Charles De Gaulle, oui et non

Charles De Gaulle, oui et non

le 18 juin, 2015 dans Provoquer le débat par

Le Général de Gaulle est une figure historique écrasante. Ce géant échoué sur Lilliput, cet homme à la fois glorifié et haï, suscite, 45 ans après sa disparition, toujours autant de controverses. Pour répondre à la demande de certains lecteurs, nous allons vous présenter quelques aspects distingués de De Gaulle et du gaullisme.

Même si le gaullisme est à l’honneur de la France, nous n’ignorons pas ses écueils et ses échecs. La grande aventure gaullienne avec ses récits et ses récifs : la tragédie des Harkis, le rapatriement douloureux d’un million de pied-noir dans une métropole peu accueillante, les réseaux troubles de Jacques Foccart, les barbouzeries, les méthodes de  financement du SAC, les mœurs françaises corsetées, une nouvelle Constitution aux accents quelque peu monarchiques…

Alors pourquoi De Gaulle ?

Ce fut le premier des combattants et le premier des résistants. Génie de l’organisation, opiniâtre malgré les échecs (malheureuse expédition de Dakar…) et malgré les coups de Jarnac de Roosevelt et de Churchill, il sut rassembler les contraires (résistants venant de la cagoule, de la gauche, du PC, royalistes maurrassiens…) autour de la France libre.

Un homme au courage hors-norme. Blessé à la cuisse par une baïonnette,  prisonnier à la bataille de Verdun et multirécidiviste de l’évasion, sa vaillance n’est nullement contestée.

Un homme viscéralement amoureux de la France et de son indépendance. De Gaulle avait vu venir le piège d’une Europe bureaucratique téléguidée en sous-main par les USA. L’Europe des Six lui convenait dans la mesure où la France dominait les débats car au sortir de la guerre, l’Allemagne était autrement plus discrète qu’aujourd’hui… En tout état de cause De Gaulle n’aurait jamais accepté une Europe à 27, ce gouffre financier et bureaucratique dotée d’une Banque Centrale indépendante !

Un homme au talent politique inégalé. Bien qu’ayant perdu la guerre, la France eut son mot à dire en 1945. Nous évitâmes la colonisation économique par les USA (politique de l’AMGOT et monnaie créée par les américains) et obtînmes même un siège au conseil de sécurité de l’ONU.

Un homme jamais impliqué dans des grenouillages pour son enrichissement personnel. Il payait  même son électricité  à l’Elysée…
Un partisan de la libre entreprise opposé à la financiarisation de l’économie, n’acceptant pas que le destin d’un pays se joue à la corbeille.

Un homme d’honneur refusant de courber l’échine devant les empires. Face à l’hégémonie du dollar il obtint rapatriement de l’or de la France et… pas la vente de ses réserves comme le fit, il y a encore peu, un certain Nicolas Sarkozy. (Pour rappel : ce dernier, il y a plus de dix ans, alors ministre du budget, n’avait rien trouvé de mieux à faire que de nous délester d’une partie de notre or national, 600 tonnes, et à très bas prix, tellement bas qu’aujourd’hui ça nous coûterait cinq fois plus cher de le racheter, et tout ça pour du papier, des billets de Monopoly avec lesquels on rembourse une dette qui nous asservit.)

Un homme allant au-devant du danger : Il échappa à de nombreux attentats de l’OAS et maintint sa position de décolonisateur malgré les pressions.
Un homme pénétré d’humanité offrant la sécurité sociale aux français (programme du CNR).

Un combattant des injustices contre le sionisme. Le discours de 1967 mettant les choses au clair sur ce sujet avec la fin de l’envoi d’armes en Israël
Un homme de rassemblement et de réconciliation opposé à la guerre civile permanente. Après la période de l’épuration il ne voulait plus rouvrir les plaies.

Un homme de panache, pour la liberté des peuples et pour les nations libres : Vive le Québec libre !
Un homme de culture, un mémorialiste fréquentant les grandes plumes comme Malraux, Mauriac ou Gary.

Alors, l’héritage du gaullisme est-il vraiment chez ceux qui s’en revendiquent aujourd’hui ?

24 Commentaries

  • 06guillaume24 dit :

    Bonjour,

    « Un homme au courage hors-norme. Blessé à la cuisse par une baïonnette, prisonnier à la bataille de Verdun et multirécidiviste de l’évasion, sa vaillance n’est nullement contestée »

    Ca ce n’est pas possible de le dire, ou alors vous n’avez pas lu « la capture » d’Yves Amiot, entre autre, loin d’un homme au courage exceptionnel je le qualifierais pour ce qui est de la 1ere guerre mondial d’un lache à l’arrogance exceptionnel! De Gaulle c’est à peine 3 jours de combat avant le drapeau blanc, on est très loin d’un héros.
    Il serait temps surtout de réhabiliter comme il se doit un héros de 14/18 et qui as sauvé ce qu’il pouvait d’une France laissé en lambeaux par les politiques dans l’entre deux guerres, car la y a du boulot!
    Cordialement.

    • Bonjour Guillaume.
      Merci pour ton indication (livre d’Amiot).
      Ne maîtrisant pas le sujet De Gaulle, et encore moins les parts obscures de sa prime jeunesse -qui peuvent fonder une légende très facilement -, je m’en remets à tes informations, en attendant un commentaire de l’auteur du texte (Alexandre), qui lui a étudié le sujet avec assiduité…

  • AniKoreh dit :

    Je m’attendais à ce que cet article en donnerait au moins un aperçu, mais il faudrait s’intéresser aussi à la suite des événements (la découverte des réseaux ‘Stay-Behind’ secrètement mis en place par les Américains) qui l’ont conduit à finalement exiger le déménagement de l’OTAN hors de France. Tout en optant simultanément pour la dissuasion nucléaire. Ce qui, indiscutablement, est à mettre au crédit de De Gaulle.
    Cordialement.

  • Jo dit :

    C’est possible que de Gaulle ait soigné un peu l’imagerie populaire mais il a indéniablement combattu et s’est porté au combat. Je lui relève quelques défauts : un lâche abandon des harkis, la contradiction des discours et des faits vis à vis de l’algerie. Pour moi, la première qualité d’un démocrate, c’est de laisser les peuples à s’auto-déterminer, quitte à ce qu’ils se trompent…

  • Alexandre dit :

    De Gaulle était un homme courageux, je le réaffirme même si certains s’évertuent sans aucun argument factuel à le salir. Voilà de quoi éclairer les sceptiques:
    _Blessé à la jambe le 15 août 1914 à Dinant en Belgique, évacué et hospitalisé,
    _blessé une deuxième fois à la main gauche à la bataille de la somme le 10 mars 1915
    _troisième blessure, à la cuisse (baïonnette), lors de la bataille de Verdun à Douaumont, le 2 mars 1916. Laissé pour mort, il reçoit une citation à titre posthume à l’ordre de l’armée. Fait prisonnier, il est soigné à l’hôpital de Mayence puis enfermé entre autres dans la forteresse d’Ingolstadt en Bavière.

    Cinq tentatives d’évasion ayant échoué (de mai à septembre, il est successivement interné à Osnabrück, Neisse, Sczuczyn, puis en octobre 1916, au fort d’Ingolstadt ; en juillet 1917, au camp de Rosenberg ; en octobre 1917, à la prison militaire de Passau ; en novembre 1917, à Ingolstadt ; en mai 1918, au camp de Wülzburg ; en septembre 1918, dans les prisons de Passau et Magdeburg ). Il reçut la Médaille des évadés, la croix de guerre et la légion d’honneur.

    • 06guillaume24 dit :

      Bonsoir Alexandre,

      Je ne sais pas ou tu as lu que De Gaulle a été laissé pour mort, les documents de son fils peut être? L’histoire de sa capture en résumé c’est que son unité en relevant une autre,le 1er mars 1916, unité qui tenait le village de Douaumont depuis une semaine et subissant les bombardements massif et les tentatives de percée Allemandes, le capitaine De Gaulle dont s’était vraiment la 1ere entrée dans le vif de la guerre prit le commandement du village et dès le lendemain le vaillant capitaine brandit le drapeau blanc et se rendit avec toute son unité, c’est important car tous ses hommes voulaient continuer à se battre donc il a prit cette décision seul et de plus une telle attitude à cet époque de la guerre lui aurait valu d’être fusillé!
      Le mieux pour se faire un avis fiable est de lire les documents des militaires qui l’ont cotoyés comme le capitaine Destouches qu’il releva le 1er mars 1916 et le rapport de l’Allemand Albrecht qui la capturé.
      De Gaulle a surement fait des choses bien dans sa vie mais est très loin du héros dont on nous parle tout le temps!

      • Jo dit :

        Du coup, tu m’as interpellé. J’ai cherché et http://pages14-18.mesdiscussions.net/pages1418/forum-pages-histoire/devant-douaumont-1916-sujet_10094_1.htm Il semblerait que ça soit du mytho …

        • 06guillaume24 dit :

          Il n’y a rien la dedans qui laisse penser que ce soit du mytho, d’ailleurs Albrecht raconte juste la capture de De Gaulle ni plus ni moins après de toute façon que son histoire soit vrai ou non l’unité de De Gaulle a été capturé le 2 mars 1916 par lui ou un autre.
          De toute façon à lire absolument ce livre d’Amiot, il ne s’agit pas de descendre l’image de De Gaulle, juste replacer certaines vérité, c’est toujours marrant d’entendre certaines personnes idolatré ce personnage, c’est vrai qu’au niveau de la 5eme république on a pas fait mieux comme président mais chacun sa part d’ombre ! Personne n’est parfait.

      • Patator65 dit :

        Bonjour, en quoi le fait qu’il se soit rendu n’en fait pas un héros?
        Que sait-on de la suite au sujet de ses hommes? Ont ils survécu en prison? Il me semble qu’ils étaient bombardés avant de se rendre. Peut être que ça décision était justement sage. Je sais pas si on peut se rendre compte mais sûrement qu’il fallait des c…… pour se rendre a cette époque, au lieu de se prendre une bombe sur le coin du nez il s’est risqué a être fusillé. Mais non, il a survécu. Il a sûrement pensé que c’était mieux, c’est ce qui en fait un bon chef et en quelque sorte un héros pour moi.

  • Alexandre dit :

    Anikoreh merci pour ta fidelité et pour cette judicieuse précision. Nous connaissions les réseaux « stay behind » et nous développerons cette page de l’histoire dans un prochain article.

  • Alexandre dit :

    Nul ne peut rester de marbre face à la tragédie des harkis, face à tant de souffrances, comme nous l’évoquons au début de cet article. Il faut préciser que De Gaulle avait proposé aux musulmans qui avaient combattu aux côtés de la France de rentrer en métropole s’ils le désiraient. En outre les accords signés à Evian le 18 mars 1962 tiennent compte des « Français musulmans » et l’accord de cessez-le-feu, signé par les deux parties, les engage à :

    Interdire tout recours aux actes de violence collective et individuelle
    Nul ne pourra faire l’objet de mesures de police ou de justice, de sanctions disciplinaires ou d’une discrimination quelconque en raison:
    -d’opinions émises à l’occasion d’évènements survenus en Algérie avant le jour du scrutin d’autodétermination
    -d’actes commis à l’occasion des mêmes évènements avant le jour de la proclamation du cessez-le-feu.
    De plus aucun Algérien ne pourra être contraint de quitter le territoire algérien ni empêché d’en sortir.

    Beaucoup de harkis ont choisi de rester en Algérie, en pensant ne pas subir de représailles, malheureusement les accords n’ont pas été respectés et des dizaines de milliers ont été massacrés. Que pouvait faire De Gaulle face à un pays souverain ? Redéclarer la guerre ? Ce que nous pouvons mettre à la charge de De Gaulle ce sont les conditions scandaleuses et lamentables dans lesquelles les harkis ont été accueillis, dans des camps indignes d’une république.

  • Ma Grande Gueule dit :

    DeGaulle est aussi le dirigeant français ayant été le plus publié (c’était un lettré, fan de chateaubriand, qui envoyait beaucoup de compliments aux écrivains qu’il appréciait), il refusa sa retraite de chef d’etat préférant celle de militaire, et fut sur le front de la guerre soviético-polonaise de 1919 à 1921 pour ceux qui le rangent encore parmi les bureaucrates eunuques.

  • LOUANCHI dit :

    HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE: lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l’époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l’Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l’ isolement total de la société française. Sur les
    quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd’hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.

    Sur radio-alpes.net – Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) – Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone…émotions et voile de censure levé ! Les Accords d’Evian n’effacent pas le passé, mais l’avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi) Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

  • LOUANCHI dit :

    HARKIS LES CAMPS DE LA HONTE :

    lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news
    En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du village. A l’époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l’Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l’ isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un seul aujourd’hui se décide à parler.

    35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.

    Sur radio-alpes.net – Audio -France-Algérie : Le combat de ma vie (2012-03-26 17:55:13) – Ecoutez: Hocine Louanchi joint au téléphone…émotions et voile de censure levé ! Les Accords d’Evian n’effacent pas le passé, mais l’avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)

    Interview du 26 mars 2012 sur radio-alpes.net

  • Sergei Nemiroff dit :

    Une question concernant la bataille de Dakar. Selon le point de vue, la France de Pétain n’était plus la France, celle de De Gaulle représentant la France libre. Pour d’autres, c’est l’inverse. Pour m’être intéressé aux deux visions, les Pétainistes accusent de Gaulle d’avoir oeuvrer au démantèlement des colonies françaises en les bradant aux Anglais (en s’associant avec eux), agissant ainsi contre son propre pays. Ce n’est moi qui parle, je relate un point de vue, qui malgré tout peut amener des questions. Cela dit, mon avis sur CDG est que ce fut le seul chef d’Etat que la France ait connu depuis un siècle. Bref, je précise pour clarifier mon positionnement, mais ma question porte uniquement sur la bataille de Dakar puisque vous la mentionnez. Quelle vision en avez-vous?
    Merci.

  • Matt dit :

    Il est intéressant de constater que De Gaulle a été dégagé par cette gauche « moderne » en Mai 68 pour mettre en place l’ancien directeur de la banque Rothschild, G. Pompidou, qui organisera au cours de son mandat l’indépendance de la banque de France…

  • Menier Mustapha dit :

    De Gaulle … ah, quel grand homme ! Un homme pénétré d’humanité assurément…
    http://meniermustapha.wordpress.com/2014/01/02/de-gaulle-ah-quel-grand-homme/

  • litlle dit :

    je crois que personne n est tout blanc ou tout noir,il faut se rappeller aussi du contexte d apres guerre ,avec le gladio l armme secrete mise en place par la cia qui a fait tout son possible pour le mettre de cote et placer leur hommes aux manettes du pays par le biais d attentats et de manoeuvre politique,quand a l algerie il ne faut pas oublie l implication des etats unis dans le coup d etat des generaux pour justement renverse de gaulle et s accaparer l algerie ,c etait vraiment une guerre secrete ,il faut se dire aussi que sans lui on serait deja et depuis longtemps les esclaves de l imperialisme americain.
    Je crois qu il faut garder a l esprit ce qu il a fait de la france ,un pays puissant independant et souverain (jusqu a la revoluyion colore de 68),evidemment on enjolive toujours l histoire pour creer un symbole et ce qu il faut garder en tete ,c une figure qui aujourd hui peut etre une image reunificatrice et qui peut inspirer notre combat pour une france souveraine et libre ,il a donne l image d un homme debout fiere de son pays et pres a le defendre meme si il devait y passer , il n a eu aucune autre motivation que de redonner la fierte a son pays ,il ne s est pas enrichi sur le dos de la population ,toute figure historique a ses cotes sombres.
    Quand on voit un sarko,un cope ,et bien d autre y faire reference c qu il nous renvoie l image d un homme integre envers son pays ,que eux utilise pour faire carrement l inverse vendre leur pays .
    vive de gaulle ,vive la france

  • louis dit :

    pourquoi « liberté » en 68 il muselait la presse et c’est ce qui a mis le feu aus poudres de plus dans ce mouvement de décolonisation ce sont les multinationales qui ont la main mise sur les peuple par une corruption sans limite alors de Gaulle serait – il un instrument et meme un pantin du capitalisme américain ?

  • Gabriel dit :

    Bonjour, votre article a fait naître chez le non Français que je suis le désir d’en savoir plus sur ce véritable chef d’Etat que fut De Gaulle.

    J’essaye de découvrir si, véritablement, De Gaulle fit rapatrier une partie ou tout l’or de France stocké à New York, en 1965 ou 1966.

    J’ai lu sur le web un paragraphe se référant à une source dont je ne dispose pas : Georges Valance, « VGE – Une vie » (2011): Valéry Giscard d’Estaing (ministe des finances jusqu’au 8.1.1966) « parvient à dissuader le président de rapatrier le stock d’or appartenant à la France des États-Unis par le navire de guerre le Colbert et cherche à le faire renoncer à l’étalon-or. »

    Alors quid? Rapatriement ou non par De Gaulle de l’or de France ? Là où je suis, loin de tout et je ne peux accéder à des sources plus fiables que celles du web, alors si quelque’un en savait plus sur ce point qui m’intrigue beaucoup…

  • nico dit :

    Bonsoir,
    C est Staline qui a insisté pour que la France obtienne le droit de veto a l onu, Staline estimait, connaissant Degaule que cela constituerait une epine dans le pied des americains. Lire « j etais l interprete de Staline », ecrit par le diplomate soviétique qui participa a toutes les conferences trilaterales qui eurent lieu pendant la guerre.

  • Jean marie dit :

    Intéressant ! Je creuserai… Merci pour cettre contribution bienvenue

Réagissez à cet article :