Bombarder le peuple, c’est le sauver !

Bombarder le peuple, c’est le sauver !

le 25 juillet, 2013 dans Inter-national, Les prohibés par

Suite de notre périple africain estivale : aujourd’hui c’est en Libye que nous…revenons ! En effet nous republions un de nos tout premiers textes dénonçant l’un des pires crimes commis par notre ancien Président :

En 2011, le printemps fut précoce, un vent de révolte se répandit sur les terres de jasmin. Exhalant son parfum jusque dans les rues du Caire, les fruits étaient mûrs, les régimes devaient tomber.

Ici, on était encore dans le brouillard, c’était en janvier, on ne savait quoi prédire. Néanmoins, on espérait que ce sirocco traverse la Méditerranée et nous insuffle son ardeur… Il n’en fut rien, aveuglés que nous étions par les lumières d’antan, on se laissa distraire tout en professant nos leçons arbitraires de savants éclairés.

Quand soudain, en moins d’un mois, les fleurs blanches de la révolution se muèrent en bombes de guerre. Nos médias nous contèrent le tragique destin des insurgés libyens. Exécutés, bombardés, massacrés, niés par un colonel devenu dément. BHL alors implora notre bon cœur dans des discours philanthropiques. L’ONU vota sa résolution le 17 mars, puis le lendemain Claire Chazal affirma que « des bombardements intensifs provoquèrent un premier exode », sans nous montrer la moindre image, évidemment. La licence poétique ayant suffi à fabriquer notre consentement : « le cessez-le-feu n’étant donc apparemment pas observé, les Occidentaux n’avaient pas d’autre choix que de préparer leur intervention »…

Mais, dans cette histoire, qui sont les méchants ? Kadhafi ne fut pas un tendre, en particulier avec ses opposants, les riches cupides de Cyrénaïque. Mais de là à l’ériger en tyran massacrant son peuple !…  Nous nous laissons prendre dans cette bonne vieille propagande de guerre.  Ainsi, l’opinion internationale a bien mieux accepté la guerre en Libye que celle d’Irak. Alors que les mobiles du crime sont en tout point les mêmes : qui veut diriger le monde, doit contrôler le pétrole.
L’Afrique est une terre d’abondance de par ses ressources naturelles, la plus riche de toute la planète. Et, dans le même temps, elle est bien la plus pauvre, car pillée systématiquement. Autrement dit : les multinationales, par l’entremise de leur armée (l’OTAN), ne paient pas ces matières premières, elles les volent ! Et toujours au nom du droit d’ingérence humanitaire. Prétendre importer la démocratie est une justification traditionnelle du colonialisme. Souvenez-vous avant c’était la civilisation qu’on importait…

Ces guerres pour la démocratie c’est toujours pareil : on bombarde des milliers de civils pour les protéger ! Des chiffres ? 8000 raids aériens, 30 000 bombes, 60 000 morts. Encore ? Budget de « la Défense » (sic) de la France en 2011 c’est 37,4 milliards d’euros…contre 11,6 milliards pour l’emploi !
D’un autre point de vue c’est 2 millions d’euros par jour pour massacrer un pays souverain qui ne menaçait en rien la France. Mais Sarkozy s’est précipité pour être le premier à le bombarder en prétextant un massacre dont on attend toujours les preuves. Et même ! Arrête-t-on un massacre par un autre massacre ? Notre impatient président n’a-t-il pas lu l’article 1 du traité de l’OTAN qui invite à « régler par des moyens pacifiques tous différends internationaux dans lesquels les parties pourraient être impliquées » ?

Les pires menteurs comme les pires voleurs ont tous une morale, certes différente de la notre, mais une morale quand même. Sarkozy, lui n’en n’a plus. Pire, il n’a même pas d’honneur : c’est un bourreau qui s’est fait la tête de celui qui avait en partie financé sa précédente campagne électorale. Notre prodigue président ne s’est d’ailleurs pas gêné pour ensuite s’accaparer des réserves financières de la Libye, alors gelées dans les banques suisses pour cause de guerre, en prétendant que c’était l’argent personnel de Kadhafi.

Que pouvait-on reprocher fondamentalement au guide libyen ? D’avoir affranchi son pays de toute dette asservissante ? D’avoir assuré un niveau de vie confortable et aisé pour tous les libyens, même immigrés ? D’aider les africains à s’émanciper de l’étouffante tutelle des occidentaux ?
De toute façon, à quoi bon relater tout ça ? Les grandes puissances n’ont pas de principes, que des intérêts.

Partager

10 Commentaries

  • O2 dit :

    Tout ça c’est trop. Si c’est vrai, alors nous ne pouvons pas rester comme ça, il faut agir et vite. Moi je l’ai la réponse à votre édito : c’est nous les méchants, c’est l’Otan et les autres. J’ai honte d’avoir si vite condamné le guide. Tout n’était pas rose,d’accord !…mais chez nous c’est comment ?

    O2

  • freydier dit :

    Excellent article ! Bravo pour votre lucidité les gars !

  • alex dit :

    la vérité, rien que la vérité… bientot mon texte sur le kosovo

  • Adeline dit :

    Très bon article. Bien écrit !
    Par contre, si vous pouviez mettre au moins les sources des chiffres, car cela permet de rendre l’article beaucoup plus crédible, et ensuite, pour les personnes intéressées, ça peut être une bonne source de renseignements. :)

    • Adeline, nous avions travailler sur le livre de Michel Collon (« Libye, OTAN et médiamensonges »), avant de rédiger cet article de mars 2012… Ce livre est donc référencé dans notre bibliographie (sur la droite tu verras, il y a un lien). De plus les chiffres présentés s’étalaient, lors du conflit lybien, sur toutes les télés et dans tous les journaux, et pour quiconque suivait alors l’actualité, il suffisait juste de se déboucher les oreilles pour constater l’ampleur du crime mis en place par notre gouvernement…

  • niz01 dit :

    Bonjour…
    Je suis assez d’accord avec le contenu…
    Mais ce qui me chiffone, c’est qu’il est dit au début de l’article je cite « L’ONU vota sa résolution le 17 mars, puis le lendemain Claire Chazal nous affirma que « des bombardements intensifs provoquèrent un premier exode », sans nous montrer la moindre image évidemment. »
    Les archives du jt nous offrent bien une claire chazal, mais il y a des images, beaucoup d’images meme.
    Je trouve dommage d’inventer ça pour noircir le trait, je pense que le trait est assez sombre comme ça.
    Et du coup, ça fait douter de tout…
    Nous avons besoin de confiance.
    Quand je lis Soral, ou que je l’écoute, je vais souvent chercher l’info ailleurs, et j’avoue que je n’aimerai pas tomber sur de fausses info de lui.
    ça mettrai vraiment de la distortion dans sa bouche…

    • Tu as raison niz01, modifier l’info est très nocif pour la crédibilité d’un travail critique. Tout comme les imprécisions que l’on peut trouver dans un commentaire quelque peu diffamatoire…

      De quelles images parles-tu donc ? Peux-tu nous proposer un lien, par exemple ? Et sois précis, car nous, nous parlions du JT au lendemain de la résolution de l’ONU – et pas d’autre chose ! -, celui, où nous voyons un peu de fumée noir dans le ciel… et juste cela. Avec comme commentaire des journaleux : Kadhafi bombarde son peuple, déjà 5 000 morts !!! Une blague made in empire en quelque sorte.
      Nous avons des putains de satellites, et pas un seul capable de nous montrer ce tas de cadavres… et 5000 ça fait un paquet pourtant.

      Niz01, notre travail est référencé et sourcé (ballade toi un peu sur le site et tu trouveras tes informations…).
      Tu parles de Soral ? parfait. Sur qui s’est-il fondé pour critiquer le conflit libyen ? Collon et Meyssan… Pas mieux !
      Quel aurait été notre intérêt de noircir le trait de cette guerre après étude comparée de leurs travaux ? Alors tu peux nous traiter de menteurs, soit, mais apporte quelques arguments et preuves pour qu’au moins on amorce le débat avec toi.
      Ne reviens pas non plus avec les images d’avril et de mai 2011: c’est déjà trop tard, la propagande télévisuelle – les médiamenteurs, comme dirait Collon – financée par Qatar & Cie avait déjà mis en place son petit scénario : http://diktacratie.com/la-guerre-en-libye-ou-la-grande-illusion-partie-1/ puis http://diktacratie.com/la-guerre-en-libye-ou-la-grande-illusion/ !

  • Matthieu dit :

    Kadhafi voulait surtout vendre son pétrole en Euro (comme Saddam), ce qui aurait à terme, entrainer la chute du Dollar.

Réagissez à cet article :