamais de nos problèmes sans comprendre ce processus.

    Gérard Foucher
    « Les secrets de la monnaie – Changer la monnaie pour changer le monde »

  • Yamapopi dit :

    Pour ceux n’ayant toujours pas compris, il y a un documentaire qui explique cela très bien:
    http://www.youtube.com/watch?v=umY0EEhHFAo
    C’est à partir de la 5ème minute.
    Le problème c’est que propose les altermondialistes comme Diktacratie pour remplacer ce système? Le mouvement Zeitgeist propose lui au moins une solution.

  • Mathieu Rémi dit :

    Gérard Foucher,
    Merci pour vos commentaires, avez-vous lu mon manuel en entier? Si oui, qu’en pensez-vous? Des erreurs s’y cachent? (il est gratuit le mien héhé 😉 )

    Robeit,

    Je suis au travail là, je reponds à vos questionnements en rentrant!
    pour ce qui est du questionnement 1, je peux y repondre rapidement:

    Oui, si le prêt n’est pas remboursé, cela rentre dans le passif de la banque! La banque créé l’argent a partir de rien mais doit quand même équilibrer ses comptes 🙂
    Atout à l’heure

  • amora emma dit :

    Excellente explication !

    Création monétaire : à partir d’une loi en conflit avec d’autres lois.

    La création monétaire papier par la FED est effectuée à partir de rien (puisqu’ils ne disposent pas d’argent déjà existant.
    Ils vendent « du rêve » contre des intérêts à payer.

    Ou est donc l’existence de l’objet de la prestation (1126 cc)? Car dans ce contrat si il existe bien un objet contractuel, celui de l’objet de la prestation est discutable. Le contrat est réputé nul.

    La réserve fédérale américaine (FED) avec son statut hybride : public, privé – joue sur 2 tableaux. C’est à dire sur 2 régimes distincts qui combinés ont construits l’oligarchie mondialiste (très fort).

    1) Sur le motif « impérieux d’intérêt général » qui lui confère tous les pouvoirs de l’administration – c’est à dire des pouvoirs d’exception sur le plan juridique ; plus concrètement : créer du papier et de l’encre (dollar) et le faire payer 1000 fois sa valeur

    2)Sur le plan juridique privé, celui d’encaisser de l’argent et faire du profit (ce profit, à destination de personnes juridiques privées déterminées et non pas à destination de l’ensemble de la société civile et pour l’intérêt général.
    Puisque :
    « Elle est formée de douze banques privées, propriété de banques d’affaires privées, controlée par les familles bancaires domiciliées dans le monde entier. La réserve fédérale crée de l’argent à partir de rien, le prête au gouvernement contre rémunération, et ne paie pas d’impôt sur le revenu sur les produits de ses placements. Plus les déficits sont importants aux États-unis, plus la réserve fédérale prête de l’argent et plus elle fait des profits considérables. »

    • Pierre Roibet dit :

      Bonsoir Emma

      Je suis allé sur la page wikipédia de la FED et voilà ce que j’ai trouvé dans la parti « structure générale »
       »
      La Réserve fédérale est détenue par douze Regional Federal Reserve Banks, et est donc à ce titre, une institution fédérale. Ce statut est censé lui assurer l’indépendance de ses choix vis-à-vis du gouvernement. La Réserve fédérale ne reçoit pas de subventions du congrès pour son fonctionnement.

      En revanche, les parts détenues par les banques régionales dans la Réserve fédérale ne sont ni échangeables ni vendables, et ne peuvent être mises en gage pour dégager des fonds. De plus, ces parts rapportent un coupon fixe de 6 % annuel. Et finalement, l’excédent de capital généré par les activités de la Réserve fédérale peut être cédé au budget fédéral, mais en aucun cas aux banques régionales actionnaires. Ceci exclut donc le risque d’une instrumentalisation pure et simple des capacités de la Réserve fédérale par ses actionnaires. En 2006 par exemple, la Réserve fédérale a contribué positivement au budget fédéral à hauteur de 29 milliards de dollars »

      Ca va à l’encontre de votre propos. Qu’en pensez vous ?

      • amora emma dit :

        Bonjour Pierre,

        Je ne suis pas du tout calée en économie. Je fais juste un constat.
        La fed est indépendante mais étroitement liée au gouvernement.
        Je dirais même qu’elle est le gouvernement non élu.
        si la fed a une structure qui apparaît transparente, les banques régionales qui la composent sont opaques.
        Dans l’économie et la politique réelle :
        1) Le fonctionnement de la fed : c’est la création systémique d’une génération « riche » puis la création d’une société « pauvre » (qui devra payer les abus de la société « riche »)- (expansion et récession – dépression)
        Dans l’histoire : plusieurs générations sont sacrifiées pour laisser prospérer les premières générations qui ont pu profiter des richesses crées par les crédits et la création monétaire trop élevée.
        C’est la pyramide de Ponzi institutionnalisée
        2) L’argent créé par la fed sert souvent à spéculer et finance si peu l’économie réelle (qu’il serve à rembourser les dettes publiques des états ou que se soit l’impôt qui rembourse la dette publique – ça revient plus ou moins au même sauf que quand nous payons la dette publique par nos impôts, c’est plus de l’argent virtuel)
        3) pour ensuite atterrir dans les paradis fiscaux et ne plus circuler ( ça circule mais pas dans les mains des profanes)

  • Merome dit :

    J’ai aussi écrit un petit bouquin sous licence Creative Commons (donc, gratuit au téléchargement) sur cette question.

    http://merome.net/blog/index.php?post/2012/09/10/Simple-comme-bonjour

    Nous sommes un certain nombre maintenant à nous être rendus compte de tout ça. Quand est-ce qu’on aura une masse critique ?

  • ROIBET dit :

    Quand vous dites celà rentre dans le passif, le passif d’une banque n’est-il pas constitué des comptes des clients ? A moins que vous parlez d’une dette vis à vis de la banque centrale?

    A tout à l’heure

  • kelly dit :

    Aux éclairantes explications de Rémi, je me permet aussi d’ajouter une vidéo à ce sujet réalisée par nos camarades de jaiundoute.com.

  • fred dit :

    Un texte de Adrien Abauzit qui montre que ça date d’avant 1973:

    http://www.scriptoblog.com/index.php?option=com_content&view=article&id=909:loi-de-1973-le-mot-de-la-fin

    En fait j’ai l’impression qu’en ce qui concerne la création monétaire, le ver a toujours été dans le fruit, c’est juste que ça a pris du temps à contaminer tous les circuits, avec des hauts et des bas, mais globalement on est toujours allé vers un état plus malade.

    • Pierre Roibet dit :

      Super merci du lien je le mets en favori.

      Effectivement ça a mis un peu de temps mais ça a été réglé avec le traité de Maastricht et l’abolition définitive des avances de la BC.

      • fred dit :

        Pour ceux qui ne connaissent pas, il y a aussi le blog de de Magali Pernin:

        http://contrelacour.over-blog.fr/

        qui a une vision intéressante de la loi de 73. On peut voir différentes vidéos d’elle sur le net.

        Ce qu’on peut en conclure, c’est que la création monétaire fut un processus long (d’avant 73), en plusieurs étapes, juridiquement abouti avec Maastricht.

  • guiswe dit :

    je m’appelle guiswe je suis au cameroun je suis trés pauvré et j’ai besoin d’argent

  • BeARDO dit :

    Comment le banquier crée de l’argent de rien ??

    Il a besoin d’un dépôt pour pouvoir créer de l’argent car il y a un minimum limite d’argent fiduciaire que la banque doit posséder.

    Donc avec un jeu d’écriture : ( 10 % minimum en argent fiduciaire)
    Monsieur X achète une montre à 100 € par virement bancaire
    10 € doivent être gardés les 90 € sont pretés à Monsieur Y qui va acheter qqch d’autre.
    Donc l’argent retourne vers une banque, qui doit garder 9 € le reste est denouveau empreinté à tiers personne.

    Donc des 100 €, la ou les banques auront fait 171 € et ainsi une banque peut faire à peu près 1000 € des 100 € de départ.

  • Franck dit :

    Merci pour cette version écrite didactique plutôt bien réalisée. Pour ceux qui préfèrent les animations : « L’Argent Dette » de Paul GRIGNON est toujours accessible sur vos moteurs de recherche.

  • Thidal dit :

    Intéressant mais faites attention à la syntaxe, exemple : « Et lorsque que ces deux limites sont atteintes celui qui ne trouve plus d’argent peut-être ». C’est évidement « lorsque » et non « lorsque que » et c’est aussi « peut être » sans tiret qu’il faut écrire car il s’agit du verbe pouvoir et du verbe être et non de l’adverbe « peut-être » (on pourrait mettre au pluriel : « ceux qui ne trouvent plus d’argent peuvent être… »).

  • L’argent dette de paul Grignon sa date de 2009 quand même …
    http://www.bankster.tv/?page_id=17

    Demain sur dicktacratie le site qui à instiguer la réve-olution ! nous vous parleront de la BRI « banque des règlements internationaux » dont le siège se trouve à Baal en suisse Tadammm …

    En attendant n’oubliez pas de prendre votre tilleul, de brouter mémere st-val oblige et de faire de beaux rêves.

  • Nefertiti dit :

    à suivre inchaAllah très intéressant !!!

  • JPdu44 dit :

    En fait, lorsque l’argent été lié à l’or, le remboursement de l’intérêt pouvait se faire en extrayant quelques kilos d’or d’une mine, mais comme l’argent n’a plus de lien avec rien, le paiement de cet intérêt se fait en allant le chercher dans la poche des voisins par un bénéfice pour le commerçant, par une croissance par l’exportation pour les états.
    Comme le besoin de bénéfices pour payer cet intérêt est impératif, on ferme les yeux sur tous les moyens d’améliorer ce bénéfice (exploitation de l’homme, même esclavage, pollution, règles de sécurité, etc…).
    C’est un peu comme si ayant commencer à grimper une corde, on mettait le feu à la corde qui est sous nous, nous obligeant à grimper toujours plus haut, et plus vite mais sans se dire qu’un jour, il n’y aura plus de corde au-dessus… en fait plus de ressources terrestres pour faire de la croissance, surtout à plus de 7 milliards d’individus.
    Pour illustrer ce mythe de la croissance infinie, je pense à une chaîne de liste de noms et aussi d’argent au nom de « cercle magique », dont le principe consiste à acheter 10€ une liste de 12 noms et adresses, dont on refait deux listes, au moins, avec les onze derniers noms, et votre nom et adresse en douzième position. Là vous revendez ces deux listes 10€ sachant le résultat de la 1ère vente ira au premier de la liste que vous avez acheté (mais non repris dans vos listes), la deuxième vente rentrera dans votre poche et vous remboursera de l’achat de la liste ; donc vous n’avez rien gagné et vous n’avez rien perdu.
    Par contre les deux listes que vous avez vendu avec votre nom en 12éme position, recopiées 2 fois, vont se retrouver sur 4 listes avec votre nom maintenant en onzième position, puis au fil des ventes, à chaque multiplication de liste par 2, votre nom remontera d’un rang vers la tête de liste, jusqu’au moment où en tête sur 4096 listes (théoriquement) vous recevrez 4096 fois 10€ (si toutes sont vendues). C’est l’effet croissance, qui est vrai, et qui doit fonctionner théoriquement. La seule chose occultée dans le raisonnement, est l’effet de nombre, car chaque personne, un peu égoïstement, voit sa seule branche « vendre 4096 listes c’est possible », mais lorsque vous mettez votre nom en 12éme position sur cette liste, cela implique que celle-ci a descendu 12 niveaux, et qu’elle existe à 4096 exemplaires, et qu’il y a 4095 autres acheteurs qui espèrent vendre aussi 4096 fois leur liste.
    Or 4096 x 4096, cela fait plus de 16 millions de listes qui seront en concurrence pour être achetées, et rapporter ce fameux jackpot, et ceci dans le cas où vous avez envoyé 10€ à l’initiateur de la liste, car si ce n’est pas le cas, vous pouvez être du 13ème ou 14éme niveau, et là, c’est 32 ou 64 millions de listes qui seront en concurrence. Mais tous les gens intelligents, politiques et médias surtout, affirmeront que votre manque de foi au système l’empêche de réussir, que la croissance est la clé de la réussite de celui-ci.
    Mais l’arbre que j’ai décrit au-dessus s’appelle « cercle magique », or je ne vois pas de cercle, à moins que,… un cercle de 12 personnes se connaissant, autour d’une table font chacun une liste de ce cercle, en partant par la droite, il y a donc là 12 listes de 12 personnes (se connaissant), où chacun est nommé au 1er rang sur une liste, au 2éme sur la suivante et ainsi de suite. De ce cercle vont rayonner de façon exponentielle, au moins 12 arbres qui vont rapporter pour chacun, au 1er, au 2éme, au 3éme rang etc… 10, 20 40€ et ainsi de suite, ce n’est qu’après 12 niveaux que les pigeons qui ont enrichi ce cercle magique pourront espérer gagner.
    Est-ce que nous ne sommes pas les pigeons d’un cercle magique qui nous fait croire à un système qui est en fait une impossibilité mathématique, donc ils sont les grands bénéficiaires.

  • Chacha dit :

    Il y’ a une chose que je comprend pas, imaginons que j’emprunte de l’argent que la banque m’envoie en changeant les chiffres de mon compte, mais si je la retire cette thune, il se passe quoi ?

    • Ezzie dit :

      Le prêt de la banque est une avance sur longée capacité à créer de la richesse

      Si la banque crée 100€ et me les donne il faudra que je travaille ou fabrique un produit pour le vendre 100€ que je rendrais à la banque
      Une fois que la banque récupère l’argent qu’elle a créé il se détruit automatiquement puisque c’était juste une avance et que cette avance a déjà été dépensée au moment ou la banque la créditée sur mon compte
      C’est pour cela que la banque y adosse des intérêts et quelke s’enrichit sur de la création d’autrui
      La banque à juste le pouvoir de concrétiser en avance ce que nous allons créer comme richesse

  • Rino dit :

    *Je n’ai jamais compris quand on dit que la banque detruit l’argent qu’on lui rembourse.

    *Est ce que l’argent remboursé à la banque

  • ibrahim ouedraogo dit :

    je comprit tout ce que vous dit mais je veu vous aidez a fabrique pour bien metrise n 77 07 71

  • YOPASHO Regonessa Mack Christian dit :

    je veux savoir de nos jours quel est la banque central qui fabrique de l’argent.

    • paitrault dit :

      ce n’est pas la banque centrale qui fabrique l’argent mais les états eux même
      grâces aux imprimeries nationale entre autre
      mais un pays ne peux pas fabriquer de l’argent impunément ….

      • Ezzie dit :

        Etreur les états ne fabriquent plus la monnaie depuis l’Europe et pour la France la loi du 2 janvier 1973 loi de Pompidou et giscard
        Puis avec le traité de Maastricht ils ont carrément interdit à la banque centrale de prêter directement à l’état francais
        Puis avec le traité de Barcelone l’état francais ne peut plus renflouer ses industries ce qui nous met sans une situation d’appauvrissement inévitable et ces la ruine totale de l’état grenais et la fin de la solidarité nationale

        • bernard dit :

          Les espèces (pièces et billets) sont seulement un support physique des unités de monnaie bancaire. Peu importe qui les fabrique : ce qui importe c’est que nous (nous les « agents non bancaires ») ne pouvons pas les acheter à la banque centrale qui refuse de nous les vendre. Nous pouvons seulement acheter les espèces aux banques, en payant avec de la monnaie bancaire créée à 100% par les banques.

          Donc les banques ont créé 100% de la monnaie en existence parmi nous, les agents non bancaires : les banques ont 100% du pouvoir monétaire et économique.

  • paitrault dit :

    FAIT N°1 : 95% de l’argent sur Terre est informatique. Les 5% restant sont les pièces et billets que nous connaissons tous…..
    heureusement t’imagines la paquet de billet en circulation

    FAIT N°2 : les banques peuvent prêter plus d’argent qu’elles n’en possèdent. Elles créent donc de l’argent en accordant un crédit ! ….
    ça c’est faux en partie car sinon imagine les déficits des banques 🙁 🙁 🙁 c’est ce qui c’est passé aux états unis ou récemment en grèce et du coup les banques font faillites 🙂 🙂
    en France on en est pas la

    FAIT N°3 : Les banquiers vous prêtent de l’argent qu’il n’ont pas et vous demandent un loyer dessus! (Taux d’intérêt) …
    Grosse connerie car ce ne sont pas des loyers   des interet ce qui leurs permettent de gagner de l’argent sur le prêt. ça serait quand même con de prêter des sous sans contrepartie ?????

    Lorsque des personnes stockent de grandes quantités d’argent sans la réinvestir dans l’économie, une partie de l’eau de la baignoire reste indisponible… FAUX car l’argent que tu stockes sur ton compte rapporte des intérets à la banque car la banque place cet argent à 2 ou 3% donc elle gagne beaucoup d’argent sur les épargnants :))))))

  • Laid mekadrid dit :

    Voilà pourquoi les intérêts (usure) sont interdits en islam et on est obligé de faire la zakat (l’aumône)

  • bernard dit :

    Bonne réflexion mais encore incomplète 🙂
    100% des espèces sont achetées avec la monnaie bancaire, informatique : les espèces sont seulement un support physique de la monnaie bancaire créée à 100% par les banques.
    Donc 100% de la monnaie est créée par les banques, ce qui leur donne 100% du pouvoir !

  • Et ce n’est pas tout !
    Non seulement les banques créent de la monnaie nouvelle quand elles émettent un crédit, mais en plus, elles payent toutes leurs dépenses par création de monnaie nouvelle !
    https://www.youtube.com/watch?v=fp8sgQxuuBg
    Pour mieux comprendre tous ces mécanismes, qui non seulement sont complexes, mais contraires à tout le travail de programmation que nous subissons depuis 27 siècles, il vaut mieux reprendre tout le raisonnement au début. Ce petit livre libre et gratuit pourra vous être utile :
    https://fr.scribd.com/doc/209384062/15-BONNES-RAISONS-DE-S-INTERESSER-de-pres-A-LA-MONNAIE
    … et cette vidéo aussi :
    https://www.youtube.com/watch?v=syAkdb_TDyo
    Le scandale de la création monétaire par les banques privées, avec tous les aspects destructeurs et prédateurs qu’il comporte, va entrer dans le débat public dans les mois qui viennent, et ça va chauffer !
    Préparez-vous !

  • jerome dit :

    calcul du remboursement d’un emprunt
    1er mois capital (K) 200000 multiplié par le taux d’interet annule (I) 4% divisé par 12 mois
    soit : 666.67
    si l’emprunteur rembourse par exemple 1000 par mois
    on déduit de sont K son remboursement moins l’emprunt = 200 000 – 1000 + 666.67 = 199 666.67
    et on recommance le 2eme mois ==> interet = 665.57
    etc… etc…
    avec un tableur ça va plus vite
    au bout de 332 mois (soit 27 ans et 8 mois) le pret est remboursé avec un versement total d’intérêt de 130 799.55…

  • beka dit :

    Vous faites un article de 2 pages sur la création monetaire et penser que vous avez tout compris, que vous pouvez eveiller les consciences ou je ne sais plus quelles conneries. La création monétaire est au programme de 1ere et tout le monde sait tout ca, vous etes ridicules. Ce système marche tant bien que mal, mieux qu’aucun autre dans l’hidtoire. Soyez content de pluvoir obtenir un credit, dans la majorité de l’histoire et des pays ce n’etait pas possible.

    • ezzie dit :

      mon cher Beka, vous avez de la chance d’avoir étudié la création monétaire en première, mais ce n’est pas le cas de la majorité des français.
      Je vous l’apprends peut-être mais tout le monde n’arrive pas jusqu’en première et la majorité des gens croient que c’est l’état qui créé les billets et décide de la monnaie.
      Ils pensent tous que nous avons la souveraineté monétaire..
      Le système actuel ne fonctionne pas du tout, il est générateur de misère et de guerres, il est totalement illogique de penser que la création monétaire soit dans de bonnes mains en appartenant à des individus non élus et totalement privés.
      c’est même incroyable que vous puissiez dire qu’il est bien de pouvoir obtenir un crédit alors que vous savez très bien que les prêts fonctionneraient tout aussi bien si la monnaie était nationale..
      travaillez vous dans une banque?

  • agaf dit :

    1 faire un article ce n’est pas comprendre en effet mais il faut comprendre pour le faire
    2 j’ai été en 1ère scientifique et j’ai rien vu en économie (logique en même temps). Vous avez surement fait une 1ere dans une filières économie donc eu un programme économie, chaque filière a son programme donc non la création monétaire n’est pas au programme de toutes les 1eres
    3 historiquement les crédit existe depuis très longtemps, bien avant les banques. l’argent était prêté par des riches par contre les intérêts abusives elles ont bien été créé par les banques
    Mr Beka renseigné vous avant d’ouvrir votre bouche
    pour le fait que c’est le meilleur système de l’histoire ce n’est que votre avis personnel et non un fait prouvé, le meilleur système serait un qui n’appauvrisserait pas les pauvres pour enrichir les riches

    • Bernard dit :

      Bonjour Agaf,

      Oui, je confirme aussi qu’en première scientifique je n’ai pas eu de cours d’économie sur la monnaie. Je me demande d’ailleurs pourquoi séparer l’enseignement de l’économie des matières scientifiques ? Parce qu’avec une vraie formation scientifique, les erreurs logiques de l’enseignement économique apparaitraient trop grossières ?

      Sinon : « 3 historiquement les crédit existe depuis très longtemps, bien avant les banques. l’argent était prêté par des riches »

      Ne pas confondre les prêts et les crédits : le prêt c’est quand on prête quelquechose qui existe avant. Un crédit c’est une écriture qui augmente le solde d’un compte bancaire, et par extension c’est quand une banque augmente le solde du compte d’un client pour lui mettre à disposition de la monnaie qui n’existait pas avant, contre rémunération souvent. C’est juste comme si un faux-monnayeur partageait sa fausse monnaie avec un complice.

  • agaf dit :

    ps : ma conscience a été éveillé, ça fait déjà une, comme quoi ça marche

  • st cère dit :

    rien ne vaut le système islamique
    pas d’usure
    une solution a (ré)emprunter

    • ezzie dit :

      Le système islamique en effet proscrit l’usure et il encourage le prêt à taux zéro comme peut le faire l’état français et comme le faisait De Gaulle du temps où la banque de France était nationale;
      aujourd’hui il sera difficile de revenir à la nationalisation de la monnaie et de récupérer notre création monétaire, les banquiers ne sont pas d’accord et sont prêts à la guerre pour garder leur pouvoir,
      le christianisme aussi proscrit l’usure
      je pense réellement que les puissances de lumières les illuminatis comme ils se plaisent à se nommer, veulent détruire la religion parce que justement ces principes les dérangent et leur portent un tord considérable.
      que nous nous apercevions que la création monétaire est une baudruche gonflée artificiellement et que nous avons collectivement le pouvoir de reprendre notre souveraineté monétaire, mais tous ensembles et pas en attendant qu’un politique courageux se fasse détruire par eux est la solution

  • bernard dit :

    Même les espèces représentent la monnaie créée par les banques : donc toute la monnaie en existence dans nos mains (nous les non banques 🙂 ) est créée par les banques.
    Regardez la vidéo : http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/qui-cree-vraiment-la-monnaie-une-49356?debut_forums=0#forum12990341

    • Ezzie dit :

      Bien dûr que les billets sont créés par la banque centrale mais cette fois les banques de dépôt doivent justifier d’avoir la liquidité en caisse
      Ce qui n’est pas du tout obligatoire pour la monnaie scripturale qui peut être créé par les banques de dépôts à l’infini et dans être obligées de les justifier
      Conclusion :
      Sortons tous l’argent des banques en espèces
      C’est d’ailleurs ce qu’ils cherchent à nous empêcher sous des prétextes fallacieux de soi-disant lutte contre le terrorisme

      • bernard dit :

        Bonjour Ezzie, les espèces sont AUSSI de la monnaie créée par les banques commerciales, car pour que puissions acheter des espèces, nous sommes OBLIGES de les acheter aux banques commerciales, avec la monnaie scripturales qu’elles ont créé à 100%.

        Quand vous retirez un billet à un distributeur, vous achetez ce billet avec de la monnaie scripturale de votre compte bancaire : votre compte diminue de 100 si vous achetez un billet de 100.

        Vous pouvez retirer des billets pour embêter les banques, mais cela ne les gène pas beaucoup car il n’y a pas assez de billets pour les gener vraiment et après c’est vous qui êtes embêtés.

        Vous pouvez transférer vos comptes dans des « presque-banques » qui n’ont pas le droit de créer de la monnaie : par exemple http://www.compte-nickel.fr, et cela embête déjà beaucoup plus les banques.

        Mais la meilleure solution sera de créer notre propre système, c’est un peu plus long mais plus sûr !

  • bernard dit :

    Le record du monde ! UNE minute pour apprendre à créer de la monnaie !
    http://www.agoravox.tv/actualites/economie/article/devenir-banquier-en-une-minute-49450

Réagissez à cet article :